Accord italo-libyen sur la colonisation: ni un précédent, ni une référence pour Paris

Par AFP le 02/09/2008 à 17:28

La décision de l'Italie de verser 5 milliards de dollars à la Libye en compensation pour la période coloniale ne constitue ni « un précédent, ni une référence » pour la France vis-à-vis de l'Algérie, a déclaré mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. « On ne va ni considérer que c'est un précédent, ni une référence », a dit à la presse le porte-parole, Eric Chevallier, qui était interrogé sur les conséquences pour la France de la décision de l'Italie. « Chaque histoire bilatérale avance comme elle le souhaite, chaque histoire est spécifique », a-t-il ajouté.

L'Italie a présenté samedi ses excuses solennelles à la Libye et s'est engagée à verser à ce pays 5 milliards de dollars sur 25 ans en reconnaissance des "dommages infligés" pendant la période coloniale (1911-1942). « Les autorités françaises ont reconnu sans ambiguïté l'injustice du système colonial", a fait valoir M. Chevallier, en rappelant qu'"en février 2005, l'ambassadeur de France (en Algérie Hubert) Colin de Verdière avait qualifié à Sétif les massacres de 1945 de « tragédie inexcusable » ».

A "Constantine, en décembre 2007, le président (Nicolas Sarkozy) avait clairement rendu hommage aux victimes innocentes d'une répression aveugle et brutale et dénoncé le système colonial, « injuste par nature », qui « ne pouvait être vécu autrement que comme une entreprise d'asservissement et d'exploitation+", a poursuivi le porte-parole.

Enfin, "Bernard Bajolet, ambassadeur (de France à Alger) en avril 2008, avait évoqué à Guelma la +très lourde responsabilité+ des autorités françaises dans les +épouvantables massacres+ de Selma, Guelma et Kherrata, le 8 mai 1945", a affirmé M. Chevallier.

Le porte-parole du Quai d'Orsay a souligné en outre qu'"un travail de mémoire est en cours des deux côtés de la Méditerranée". Il s'agit de "la création d'une fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie et des combats d'Afrique du nord", qui "devrait voir le jour avant la fin de l'année", a-t-il précisé.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...ance-4679.html