Le marché du véhicule d'occasion bientôt sous contrôle de l'Etat

Par ali idir le 13/08/2008 à 19:20

Après le neuf, l'occasion. Le ministère du commerce prépare actuellement un avant-projet de loi visant à organiser le marché du véhicule d'occasion, a déclaré mercredi un responsable de ce ministère à la radio nationale. But : fixer les conditions de vente des automobiles usagées et réglementer les marchés des véhicules d'occasion.

Le projet de loi devrait être prêt à la fin du second semestre de 2008. Le ministère du commerce n'a pas précisé si l'Etat comptait instaurer une taxe sur la vente de véhicules usagés. La décision de s'occuper de ce marché actuellement entre les mains de courtiers intervient après la série de mesures prises depuis fin 2007 pour réorganiser la vente des véhicules neufs. La dernière en date concerne la taxe sur la vente des automobiles neuves, contenue dans la loi de finances complémentaires pour 2009. Cette taxe varie entre 50.000 et 150.000, selon le type de véhicule acheté.

Le marché algérien du véhicule connaît une progression spectaculaire ces dernières années, avec l'importation de 200.000 véhicules en moyenne par an. L'accélération du renouvellement du parc automobile nationale devrait conduire à terme à l'augmentation de l'offre sur le marché de l'occasion.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...sion-4502.html