Le ministre de l’éducation nationale Boubekeur Ben Bouzid à Echorouk

12.09.2008

Cliquer ici pour agrandir
Boubekeur Ben Bouzid, Le ministre algérien de l’éducation nationale

Une deuxième cession pour les professeurs de français et de mathématique La pression enregistrée dans le moyen disparaîtra au début du premier trimestre La moyenne de passage est fixée à dix pour tous les niveaux

Plus de huit millions et demi d’élèves rejoindront les bancs des écoles pour 2008 2009. C’est selon le ministre un chiffre qui ne correspond pas au nombre d’établissements scolaires qui seront construites pour les assimiler…. Est-ce qu’un retard sera enregistré dans la réception de ces établissements ?

L’éducation nationale recevra pour cette année 391.053.8 élèves de différents niveaux scolaires, seulement les structures réceptionnées cette année sont comme suit :

Enseignement primaire : réception de 3670 nouvelles classes contre 2811 pour 2007.

Enseignement moyen : réception de 383 nouveaux CEM contre 193 l’année passée, en plus de classes d’extension qui ont atteint 3027 classes.

Enseignement secondaire : réception de 112 lycées contre 67 en 2007.

Les établissement scolaires sont répartis comme suit :

17796 groupements scolaires
4651 CEM
1701 lycées.

Ainsi, les conditions de réception des élèves de différents niveaux se feront dans des conditions plus ou moins acceptables, mais en nette amélioration par rapport aux années passées.

Seulement le moyen connaît une période difficile et une pression « passagère » parce que deux vagues d’élèves du primaire mais cette pression devra disparaître le premier trimestre de cette année lorsque le secteur réceptionnera tous les établissements en cours de finalisation.

M. le ministre, vous avez parlé de la réception de 400 CEM pour couvrir le manque en la matière juste après la rentrée scolaire, seront-ils livrés dans les délais fixé ?


Je voudrais d’abord mentionner que le nombre de CEM programmé est de 421 CEM, dont la plus grande partie a été réceptionnée, seuls quelques uns seront livrés au mois d’octobre.

Nous avons reçu cette année 383 CEM, en plus de 3027 classes pour augmenter la capacité de réception de ces institutions.

A chaque rentrée scolaire se pose le problème du livre scolaire , est ce que cette année un livre sera disponible pour chaque éléve, et est ce que les livres seront remis gratuitement aux élèves en difficulté ?

Le ministère vise à produire une quantité suffisante de livres, actuellement la tutelle couvre 100% des besoins, sachant qu’elle n’excède pas 55% de la demande.

L’office national des publications scolaires a produit cette année 40 millions de livres en plus de 18 millions de livres stockés. Ainsi, 58 millions de livres seront mis à la disposition des élèves.

Aussi, le prix du livre scolaire sera subventionné par l’Etat et remis gratuitement aux élèves en difficulté qui sont du nombre de 3 870 350 élèves. Environ 5,6 milliards de dinars ont été débloqués à cet effet.

Quel est le montant consacré par le gouvernement et le ministère de l’éducation nationale pour aider les élèves en difficulté ?


Le gouvernement a débloqué une enveloppe financière de plus de 40 milliards de dinars pour aider les élèves par différentes formules.

La bourse du président de la république passera de 2000 à 3000 dinars

Pourquoi est ce que les listes des enseignant tardent à être établies est ce que ces profs seront à leurs postes avec la rentrée scolaire ?


Un concours de recrutement a été lancé en coordination avec la fonction publique le 29 juillet 2008. Sur ce chaque enseignant qui a réussi au concours sera à son poste avant la rentrée scolaire puisqu’ils ont bénéficié d’une formation du 6 au 13 septembre 2008.

A quelle date est fixé le concours de recrutement de 12 mille enseignants ?


Le concours débutera le mois de septembre 2008.

Qu’en est t’il des enseignants en grève de faim….. Vous avez déjà déclaré qu’il n’y aura aucune décision politique pour les titulariser, quelques jours après, le porte parole du gouvernement M. Abderachid Boukerzaza a déclaré que les enseignants en grève de faim seront recrutés avec contrat après la rentrée scolaire ?

Les positions et comportements du ministère de l’éducation nationale ont depuis toujours été adéquats aux textes de loi de la république algérienne. Cette position restera la même dans toutes les situations relatives à notre secteur. Dans ce sens, je vous informe que j’ai ordonné à mes services de recevoir un groupe de représentants des enseignants grévistes, chose qui a été faite le lundi 8 septembre 2008 et nous avons assuré que le ministère est prêt à renouveler les contrats selon les spécialités en attendant les prochains concours, selon les lois de la république.

Pour ce qui est des décisions politiques, le ministre de l’éducation nationale est membre du gouvernement et applique la politique et les lois de la république.

Vous avez dit que la loi relative aux employés de l’éducation nationale sera fin prêt le mois de mai, pourquoi cela tarde t’il jusqu’à présent ?


En tout début, je voudrais expliquer que la loi relative aux employés de l’éducation nationale sera prête en fin juillet. C’est vrai que la loi relative aux employés de l’éducation nationale est prête, et est actuellement au niveau des services du gouvernement afin de l’étudier.

Certains syndicats menacent de geler la rentrée scolaire par rapport au retard enregistré dans la loi relative aux primes et augmentations……… est ce que le ministère de l’éducation nationale entreprend des mesures pour rassurer ceux là ?


Le ministère de l’éducation nationale a programmé une série de rencontres avec les syndicats et la fédération nationale des associations des parents d’élèves pour la coordination et négocier autour des affaires du secteur et les préoccupations professionnelles et sociales des employés.

source : http://www.echoroukonline.com/fra/interviews/2073.html