Mise sous tension en novembre 2008 de la ligne de banlieue Alger-El Affroun

Transport ferroviaire

samedi 13 septembre 2008.

La distance sera parcourue en 40 mn au lieu de 75 actuellement
L’électrification de la voie ferrée ouest de la banlieue algéroise reliant Alger à El-Affroun, en voie d’achèvement avec un taux de réalisation de 90%, sera mise sous tension fin novembre 2008, a indiqué hier le ministre des Transports, M. Amar Tou, lors d’une visite d’inspection effectuée entre Agha et Blida.

Le ministre des Transports, M. Amar Tou, a visité hier, le tronçon Alger- El Affroun, dans le cadre de l’électrification du réseau ferroviaire de la banlieue, affirmé que ce projet, réalisé, à la faveur du programme de modernisation du secteur entrera en service le 22 novembre prochain avec les premiers essais qui seront effectués sur le tronçon El Harrach- El-Affroun. Il rappellera également que la SNTF qui a commandé 64 locomotrices, en a réceptionné 6, et l’opération de livraison du matériel en question se poursuivra jusqu’en mars prochain. Il dira, en effet, que deux locomotrices par mois seront acquises, en moyenne, avant de poursuivre que le taux de réalisation des travaux sur ce tronçon a atteint 90%, contre 95% pour la partie reliant Alger à Thénia. Ce même projet qui en fait, estimera le ministre, permettra, aux trains de la banlieue de réduire le temps de desserte, d’autant plus qu’ils assurent le déplacement de quelque 14 millions de passagers par an. Ainsi, Alger-El Affroun sera parcouru en 40 minutes, contre 75, grâce à l’introduction des nouveaux équipements prévus, conformément au programme de l’électrification du rail. M. Tou relèvera, en outre, qu’il s’agit aujourd’hui, à travers ce projet, de trouver des solutions palliatives aux problèmes de circulation. Le chargé du secteur, ne manquera pas de souligner que les tarifs pratiqués par le transport ferroviaire ne connaîtront pas d’augmentation, car le secteur des transports en commun est soutenu par l’Etat. Le ministre des Transports rappellera que le secteur des transports a bénéficié, en 2007 de 2159 milliards de dinars pour le développement du transport. Il dira,par ailleurs qu’en sus de l’électrification du réseau ferroviaire, une rocade Est-Ouest et 4 pénétrantes sont lancées. La 1ère reliera Bel-Abbès à Béchar qui sera livrée en 2009, la deuxième reliera Relizane à Tissemssilt, dont l’attribution du marché se fera incessamment, la troisième, reliant Boumedfaa à Laghouat, en étude et enfin la quatrième reliant Biskra à Touggourt, avec une extension sur Hassi Messaoud, en cours de réalisation. Le premier responsable du secteur affirmera par la même occasion que l’électrification du réseau s’achèvera en 2013. A noter que ce mode de transport est considéré comme étant le nerf de l’économie sachant que la part du rail, en matière de transport de marchandises, s’élèvera à 35 millions de tonnes en 2015. Le nombre de voyageurs, transportés par le rail toujours, avoisinera, en 2025 les 160 millions, d’où ses enjeux. Le réseau s’étend sur 4200 km, avant de poursuivre qu’il est constitué de 220 locomotives, 9.998, assurant le transport de quelque 26 millions de voyageurs et 7 millions de tonnes de marchandises par an.

source : El Moudjahid

source : http://algerie.actudz.com/article2566.html