2 gardes communaux tués, 3 autres blessés

AÏN-DEFLA

mardi 23 septembre 2008.

Il y a quelques jours, ce fut un garde communal qui a été tué à bout portant à Tariq Ibn Ziad, alors qu’il rejoignait son domicile après la fin de service, par des individus armés dont on ignore toujours le nombre et l’identité.


Dimanche, un autre attentat a ciblé aussi des gardes communaux plus à l’ouest, à El Hassania, commune située à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest d’Aïn-Defla. Quelque temps avant la rupture du jeûne, les gardes communaux au nombre de cinq, montaient au PO (poste d’observation) du douar Lirah. Ils avaient avec eux, dans des couffins, leurs repas et ceux de leurs collègues demeurés au poste. Selon des sources locales crédibles, c’est sur la route qui mène au PO qu’ils sont tombés dans l’embuscade tendue par un groupe terroriste, dont le nombre d’éléments reste indéterminé. Surpris par des tirs croisés, deux des gardes communaux ont été tués, les trois autres blessés. Les dépouilles ont été déposées à la morgue de l’hôpital d’Aïn-Defla, tandis que les blessés ont été admis en soins intensifs. Ces attaques au moment où la vigilance décroît ne sont pas les premières du genre. On se rappelle les sept gardes communaux tués, alors qu’ils accomplissaient la prière du maghreb, avant la rupture du jeûne, à Sidi M’djahed, dans la commune de Ben Allal, daïra de Miliana, il y a deux ans pendant le mois de Ramadan, à quelques jours de l’Aïd. Les deux gardes assassinés ont été enterrés à El Hassania hier, dans l’après-midi. Il faut noter qu’El Hassania n’est pas loin du fameux triangle, à cheval sur les trois wilayas limitrophes : Aïn-Defla (sud-ouest), Chlef (sud-est) et Tissemsilt (nordouest). Un triangle à partir duquel longtemps des attaques terroristes ont été perpétrées dans les trois wilayas.

source : Le Soir D’Algerie

source : http://algerie.actudz.com/article2638.html