L'opérateur Djezzy réduit très fortement ses investissements au premier semestre 2008

Par sonia lyes le 02/09/2008 à 10:08

Au premier semestre 2008, l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy affiche des résultats financiers contrastés dominés par une très forte baisse des investissements, un recul du revenu par abonné (ARPU), une hausse du chiffre d’affaires et de la marge brute opérationnelle ainsi que le maintien de ses parts de marché, selon des données publiées aujourd’hui par sa maison mère Orascom Telecom.

Sur les six premiers mois de l’année 2008, Djezzy a en effet réduit très fortement ses dépenses d’investissements en Algérie. Au 30 juin 2008, elles s’établissaient à seulement 72 millions de dollars contre 159 millions à la même période de l’année dernière. C’est la seconde fois consécutive que l’opérateur réduit fortement ses investissements, après une importante réduction de 39% opérée au premier trimestre.

Curieusement, l’Algérie est le seul pays où le groupe Orascom Telecom réduit aussi nettement ses investissements, dans un contexte international où les opérateurs mobiles augmentent fortement leurs dépenses pour se développer. Selon des sources proches du secteur, ce ralentissement pourrait s’expliquer par la volonté d’Orascom Telecom de céder sa filiale algérienne et de se désengager du marché algérien. Confronté à des difficultés opérationnelles et à des tensions avec les autorités à cause du dossier Lafarge, Orascom avait engagé des négociations avec plusieurs opérateurs étrangers pour céder sa filiale algérienne. Mais le climat d’incertitude qui règne en Algérie concernant les investissements étrangers pourraient retarder cette vente d’au moins plusieurs mois, voire la faire échouer.

Curieusement, cette baisse des investissements n’a pas eu un impact sur la marge brute de l’opérateur. Cette dernière s’établit à 604,103 millions de dollars, en hausse de «seulement» 16,6% par rapport à la même période de l’année 2007. Le taux de marge d’ébitda s’effrite à 61,1% contre 62,3% au premier semestre 2008.

Ces données montrent une difficulté de la part de l’opérateur à maitriser ses coûts. Djezzy a déjà réduit très fortement ses dépenses marketing et publicitaires. Le nouveau DG qui prendra ses fonctions dans une semaine est connu pour être un « cost killer » (un spécialiste de la réduction des coûts). Il devrait tailler dans les coûts pour satisfaire sa maison mère, d’autant plus qu’Orascom Telecom affiche un bénéfice net en recul de 4% au premier semestre 2008.

Enfin, pour les six premiers mois de l’année, Djezzy a réalisé un chiffre d’affaires 987,974 millions de dollars, en hausse de 18% par rapport à la même période de 2007. Il affiche 14,2 millions de clients dont 13,54 millions en prépayé. Djezzy reste le premier opérateur mobile du pays, avec 63,2% de parts de marché.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...isse-4678.html