Marché automobile : la crise !

07.09.2008

Cliquer ici pour agrandir

La baisse du chiffre d’affaires des concessionnaires est estimée à des millions de dinars depuis le 2 août dernier, date de la publication de la loi de Finances complémentaires dans le Journal Officiel.

La nouvelle taxe instaurée par la loi de Finances complémentaire 2008 « freine » les ventes des véhicules neufs en Algérie.

Les ventes des concessionnaires ont sensiblement régressé depuis l’application de la taxe.

Pour rappel, le ministre avait justifié la décision du gouvernement par la croissance démesurée des importations de véhicules neufs ces dernières années. Puisque l’Algérie a importé, l’année dernière 200.000 véhicules pour un montant de 2,8 milliards de dollars.

Il est à signaler qu’au premier trimestre de cette année, 151.194 véhicules ont été importés, soit une hausse qui frise les 12% (exactement 11,97%) par rapport à la même période de 2007 où ce nombre avait atteint les 135.032 véhicules. La valeur totale des véhicules importés a atteint 121,40 milliards de dinars, selon les données du Centre National de l’Informatique et des Statistiques (CNIS).

source : http://www.echoroukonline.com/fra/economie/2019.html