Un classement de Greenpeace le confirme
Nokia est un ami de la nature
24 septembre 2008
Cliquer ici pour agrandir

Le défenseur acharné des valeurs écologiques, Greenpeace vient d'établir un classement trimestriel des fabricants de produits électroniques les plus soucieux de l'intégrité de l'environnement. Au chapitre des constructeurs de téléphones mobiles, le finlandais Nokia apparaît en tête d'affiche comme le fabricant le moins pollueur. Ce dernier a obtenu la note de 7 sur 10. (Par saïd Elyan)


L'association internationale non violente de défense de l'environnement révèle ainsi que la marque Nokia a fait des efforts louables pour se conformer aux critères stricts de son classement. Notamment pour l’amélioration de ses services de reprise des appareils obsolètes développés en Inde et la récupération des déchets en général. Néanmoins Greenpeace a noté avec satisfaction que les constructeurs "high tech", particulièrement de terminaux mobiles privilégient davantage le recyclage de leurs articles, et produisent des téléphones portables consommant moins d'énergie.

Enfin, concernant le classement des autres fabricants, Samsung occupe la deuxième place avec une note de 5,9, grâce notamment à ses efforts quant à l'efficacité énergétique de ses mobiles, tandis que Fujitsu-Siemens prend la troisième place avec 5,5/10 en grande partie pour sa décision d'éliminer totalement les retardateurs de flamme bromés (BFR) et les matières PVC de ses produits d'ici fin 2010. Sony Ericsson est relégué à la quatrième place, alors qu'il occupait la tête du dernier classement.

Green Peace a lancé en août 2006 le guide « Pour une high-tech responsable », ce dernier classe tous les trois mois les 18 principaux fabricants d’appareils électroniques en fonction de trois critères : consommation énergétique de leurs appareils, politique en matière de substances chimiques et gestion des déchets/recyclage.

L’objectif de cette publication est d’offrir un outil aux consommateurs pour éclairer leurs choix lors d’un achat, mais aussi de faire émerger une demande forte de produits électroniques économes en énergie et exempts de substances toxiques. De tels appareils pourront donc ensuite être recyclés sans polluer l’environnement et sans mettre en danger la santé des travailleurs du recyclage, en Europe mais aussi dans les pays en voie de développement d’Asie ou d’Afrique.

source : http://www.mobilealgerie.com/modules...ticle&sid=1153