Dix-sept harragas dont des maliens et nigérians sauvés au large des côtes d’Annaba

Par TSA le 31/08/2008 à 18:28

Dix-sept harragas, dont des ressortissants maliens et nigérians, candidats à l’émigration clandestine en Europe, ont été secourus dimanche au large des côtes d’Annaba, selon un responsable des gardes-côtes, cité par l’agence APS. Ils étaient à bord d’une embarcation en détresse, selon la même source.

Partis samedi à minuit de la plage du Vivier située sur la corniche d’Annaba, ces harragas dont l’embarcation de fortune a enregistré une panne de moteur, ont été sauvés d’une mort certaine, selon le responsable des gardes-côtes. Agés entre 18 et 38 ans, ces candidats à l’émigration clandestine, devaient être présentés dans la journée devant le procureur de la République de la même ville.

Tous les services concernés par l'émigration clandestine d'Annaba, port algérien le plus proche des côtes de l'île italienne de Sardaigne, sont débordés depuis plusieurs jours après l'interception en mer ou l'arrestation à terre de plus d'une centaine de ces harraga de tous âges.

Algériens et étrangers migrant clandestinement sont tous présentés à des magistrats après un examen médical, pour statuer sur leur sort.

Vingt-sept embarcations artisanales utilisées par des candidats à l’émigration clandestine pour effectuer leur traversée vers les côtes italiennes, ont été saisies depuis janvier 2008, selon un décompte des gardes-côtes.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/contenu.php?id=4657