Le Sahara occidental officiellement reconnu par 85 pays

Par yasmine djaber le 16/08/2008 à 15:07

85 pays ont reconnu, à ce jour, la République arabe sahraouie et démocratique (RASD), a annoncé ce matin son ambassadeur à Alger, Brahim Ghali, lors d’une conférence de presse. Le Paraguay est le dernier en date à avoir reconnu cet Etat, sous occupation marocaine depuis 1975. Selon M. Ghali, la cause sahraouie a remporté d’importants succès diplomatiques notamment depuis la tenue du 12ème congrès du Front Polisario, en décembre dernier. Depuis cette date, la RASD a renoué ses relations diplomatiques avec le Burundi et le Vanuatet. Elle a été également admise récemment au sein l’Internationale Socialiste (IS) comme membre observateur.

Le Front Polisario est engagé depuis plus d’une année dans des négociations directes avec le Maroc sur l’avenir du Sahara occidental. Ces négociations sont menées sous l’égide des Nations Unies, et en sont à leur 4ème round. Mais les tergiversations du Maroc, soutenu par les grandes puissances notamment la France et les États-Unis, empêchent la réalisation de toute avancée. Un 5ème round doit se tenir pour poursuivre le processus de paix au Sahara occidental. Dans ce contexte, Brahim Ghali a réitéré ce matin la disponibilité de la partie sahraouie à poursuivre ces négociations « en bonne foi ».

Mais il a estimé que le maintien de Peter Van Walsum comme médiateur est de nature à discréditer l’ONU. M. Van Walsum avait en effet clairement pris position en faveur du Maroc en déclarant, il y a quelques semaines que l’option de l’indépendance du Sahara occidental était «irréaliste». Son contrat avec les Nations-Unies doit prendre fin le 21 août et l’ambassadeur sahraoui prédit soit son renvoi soit son rappel à «d’autres missions». «Son rôle de médiateur fait partie désormais du passé», a déclaré M. Ghali qui a qualifié cette prise de position de «grave précédent ».

Pour sa part, le président sahraoui a estimé ce matin à partir de Bir Lahlou (Tindouf) que Van Walsum s’est « disqualifié pour la conduite des futures négociations ». Aucune échéance n’a encore été fixée pour le 5ème round des pourparlers pour lequel un nouveau médiateur pourrait être désigné.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/sahar...aroc-4512.html