« Echorouk » publie les détails de l’attentat terroriste de Isser

22.08.2008

Cliquer ici pour agrandir


Deux kamikazes ont pris le café, thé et croissant avant d’exploser des citoyens "Katibate El Farouk exploite un atelier de fabrication d'explosfi situé entre Lakhdaria et Boumerdes

Des enquêtes sécuritaires assurent que l’attentat perpétré à l’école supérieure de gendarmerie nationale des Issers a été exécuté par deux kamikazes , ce qui confirme le témoignage d’un rescapé à notre journal , aussi la voiture serait venue de Borj Ménail, à l’est de la wilaya de Boumerdes.

Des sources rapprochées de l’enquête assurent que les kamikazes sont deux jeunes, l’un d’entre est âgé de moins de 25 ans tandis que le deuxième a dépassé trente ans, ils se sont déplacés dans un café situé à une centaine de mètres pour prendre des cafés au lait avec croissant, l’un d’entre eux est sorti pour revenir et demande un thé, bien que les règles de l’organisation terroriste dicte comme quoi le kamikaze doit jeûner pour rencontrer dieu ……… ! La plupart des personnes qui se trouvaient dans le café étaient des jeunes venus de différentes wilayas pour passer le test psychotechnique.

Ensuite, le jeune qui portait une ceinture d’explosif s’est déplacé vers, avec la voiture piégé, mais il a rencontré un bus sur son chemin.

Il était planifié que le kamikaze passe avec la ceinture d’explosif au milieu des rangs des jeunes alignés devant l’école pour permettre au véhicule piégé de rentrer dans la cour de l’école suite aux perturbations que créera la première explosion.

Les premières données révèlent que la voiture piégée ciblait le regroupement matinal des officiers au niveau de la cour de l’école, puisuqe les terroristes avaient observé les mouvements du haut d’un pont situé en face de l’école et ont filmé quelques séquences avant d’exécuter l’attentat kamikaze, afin de définir les buts.

Durant cette période des regroupements de jeunes des deux sexes affluaient au niveau de l’école très tôt dans la matinée pour déposer les dossiers et effectuer des examens, c’était un fait qui attirait les passants parce que les années précédentes les jeunes étaient abrités à l’intérieur même de l’école . Donc la date de l’opération a été fixée les 19 et 20 août, et qui concorde avec la consultation psychologique.

Environ 160 jeunes seraient venus de différentes wilayas après avoir reçu des convocations du groupement.

Aussi, des informations disponibles révèlent que la voiture piégée est venue de Borj Ménail.

Les dernières opérations ont également mené à la découverte d’un atelier de fabrication d’explosif et préparation de voitures piéges entre Lakhdaria et Boumerdes.

L’attentat aurait été prémédité par Katibate El Farouk qui opère entre Bouira et Boumerdes.

Des sources proches de l’enquête expliquent que l’organisation utilise maintenant des voitures qui servaient auparavant au transport de denrées et d’explosif, ainsi que le transport des éléments vu le manque de voitures , après la régulation par les services de sécurité des voitures volées et après avoir déjoué plusieurs attentats suicides.

source : http://www.echoroukonline.com/fra/s_curit/1845.html