Alcatel-Lucent livre son bilan de 2007
Les ventes du GSM et du WCDMA en hausse
28 février 2008
Cliquer ici pour agrandir

Le segment d’activité Opérateurs enregistre une forte croissance à deux chiffres, de 16,2% par rapport au quatrième trimestre 2006, grâce aux activités fixe et mobile.

Alcatel-Lucent vient de publier ses résultats du quatrième trimestre et de l’année 2007. Il en ressort qu’au cours du quatrième trimestre, les revenus, à 5 234 millions d’euros, sont en progression de 20,3% par rapport au trimestre précédent, et de 18,4% par rapport au quatrième trimestre 2006. A taux de change euro/dollar constant, la croissance est de 24,3% par rapport au trimestre précédent, et de 25,4% par rapport au quatrième trimestre 2006. (Par Saïd Elyan)


Le segment d’activité Opérateurs enregistre une forte croissance à deux chiffres, de 16,2% par rapport au quatrième trimestre 2006, grâce aux activités fixe et mobile. Le segment d’activité Services enregistre également une croissance solide de 27,0%. La croissance du segment d’activité Entreprise est de 3,8%. La marge brute ajustée2 est de 32,4% des revenus. Elle inclut une charge exceptionnelle de 98 millions d’euros, suite à un changement dans les modalités de prise en compte des coûts d’un important contrat de construction mobile. Le résultat d’exploitation ajusté est de 303 millions d’euros, soit 5,8% des revenus. Le Groupe enregistre environ 1 600 réductions de postes sur le trimestre.

Pour l’année 2007, les revenus, à 17,79 milliards d’euros, sont en baisse de 2,5% par rapport à 2006 à taux de change courant, et en hausse de 2,1% à taux de change euro/dollar constant. Le résultat d’exploitation ajusté est de 110 millions d’euros, soit 0,6% des revenus. Les réductions d’effectifs pour l’année 2007 s’élèvent à 6 700 personnes, avant prise en compte des contrats de services et des acquisitions, qui correspondent à environ 1 400 personnes.

Comme prévu, le Groupe a conservé le bénéfice de la plupart de ses économies en charges d’exploitation (charges administratives et commerciales et frais de R&D) en 2007, soit environ 280 millions d’euros. En raison de la baisse continue de la valeur de marché des actions d’Alcatel-Lucent au cours du second semestre 2007 et de la révision de ses prévisions, le Groupe a procédé au quatrième trimestre 2007 à un nouveau test de dépréciation des goodwill. Ce test a conduit à une dépréciation de -2,52 milliards d’euros sur le trimestre, portant principalement sur les goodwill alloués aux divisions opérationnelles CDMA et IMS.

Cliquer ici pour agrandir

Patricia Russo, Directrice générale, a déclaré: « Nous avons enregistré au quatrième trimestre une solide croissance des revenus de 18,4% par rapport à l’année précédente, les activités Opérateurs et Services réalisant les meilleures performances qui reflètent le renforcement de notre position dans l’IP et l’optique, un redressement de notre activité GSM, et une montée en puissance du WCDMA. La marge brute ajustée, excluant l’impact de la charge exceptionnelle suite à un changement dans les modalités de prise en compte des coûts d’un important contrat de construction mobile, est à peu près stable par rapport au trimestre précédent, malgré un environnement fortement concurrentiel et une évolution défavorable du mix des produits et du mix géographique. La marge d’exploitation ajustée est en croissance significative par rapport au trimestre précédent, grâce à des volumes plus élevés et, dans une moindre mesure, à une réduction de nos charges d’exploitation. Comme nous l’avons déjà dit, 2007 a été une année de transition, pendant laquelle nous avons mené à bien nos plans d’intégration, dans un environnement de marché difficile. En dépit de ce contexte, les performances de nos activités fixe, entreprise et services ont été bonnes. Mais le décollage plus lent que prévu des revenus dans le WCDMA et le NGN/IMS, deux domaines dans lesquels nous avons investi, a sévèrement impacté notre profitabilité.»

Alcatel-Lucent ne donne généralement pas de prévision sur une base trimestrielle, mais il est important de rappeler que les revenus d’Alcatel au premier trimestre étaient traditionnellement en baisse de 20 à 25% par rapport au quatrième trimestre à cause d’une forte saisonnalité. En conséquence de cette saisonnalité, le Groupe prévoit un résultat d’exploitation ajusté au premier trimestre 2008 négatif. Patricia Russo a ajouté : « Alors que les perspectives de notre industrie restent bonnes, l’environnement macro-économique crée une certaine incertitude sur nos marchés pour les prochains mois. Nos projections initiales pour 2008 indiquent que le marché mondial des équipements télécoms et des services correspondants devraient être à l’équilibre ou légèrement en croissance en 2008 à taux de change euro/dollar constant (soit légèrement en baisse à taux courant). Nous continuerons de mettre en œuvre notre plan triennal. Une approche commerciale plus sélective ainsi que le programme de réduction des coûts des produits que nous sommes en train de mettre en œuvre, devraient nous permettre d’améliorer notre marge brute. Notre intention est également de continuer à faire des progrès dans notre plan de réduction des coûts fixes. » Compte tenu de l’amélioration attendue de la marge brute ainsi que de la réduction des charges d’exploitation ajustées, Alcatel-Lucent prévoit une marge d’exploitation (résultat d’exploitation sur revenus) ajustée comprise entre le bas et le milieu de la fourchette à un chiffre des revenus pour 2008.

Par ailleurs, une comparaison, par segment d’activité par rapport à la même période l’année précédente fait apparaître qu’au quatrième trimestre 2007, les revenus du segment d’activité Opérateurs sont de 3 734 millions d’euros, à comparer avec des revenus pro forma de 3 214 millions d’euros au quatrième trimestre 2006, soit une hausse de 16,2%. Les performances de l’activité fixe se maintiennent à un très bon niveau, tandis que celles des activités mobile et convergence s’améliorent. Le résultat d’exploitation ajusté est de 94 millions d’euros, soit une marge d’exploitation de 2,5%.

Depuis l’annonce de sa réorganisation le 31 octobre 2007, le segment d’activité Opérateurs d’Alcatel-Lucent n’est plus divisé en trois groupes d’activité (fixe, mobile, convergence). Les commentaires suivants sont donc fournis afin d’assurer une analyse pertinente sur l’année 2007, et pourraient ne plus être présentés tels quels à l’avenir. Ainsi, pour le fixe et au quatrième trimestre 2007, les revenus de l’activité sont de 1 691 millions d’euros, comparer avec des revenus pro forma3 de 1 470 millions d’euros au quatrième trimestre 2006, soit une hausse de 15%. Les réseaux optiques, terrestres comme sous-marins, ont connu une très forte croissance Les revenus de l’accès haut débit baissent au quatrième trimestre par rapport à la même période l’année précédente, le déclin des lignes DSL (-5% à 8,3 millions de lignes) n’étant pas totalement compensé par la croissance du GPON. En 2007, 33,3 millions de lignes DSL ont été livrées, soit 8% de plus qu’en 2006. La croissance des revenus de l’activité données s’accélère ce trimestre, grâce à la conjonction d’une baisse plus faible dans le MSWAN et d’une forte croissance des revenus dans le routage IP.

Cliquer ici pour agrandir

Quant au Mobile et au quatrième trimestre 2007, les revenus de l’activité sont de 1 570 millions d’euros, à comparer avec des revenus pro forma de 1 249 millions d’euros au quatrième trimestre 2006, soit une hausse de 26%, principalement grâce à des ventes plus fortes en GSM et WCDMA.

A retenir que La nouvelle offre de produits (Twin TRX et ATCA BSC), qui s’affirme sur le marché, génère une forte croissance dans le GSM. Puisque les revenus du WCDMA font plus que doubler par rapport au trimestre précédent, le déploiement de contrats enregistrés au début de l’année démarrant. Sachant que les marchés américain et indien permettent au CDMA d’enregistrer une légère croissance d’une année sur l’autre. Au moment où Alcatel-Lucent enregistre ses premiers revenus dans le WiMAX. En ce qui concerne la convergence, et toujours au quatrième trimestre 2007, les revenus de l’activité sont de 473 millions d’euros, à comparer avec des revenus pro forma3 de 496 millions d’euros au quatrième trimestre 2006, soit une baisse de 5%.

L’on retient ici que les revenus de l’activité de commutation traditionnelle continuent leur baisse par rapport au quatrième trimestre 2006, mais ont connu une forte hausse saisonnière d’un trimestre sur l’autre. De leur coté, les cœurs de réseaux de nouvelle génération croissent d’un trimestre à l’autre, principalement en raison du NGN mobile et du marché chinois. Cependant les revenus baissent dans l’activité multimédia et paiement, et ceux de l’IMS sont en hausse, mais sur une base restreinte. Nous y reviendrons.

source : http://www.mobilealgerie.com/modules...rticle&sid=805