local

Une crise en eau potable dans les perspectives malgré les projets qui ont consommé des milliards


Etat d’alerte déclaré à Oran suite à la maintenance de la station de dessalement d’eaux de mer « Kahrama »

Cliquer ici pour agrandir

Un état d’alerte maximal a été déclaré, hier, dans la salle de réunions de la wilaya d’Oran suite à la décision du wali de réunir tous les responsables et élus en plus des représentants de la compagnie « Sior », pour trouver une solution immédiate à la crise d’eau potable qui s’annonce.

Cette compagnie Espagnole va s’occuper de la réparation et de la maintenance de la station de dessalement d’eaux de mer « Kahrama », après qu’une panne ait été enregistrée au niveau de cette dernière.

Le directeur de l’hydraulique près de la wilaya d’Oran a révélé, hier, lors de son intervention dans la salle des délibérations, qu’un plan d’urgence sera étudié, aujourd’hui, en présence des représentants de quatre wilayas de l’Ouest du pays. La proposition comporte la distribution d’une quantité des eaux stockées dans le barrage de Boughrara, dont la réserve actuelle est estimée à 76 millions de mètres cubes.

Par ailleurs, le Directeur Général de la compagnie « Sior-Agbar », chargé de la gestion du réseau des eaux de la wilaya d’Oran a présenté les grandes lignes du plan d’approvisionnement de cette wilaya par l’eau potable et de la récupération du déficit en la matière estimé à 14 mille mètres cubes, en prévision de l’arrêt technique de la station de dessalement d’eaux de mer de Bétioua, du 4 au 29 septembre prochain, pour des travaux de maintenance.

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...121168&idc=121