International
Sa famille appelle l’Etat algérien à révéler les détails de cette affaire
Un algérien décédé dans un commissariat Belge

Cliquer ici pour agrandir

La famille Mazouzi originaire d’Oran a appelé l’Etat Algérien via l’Ambassade d’Algérie en Belgique à révéler les circonstances du décès de leur proche Djamel, le 2 Août 2007 dans la ville de Charleroi, à l’intérieur d’un commissariat. Ce dernier a été enterré sans que sa famille ne soit avertie, cette dernière n’a appris la triste nouvelle que la semaine passée.

Le frère du défunt, M. Zakaria Mazouzi, a révélé à El Khabar que sa famille a perdu tout contact avec lui depuis plus d’une année et qu’elle a chargé son frère maternel, établi dans le même pays de le rechercher.

Ce dernier a révélé avoir rencontré la compagne du défunt qui l’a informé du décès de Djamel à l’intérieur du commissariat de Police, après avoir passé une nuit en cellule. Sa compagne a appris la nouvelle de sa mort, le lendemain, en lui apportant des vêtements propres. Elle a révélé à Zakaria que la police lui a indiqué que la victime est décédée suite à une crise respiratoire due à son asthme.

Elle a également indiqué, ajoute Zakaria, que quelques prisonniers Marocains qui partageaient avec lui la même cellule lui ont révélé avoir entendu Djamel se battre avec les policiers qui l’ont tabassé.

Zakaria a affirmé, dans le même cadre, que son frère n’a jamais souffert d’asthme. Il a indiqué que beaucoup d’ambiguïté entoure ce dossier, en commençant par la façon par laquelle il a été enterré dans un cimetière inconnu de sa famille et l’Ambassade d’Algérie qui n’ont pas été alertées. On se demande également est-ce que les autorités judiciaires ont pris les mesures légales nécessaires, à l’instar de l’autopsie de la dépouille étant donné qu’il était décédé à l’intérieur d’un poste de police.

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrEn/?idc=130