Haïchour en visite à Alger : «Lacom reprendra bientôt son activité»

05-03-2008 à 21:56

Cliquer ici pour agrandir

- Inauguration d’un établissement national de supervision de transmission à Alger. - Après avoir racheté les parts d’Orascom, Egypt Telecom devient l’actionnaire unique de Lacom.

A l’issue de sa visite à travers plusieurs infrastructures relevant de son secteur, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a affirmé que le deuxième opérateur de la téléphonie fixe, Lacom, reprendra bientôt son activité. «Un accord a été trouvé entre l’Autorité de régulation et l’opérateur suite à la récente visite du Premier ministre égyptien en Algérie», explique le ministre qui informe par la même que Egypt Telecom est devenu l’actionnaire unique du groupe puisqu’il a racheté les parts d’Orascom.

L’occasion était également pour M. Haïchour de rappeler les causes de la mésaventure de l’opérateur sur le marché national dues, de son avis, à la mauvaise stratégie adoptée au départ.

Sur le dossier de la 3G, il fera savoir que l’étude menée par le cabinet français IDAT tire à sa fin et que toutes les dispositions relatives au lancement de cette technologie seront arrêtées dans les semaines à venir, après quoi le dossier sera soumis au chef du gouvernement pour décider des modalités d’ouverture de ce marché. Il s’agit notamment de choisir entre la limitation des licences d’exploitation aux trois opérateurs de la téléphonie mobile ou de les ouvrir à d’autres investisseurs. Ce qui est sûr, assure le ministre, les deux dossiers relatifs à la 3G et à l’ouverture du capital d’Algérie aboutiront durant ce premier semestre 2008.

Par ailleurs, au cours de sa visite à Alger, le ministre a eu à inaugurer le centre de tri automatique du courrier postal sis à Birtouta. Véritable centrale postale informatisée, cette imposante infrastructure bâtie sur 5 hectares abrite un bloc informatique et monétique, un service du courrier hybride, un centre de calcul, un show-room, une agence de philatélie et un hangar de stockage.

Monté avec un matériel japonais qui a coûté 180 millions de dinars, le centre de tri national et international mis en service en décembre dernier traite plus de 100.000 lettres par jour alors que le centre du courrier hybride opérationnel depuis février dernier traite une moyenne journalière de 10.000 plis. Le serveur central de l’IPS (International postal system) mis en service en août 2005 et auquel sont reliés les deux serveurs régionaux d’Oran et de Constantine permet le suivi de bout en bout de courrier depuis que le système a été déployé l’an dernier à travers 150 bureaux postaux en attendant sa généralisation cette année à 200 autres bureaux.
Le volet des réclamations sur courrier est aussi mieux pris en charge depuis la mise en place du centre de traitement des réclamations qui a réduit les délais de réponse aux doléances.

Du côté du réseau monétique, supervisé par le «Gasper», installé au centre de Birtouta, la poste prévoit de mettre en place, au 2e semestre de l’année en cours, 300 nouveaux GAB qui renforceront les 400 déjà opérationnels au profit des 5 millions clients détenteurs de la carte électronique de retrait. Visiblement très satisfait du travail accompli au niveau du centre de Birtouta le ministre dira : «La poste est en train de se transmuter structurellement. Longtemps sevrée par la gestion administrée, elle se fraye un chemin dans la croissance».

Après Birtouta, la délégation ministérielle s’est rendue à Bab-Ezzouar, où elle a eu à visiter les deux chantiers des nouveaux sièges d’Algérie-Poste et de Mobilis ainsi que le centre d’appel de Nedjma. Le bâtiment d’Algérie-Poste de 16 niveaux qui aurait coûté 3,6 milliards de dinars sera fin prêt durant le deuxième semestre 2008 alors que le siège de Mobilis d’un coût global de 4,4 milliards de dinars sera livré en mars 2009. Au complexe Aissat Idir de Sidi M’hamed, M. Haïchour a inauguré l’établissement national de supervision et de convergence du réseau d’Algérie Télécom. Un centre de redondance pouvant assurer un basculement sur les centres de Constantine ou d’Oran en cas d’incidents. M. Boudjemaâ Haïchour a eu également à visiter l’agence commerciale de Djezzy de la rue Didouche Mourad (Alger-centre), comme il a inauguré la téléboutique de l’EEPAD au niveau de la même rue.

source : http://www.elmoudjahid.com/em/Nation/1949.html