L'américain Christopher Ross nouvel envoyé spécial de Ban Ki-moon
Washington s'implique dans le dossier sahraoui


Par rafik tayeb , le 10/09/2008

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'apprête à nommer dans les prochains jours le diplomate américain Christopher Ross comme son envoyé spécial personnel pour le Sahara occidental, selon des informations publiées par le quotidien espagnol El-Pais dans son édition de mercredi 10 septembre. M. Ross, 65 ans, occupait jusqu'à présent le poste sensible de coordinateur de la lutte antiterroriste au sein du Département d'État américain. Auparavant, il avait occupé plusieurs postes diplomatiques dans le monde arabe. Il fut notamment ambassadeur à Damas et Alger. M. Ross est considéré comme un bon connaisseur du monde arabe.

Cette nomination montre que les Etats-Unis acceptent désormais de s'impliquer directement dans le processus de négociations entre Rabat et le Front Polisario sur l'avenir du Sahara occidental. Entamées il y a un an, les discussions entre les deux parties n'avancent pas, après quatre rounds à New-York. Cet engagement de Washington constitue une bonne nouvelle pour le Front Polisario. Ce dernier a toujours été favorable à la désignation d'un américain comme médiateur.

La désignation de M. Ross intervient quelques jours après la tournée maghrébine de la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice. Une tournée durant laquelle le dossier sahraoui était au centre des discussions avec les responsables algériens et marocains. Dimanche, à Rabat, Mme Rice a estimé qu'il était grand temps de régler le conflit au Sahara occidental. «Il va y avoir une nouvelle série de négociations, nous allons la soutenir, il y a de bonnes idées sur la table, et il y a des moyens d'aller de l'avant", a-t-elle affirmé. «Nous n'avons pas besoin de repartir à zéro. Ce que nous recherchons, c'est une solution mutuellement acceptable», a t-elle ajouté.

Évoquant les relations entre Rabat et Alger, minées par la question du Sahara occidental, Mme Rice a par ailleurs jugé «extrêmement important que le Maroc et l'Algérie aient de bonnes relations».


source : http://www.toutsurlalgerie.com/suite...er.php?id=4740