De crainte de l’infiltration des Harragas vers ses côtes Ouest
Les services de sécurité Tunisiens contrôlent les mouvements des jeunes algériens résidant en Tunisie

Cliquer ici pour agrandir

Après que certains jeunes algériens aient préféré tenter leur chance avec les caravanes de Harragas en Tunisie, les autorités Tunisiennes ont mis en place un plan pour contrôler les jeunes algériens qui y résident. Certaines sources ont indiqué que les services de sécurité Tunisiens ont déclenché l’état d’alerte et suivent quotidiennement le mouvement des jeunes algériens en Tunisie.

Selon plusieurs témoignages des algériens résidants et touristes dans les villes du littoral Ouest de la Tunisie, les services des Renseignements Tunisiens ont entamé une campagne de balayage et de ratissage des endroits et quartiers où se regroupent les jeunes algériens. Ils ont également imposé un contrôle sévère sur les transactions de ces derniers et leur déplacement dans les plages et ports Tunisiens.

Nous avons également appris que cette campagne de sécurité s’est étendu vers les deux passages frontaliers Tunisiens, Meloul face à Oum Tboul et Tebouch face à El Ayoune, dans les frontières avec la wilaya de Taref.

Un membre des organisations des Droits de l’Homme en Tunisie a affirmé, dans ce cadre, que les jeunes algériens viennent en Tunisie dans le but de préparer des opérations de Harragas, suite à l’étau qui a été resserré sur ces derniers par les Gardes-côtes algériens et les unités de la marine nationale.

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...119589&idc=122