British Airways
Le billet Alger-Londres à 29 000 DA

Du nouveau du côté des British qui, lors d’une rencontre presse très conviviale dimanche, ont fait part de leur offre promotionnelle pour le mois de Ramadhan. Le billet Alger-Londres est proposé à 29 000 DA (HT) et dont les ventes ont commencé le 15 août dernier et dureront jusqu’au 30 septembre pour permettre aux détenteurs de ces tickets de transport de voyager à partir du 1er octobre jusqu’au 31 mars. Les billets sont, certes, conditionnés en étant non remboursables et nécessiteraient une pénalité en cas de changement, mais restent, to^^^^ois, une aubaine pour les clients de la compagnie aérienne britannique British Airways (BA). Ces derniers ne font que se diversifier pour englober aussi et surtout la communauté algérienne vivant au Royaume-Uni et des Algériens qui transitent par ce pays pour se rendre notamment au Moyen-Orient et pour beaucoup de jeunes aux États-Unis pour des séjours linguistiques ou tout bonnement pour tourisme. Un flux qui s’explique, d’ailleurs, par un facteur déterminant reposant sur l’établissement de la ligne directe au départ d’Alger en direction de l’aéroport londonien Heathrow mais aussi et surtout l’ouverture du terminal 5 (en mars dernier). Celui-ci a vu défiler sept millions de passagers depuis son ouverture en mars dernier et offre toutes les commodités et les facilités dont le passager peut avoir besoin dans un grand aéroport comme celui de Londres. C’est du moins ce qui a été présenté dimanche à la presse par le représentant de BA, David Fordhen, responsable aussi de la Tunisie, du Maroc et de la Libye. Appuyé par son staff à Alger, en l’occurrence Mlle Diffalah, account manager et Mlle Sahraoui, responsable de la presse au niveau de la compagnie, M. Fordhan a fait part de l’intérêt que voue la compagnie aérienne britannique de plus en plus au marché algérien en particulier et, à plus grande échelle, le marché maghrébin qu’elle estime émergent et intéressant à plus d’un titre. “Chaque compagnie se fixe des objectifs à atteindre, et British Airways a dépassé ses prévisions de 6% dans les pays du Maghreb dans lesquels elle opère”, a déclaré M. Fordhen pour illustrer la satisfaction de la compagnie. Idem pour l’Algérie, pays pour lequel le représentant de BA reconnaît avoir réalisé la meilleure saison estivale depuis l’établissement de la compagnie qui a opéré son premier vol inaugural en janvier 2004. Bien du chemin parcouru en l’espace de quatre années durant lesquelles BA est passé de trois vols par semaine à une fréquence quotidienne. Une évolution significative qui a suscité un intérêt particulier de la part de la compagnie en direction du marché algérien dont elle reconnaît un grand potentiel. Un intérêt qui s’est traduit par l’ouverture, le 1er avril, d’une agence au centre commercial d’El-Hamma (Sofitel) mais aussi de faire bénéficier les Algériens (la première vague) par un transfert sur le terminal 5. Une initiative qui reflète, de manière éloquente, la volonté de la compagnie de fournir un meilleur service à ses passagers en provenance d'Alger, particulièrement ceux qui souhaitent transiter pour l'une des 600 connexions disponibles grâce à son appartenance à l'alliance One World et les Algériens n’ont même pas à changer de terminal. Un client algérien qui ouvre droit aussi à Exécutif Club, programme de fidélité de BA.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=99393