Achat des puces portables

Durcissement dès le 15 septembre

mercredi 10 septembre 2008.

A compter du 15 septembre prochain, plus aucune puce préactivée ne sera disponible sur le marché. Cette instruction, dictée par l’ARPT et mise en application par les trois opérateurs de téléphonie mobile, entre dans le cadre de l’opération d’identification des puces anonymes.


Ainsi, les cartes prépayées ne seront activées que lorsque le client aura fourni les documents nécessaires à son identification. Si ce dernier présente les documents au moment de l’acquisition, sa puce sera mise en marche immédiatement après que le vendeur eut confirmé l’information par envoi d’un sms. La vente des cartes Sim a, elle aussi, été réorganisée. Seuls les points de vente dûment autorisés pourront vendre les cartes Sim. Les autres n’assureront que le service de rechargement par carte transfert électronique. Le nombre de boutiques habilitées à la vente des cartes Sim est de 10 000 à l’échelle nationale. A cela, s’ajoutent les installations propres a chaque opérateur. Chez Djezzy, l’opération d’identification bat son plein. Près de 90 % du parc client concernés a été identifié. Les abonnés non identifiés chez Djezzy ont été estimés à 5 millions. Les dernières donnés disponibles parlent de 4 millions d’abonnés identifiés. Il est à noter qu’OTA s’est investi dans une grande campagne de sensibilisation. Des bonus ont été accordés aux abonnés concernés. Outre des réductions sur les appels, Djezzy vient de lancer une nouvelle formule d’encouragement à l’identification. En effet un chèque de 50 000 dinars sera offert aux clients qui s’identifient dans l’un des centres de service de l’opérateur. Un tirage au sort hebdomadaire sera organisé jusqu’à la date du 10 octobre prochain. Même dynamique chez Mobilis. Selon M. Abdedou, directeur du marketing et de la communication, des facilités ont été accordées aux clients qui désirent s’identifier. Plusieurs positions de téléopérations ont été consacrées à cette tâche. Le client peut même procéder à son identification simplement en faxant sa carte nationale d’identité. M. Abdedou a souligné qu’au delà de la date limite, il sera procédé à la désactivation de la puce. Le responsable a souligné que Mobilis garde ses portes ouvertes aux clients qui demandent a être identifiés au delà de la date limite. « Nous souhaitons récupérer tous nos clients. Je lance à un appel aux abonnés qui ne sont pas encore identifiés à le faire le plus vite possible en se rapprochant de l’un de nos bureaux », a-t-il mentionné. Près de 2 millions de puces ont déjà été identifiés à Mobilis. Du côté de Nedjma, on affirme que plus de 600 000 puces ont été régularisées lors de la première étape. 400 000 autres restent à identifier. Elles concernent l’exercice qui a commencé en juillet dernier et les toutes dernières acquisitions. Selon M. Djazeïri, responsable de la communication à Nedjma, la remontée des dossiers des clients prend parfois 4 semaines, notamment pour les points de vente qui se trouvent dans les wilayas éloignées. Sur un parc de 4 millions d’abonnés Nedjma, près de 10 % de puces étaient anonymes.

source : Le Soir D’Algerie

source : http://algerie.actudz.com/article2543.html