Malgré la précarité de la situation sécuritaire
Les compagnies étrangères réaffirment leur attachement à Algérie

Cliquer ici pour agrandir

La compagnie Française « Razel » a signé un nouveau contrat avec la compagnie de transports ferroviaires algérienne autour de l’élaboration d’une étude technique pour la réalisation d’environ 80 tunnels.

L’étude englobe l’élaboration d’expertises concernant la situation de quelques tunnels et la possibilité de leur réhabilitation.

Cet accord intervient après l’attentat terroriste de Boumerdès, qui a coûté la vie à un ingénieur Français. Selon une source bien informée, un membre de cette compagnie a affirmé que ces attentats terroristes ne peuvent pas menacer les projets d’investissement en Algérie, étant donné que plusieurs ponts datent de la période coloniale et ont besoin de réhabilitation et d’un suivi technique permanent, notamment ceux situés loin des zones urbaines et qui traversent les montagnes des wilayas de Bordj Bou Arreridj et de Boumerdès. L’importance de ces projets c’est qu’ils sont estimés à des milliards.

Plusieurs projets de réalisation d’infrastructures, de routes et tunnels en Algérie ont été confiés au groupe Français. Il est à rappeler que « Razel » a commencé son activité en Algérie depuis 1954. Elle a réalisé plusieurs projets et ateliers, et atteint son seuil après la création du groupe mixte « GENISIDER ». Elle a créé sa branche en Algérie en 1999 et s’est basé sur les projets des infrastructures et des eaux dont les travaux des tunnels d’Addis-Abeba en 2000 et le projet du barrage de Koudiat Acerdoune.

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...105&ida=120423