Recrudescence des vols de voitures dans la capitale

TROIS MARQUES DE VÉHICULES CIBLÉES PAR LES MALFAITEURS

mardi 16 septembre 2008.

Le vol de voitures fait rage dans la capitale et ses environs durant ce mois de Ramadan. Selon des sources policières sûres, trois marques de voitures sont ciblées par ce phénomène. Il s’agit des véhicules Optra (Chevrolet), Accent (Hyundai et Kangoo (Renault).


Au niveau de la capitale, l’alerte est totale. Une véritable course contre la montre est engagée pour démanteler « le plus vite possible » le réseau de malfaiteurs à l’origine de ces vols. Au niveau des points de contrôle, on passe au peigne fin les types de véhicules volés et signalés. Le plus surprenant, expliquent nos sources, « est que ces vols sont enregistrés dans les quatre coins de la capitale et les actes sont commis de jour comme de nuit ». On ajoute que les auteurs de ces vols opèrent dans des quartiers considérés comme résidentiels. Ainsi, la Sûreté nationale a enregistré des vols de voitures dans des quartiers comme Garidi, Ben Aknoun, Dely-Ibrahim, ou encore Dar-El- Beïda et Bab Ezzouar. Les véhicules ciblés sont équipés de moyens techniques les rendant moins vulnérables au risque de vol, contrairement à ceux d’occasion. Alors la question qui se pose est celle de savoir si les auteurs de ces actes ne bénéficieraient pas de ramifications à l’intérieur des établissements publics et privés. Le phénomène n’est, certes, pas récent. Mais les propriétaires de voitures s’inquiètent ces derniers mois de la recrudescence de ce phénomène. D’autant plus que ce genre de voleurs ne semblent reculer devant rien. Il y a lieu de rappeler que le phénomène du vol de voitures en Algérie a atteint des proportions alarmantes avec près de 19 000 véhicules volés durant les sept dernières années, soit de 2000 à 2007. Mais la situation a connu un rebondissement inattendu durant le second semestre de l’année en cours. Une étude faite l’an passé par les services de la gendarmerie a fait ressortir que 18 497 véhicules ont été volés en Algérie entre 2000 et 2007, soit plus de 2 600 vols par an ou plus de sept véhicules par jour. La capitale a enregistré le plus grand nombre de vols. La wilaya d’Alger est suivie des wilayas de Tizi-Ouzou, Oran, Blida et Sétif. Selon des sources policières, le vol de véhicules a connu une recrudescence depuis 2004. A l’origine de la hausse du trafic de véhicules, l’étude de la gendarmerie retient le terrorisme et sa relation avec la recrudescence du crime organisé, le développement des moyens techniques utilisés, outre l’apparition de réseaux professionnels dans ce domaine et l’augmentation du nombre de véhicules importés par des privés. Il est à noter que le véhicule volé est maquillé avec la falsification de son numéro de châssis grâce à des techniques informatiques. La « nouvelle voiture » est ensuite revendue sur le marché noir, souvent avec un prix attractif. La falsification des documents de véhicules volés se fait souvent avec la complicité d’agents de différentes administrations. A ce titre, la gendarmerie fait état de l’arrestation de « 180 fonctionnaires durant les 10 premiers mois de l’année 2007 », soit « plus de 12% des personnes arrêtées en relation avec le trafic de voitures ». Par ailleurs, cette situation n’est pas sans impact sur les compagnies d’assurances qui se disent pénalisées par la hausse des vols de voitures en Algérie, particulièrement dans la région du centre du pays

source : Le Soir D’Algerie

source : http://algerie.actudz.com/article2605.html