Pétrole : l'Opep réduit sa production pour endiguer la baisse des prix

Par sonia lyes , le 10/09/2008

Les cours du baril de pétrole brut étaient en légère hausse mercredi matin dans les premiers échanges, réagissant favorablement à la décision surprise de l'Opep de réduire sa production de 520.000 barils par jour. Dans les cours asiatiques, le contrat de Brent livrable en octobre gagnait 63 cents à 100,97 dollars.

Réunis mardi Vienne, les membres du cartel ont décidé de baisser leur production afin d'endiguer la baisse de l'or noir. Depuis quelques jours, les cours du brut se sont inscrits dans une tendance baissière, franchissant même à la baisse la barre symbolique des 100 dollars mardi soir à New York. L'Opep a décidé de revenir «aux quotas de septembre 2007», ce qui équivaut à «28,8 millions de barils par jour en excluant l'Indonésie», qui quitte le cartel, indique l'Opep dans le communiqué publié à l'issue de sa 149e réunion.

Les membres de l'Opep se sont aussi engager à respecter strictement ces quotas». Si le maintien des quotas n'a rien d'une surprise, l'appel explicite à mieux les respecter en est une. Effective immédiatement, la décision équivaut de facto à «une baisse de production de 520.000 barils par jour» de la production du cartel pétrolier, a reconnu le président en exercice de l'Opep, Chakib Khelil, car le cartel produit plus que ses quotas officiels.

Cette décision constitue une victoire pour l'Algérie et un camouflet pour l'Arabie saoudite. Officiellement inquiet de la perspective de dérapages inflationnistes dans le royaume que pourrait provoquer une hausse durable des prix, Riyad avait milité en faveur du maintien, voire d'une hausse de la production du cartel. En réalité, les Saoudiens ont surtout cherché à répondre aux attentes des Américains, de plus en plus inquiets des conséquences de la hausse durable du baril sur leur économie. En revanche, des pays comme l'Algérie, l'Iran et le Venezuela étaient favorables à une baisse de production pour maintenir les prix à un niveau élevé.

Les pays membres de l'Opep, qui ont entériné le départ de l'Indonésie, sont par ailleurs convenus de se retrouver le 17 décembre à Oran.

source : http://www.toutsurlalgerie.com/suite...er.php?id=4743