IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Affichage des résultats 1 à 9 sur 9
Share |

Discussion: le gouvernement veut identifier les détenteurs de puces téléphoniques mobiles

  1. #1
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    A l'ouesnt d'Eden
    Messages
    2 054
    Remerciements
    118
    Remercié 104 fois dans 82 messages
    Pouvoir de réputation
    15

    Thumbs up le gouvernement veut identifier les détenteurs de puces téléphoniques mobiles

    Le gouvernement semble décidé à mettre de l’ordre dans le secteur de la téléphonie mobile. Selon le président de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), les opérateurs de téléphonie mobile sont sommés, avant fin avril prochain, d’identifier l’ensemble de leur abonnés, faute de quoi les puces seront résiliées. « Les puces non identifiées seront résiliées à partir de cette date », a affirmé, mercredi 27 février à Alger, Mohamed Belfodil. Trois millions de numéros seront résiliés prochainement.

    Selon le président de l’ARPT, cette décision est motivée par le souci d’élaboration d’un annuaire des abonnés. Mais, certains estiment qu’elle serait liée à des questions sécuritaires. De nombreux enquêteurs des services de sécurité ont établi depuis plusieurs mois que les terroristes ont souvent recouru au téléphone portable pour perpétrer des actes terroristes.

    Depuis l’ouverture du secteur des télécommunications, l’Algérie a connu un véritable boom dans la téléphonie mobile. Aujourd’hui, il est possible de disposer de plusieurs puces sans avoir à décliner son identité. Une puce est cédée à 200 dinars ! A fin décembre 2007, on a établi le chiffre effarant de 27 millions d’algériens abonnés à la téléphonie mobile, un chiffre qui n’est pas loin du nombre total de la population évaluée à près de 34 millions d’habitants. Cette mesure intervient alors qu’une loi votée en 2006 autorise les officiers et agents de la police judiciaire algérienne, lors d’une recherche ou d’une enquête, sur autorisation du magistrat, de recourir aux écoutes téléphoniques sur les mobiles. Source : http://www.toutsurlalgerie.com

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    143
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    27 millions!Je pense pas ,lol.Je croirai plutot qu'ils considérent les chiffres de puces vendues et pas celle qui sont activée;rien que moi,j'ai du avoir une vingtaine de puces ki walouCliquer ici pour agrandir

  3. #3
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    Kabylie
    Messages
    2 191
    Remerciements
    3
    Remercié 10 fois dans 4 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut

    une collectionneuse de puces !!!

  4. #4
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    Annaba, Algeria
    Messages
    423
    Remerciements
    7
    Remercié 6 fois dans 6 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    idem pour moi...
    j'avais plusieurs puces ...djezzy , 4 ou 5 puces
    mobilis , on m'a offert 6 puces ...
    nedjma ...6 ou 7 puces ...
    et maintenant je ne roule qu'avec une 061 ....ou plutot une 06.61

  5. #5
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    Ile-de-France
    Messages
    8 070
    Remerciements
    275
    Remercié 417 fois dans 209 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    Salem,

    serais je bizzar moi ?!?, je n'ai eu qu'une seulle puce dans ma vie....

  6. #6
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    143
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par mouradski_21 Cliquer ici pour agrandir
    Salem,

    serais je bizzar moi ?!?, je n'ai eu qu'une seulle puce dans ma vie....
    Euh...
    non non,tu n'es pas bizarre, juste etrangeCliquer ici pour agrandir

    @zving, non pas un collectionneuse lol,juste que je changeais trés trés souvent de portable et j'achetais des packs ou il y avait une puce,ca aurait été dommage de pas en profiterCliquer ici pour agrandir

  7. #7
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    alger
    Messages
    832
    Remerciements
    1
    Remercié 8 fois dans 8 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    L'ARPT avertit les opérateurs de téléphonie mobile sur leur identification : 3 millions de puces seront résiliées


    Ce chiffre représente près de 15% des abonnés de la téléphonie mobile en Algérie qui a récemment atteint les 28 millions d'usagers





    Cliquer ici pour agrandir
    Plus de trois millions de puces GSM seront résiliées à partir de fin avril prochain si les trois opérateurs de la téléphonie mobile ne prennent pas leurs dispositions pour régulariser la situation des propriétaires de ces lignes contractées sans contrat. “Nous leur donnons encore un autre ultimatum, à savoir jusqu'à la fin du mois d'avril pour assainir l'annuaire téléphonique de leurs abonnés qui ont acheté des puces sans contrat, et qui n'ont pas encore régularisé leur situation. Faute de quoi, nous sommes obligés de le faire nous-mêmes”, a martelé, hier, le président du conseil de l'Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARPT), Mohamed Belfodhil, lors de son intervention au Forum d'El Moudjahid. Évoquant les raisons sécuritaires, notamment le vol des téléphones portables, un phénomène, par ailleurs, qui a pris de l'ampleur, et autres raisons économiques qui ont jusque-là retardé cette opération d'assainissement, le responsable de l'ARPT a estimé que le nombre de puces vendues de manière informelle avoisine les 15% des abonnés de la téléphonie mobile en Algérie qui a récemment atteint les 28 millions d'usagers, puces sans contrats comprises.




    collaboration pour identification
    L'objectif étant d'arriver à identifier tous les numéros de téléphone et les millions de puces GSM qui circulent sur le marché, cette autorité a mis un important dispositif pour freiner ce phénomène qui ne profite ni à l'économie nationale, encore moins à la sécurité des biens et des personnes.
    Partant du fait que “tout numéro de téléphone est le patrimoine de l'abonné quel que soit l'opérateur auquel il est affilié”, l'Autorité de régulation veut, du coup, placer les usagers devant leur entière responsabilité au même titre que les opérateurs de la téléphonie mobile qui n'arrivent pas à maîtriser un marché en exponentielle expansion. “Nous avons mis un dispositif qui réglera le maximum de problèmes. Mais à partir de fin avril prochain, même si l'abonné a contracté une ligne GSM chez un opérateur avec ses papiers d'identité, sa ligne sera tout de même coupée si cette dernière n'est pas officiellement déclarée”, a ajouté M. Belfodhil qui a relevé les efforts consentis par l'ensemble des opérateurs en ce sens. C'est ainsi que la collaboration des trois opérateurs, à savoir Algérie Télécom, Orascom Télécom Algérie (Djezzy) et Wataniya Télécom Algérie (Nedjma), est plus que souhaitée par l'ARPT qui menace sérieusement de prendre les choses en main avant que le phénomène ne prenne une autre tournure dans les années à venir.
    En ce sens, et même si cela ne relève pas de ses prérogatives, l'ARPT encourage la création de l'association des consommateurs en Algérie, car, estime M. Belfodhil, “mieux vaut avoir affaire à une association pour les réclamations et doléances qu'à 28 millions d'abonnés !”
    Le Consortium algérien des télécommunications (CAT), Lacom, propriétaire de la seconde licence de téléphonie fixe en Algérie, qui a introduit des services à valeur ajoutée, notamment l'accès data et Internet jusqu'à 153 kbps et le triple play (technologie NGN), va bientôt reprendre du service après une tempête qui aura duré plusieurs mois.
    Sur un autre plan, le conférencier a annoncé que l'ouverture des plis, concernant le développement du service universel en Algérie, aura lieu au courant du mois de mars 2008. Cette opération touchera, entre autres, les zones peuplées de 800 à 2 000 habitants et les zones de moins de 800 habitants, dans un premier temps. Cela s'ajoute, dira encore M. Belfodhil, au développement des ressources rares, dont un plan national de numérotation.




    “L'Algérie aura son roaming national”
    Le responsable de l'ARPT a également annoncé que l'Algérie aura bientôt son roaming national. Une opération ambitieuse après le développement du roaming régional, intercontinental et international. “Nous allons même développer un roaming propre aux pays arabes et nous le ferons avec la concertation de la Ligue arabe conformément à ce qui se fait entre les pays de l'Europe. Mais le plus important pour nous, c'est d'abord de développer un roaming national pour assurer une meilleure qualité de service aux clients”. En ce sens, le conférencier a mis en avant le taux de pénétration de la télé-densité et le nombre d'abonnés enregistrés en Algérie dans les téléphonies mobile et fixe, sans compter le développement des autres services, comme le courrier international, l'ouverture de dizaines de licences dans tous les domaines touchant les nouvelles technologies et sur lesquelles l'ARPT a le droit de regard.
    Cela va sans dire que l'Autorité de régulation veille actuellement au déploiement du Wimax et des technologies de troisième génération. Une autre étape importante qui réduirait sensiblement la fracture numérique, d'une part, et mettra à profit les efforts consentis par le gouvernement algérien pour démocratiser et généraliser l'accès aux nouveaux contenus du savoir, de la science et des technologies. Sur cet aspect aussi, M. Belfodhil a mis en exergue le succès avec lequel le passage à dix chiffres de la nouvelle numérotation téléphonique s'est opéré malgré toutes les appréhensions inhérentes à une opération aussi lourde.
    Cela étant dit, le conférencier a éludé toutes les questions concernant Algérie Poste.
    Enfin, M. Belfodhil a estimé que la différence de prix des clés USB mises sur le marché par Mobilis et Nedjma prouve, encore une fois, que notre pays n'est plus à l'ère du monopole. “Les prix doivent être différents et la concurrence doit exister, sinon ce serait un monopole déguisé si l'on pratiquait des prix administrés. Ceci dit, il leur est interdit de faire des ventes à perte de dumping ou des subventions entrecroisées”, a conclu le conférencier qui a longuement dressé un bilan exhaustif de l'ARPT.

  8. #8
    K_ribou Visiteurs

    Par défaut

    Moi aussi une seule puce, 61 qui devient 66 maintenant.
    @+

  9. #9
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    133
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    moi aussi une seul pouce mais je change souvent de numero

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 13/08/2013, 16h45
  2. [Actualités] Loppsi 2: comment le gouvernement veut-il surveiller nos ordinateurs?
    Par NewsBot dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/02/2010, 12h10
  3. Le gouvernement veut appliquer la loi
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/09/2008, 22h01
  4. Le Gouvernement veut générer plus d’emplois
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/09/2008, 23h17
  5. les vrais chiffres des puces mobiles encore anonymes
    Par salimdz dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/06/2008, 14h12

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon