Des projets immobiliers de plusieurs milliards de dollars menacés :
Le gouvernement interdit les ventes sur plan -REVELATIONS


Par samir allam le 31/08/2008 à 17:17

C’est un nouveau coup dur pour les groupes immobiliers arabes en Algérie. Selon des informations exclusives obtenues par toutsurlalgerie.com , le gouvernement a décidé d’interdire définitivement les ventes sur plan de logements ou de bureaux réalisés sur des terrains appartenant à l’État. Cette décision fait partie des nouvelles mesures décidées par le gouvernement pour mettre fin aux opérations spéculatives des groupes étrangers en Algérie. Les ventes ne pourront être lancées qu’une fois les travaux achevés et les immeubles officiellement réceptionnés.

L’entrée en vigueur de la nouvelle loi constitue une sérieuse menace pour plusieurs grands projets immobiliers dans le pays. Parmi eux, certains ont été lancés par de grands groupes du Golfe pour plusieurs milliards de dollars. La décision va également éloigner définitivement Emaar du marché algérien. «Une telle décision changerait considérablement nos plans. Dans nos prévisions, nous avions intégré une partie de ventes sur plan. Cette partie nous aurait permis de réaliser nos projets dans des conditions financières plus souples. A présent, on va devoir revoir nos calculs», explique à toutsurlalgerie.com un responsable d’un groupe immobilier du Golfe.

Cette mesure devrait profiter aux propriétaires privés de terrains. Les prix du foncier, déjà élevés, devraient flamber dans les prochaines semaines. «Les investisseurs vont se tourner vers le privé, car le foncier public ne sera pas disponible. Cela va provoquer une très forte hausse des prix qui ne profitera à personne : les privés vont refuser de vendre car ils voudront « plus » et les investisseurs vont renoncer à l’Algérie car leurs projets ne seront plus rentables », explique une source proche du dossier.

Elle sera également bénéfique aux entreprises publiques, comme Cosider, qui réalisent des logements. Elles pourront obtenir les financements nécessaires et achever leurs immeubles avant de les mettre en vente.


Enfin, la mesure constitue une bonne nouvelle pour les propriétaires de logements acquis récemment dans le cadre des différentes formules. Ils vont pouvoir réaliser de belles plus values. Un cadeau inespéré pour les spéculateurs?

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...plan-4656.html