Elkhabar
Omar…13 ans que tu es parti


Cliquer ici pour agrandir

Omar ! Ta disparition depuis 13 ans ne signifie par que tu as perdu ton combat, bien au contraire tu as gagné ton pari, tu l’as ton grand journal.

Il n’y a pas un jour qui passe sans que nous nous demandions qu’est ce que tu dirais si tu étais là…. Que de chemins parcourus !

Omar, personnage hors normes, tu as voué ta vie à El Khabar et tu y as cru jusqu’à ton dernier souffle.

Un des plus grands mérites de notre titre c’est sa création pendant la décennie noire. Il en est sorti indemne, mieux grandi, mais non sans sacrifice. Renforcé et soudé plus que jamais.

On évoluait dans un climat maussade et triste mais toi tu faisais tout pour nous faire oublier notre lot quotidien d’informations macabres, de massacres, de bombes et de cadavres à chaque coin de rue. Tu étais toujours là avec ta bonne humeur et tes blagues avec ce qu’il faut pour nous redonner espoir.

Battant, tu étais connu pour ton courage, et c’est au milieu des menaces terroristes et autres intimidations que tu as crée une chronique que tu appela Boudjemâa, un nom commun somme toute, répandu dans l’Algérie profonde, tu en as fait ton cheval de bataille, contre la hogra, la stupidité de nos dirigeants, la férocité de la mafia politico financière. Tu n’avais peur de personne, y compris de ces lobbys qui utilisent la liberté de la presse et la société. Des maux qui sont pour la plupart, pour ne pas dire tous, encore d’actualité.

Le 03 octobre 1995, un véritable drame. On avait compris que tu n’étais plus là. 13 ans que tu es parti et nos questions demeurent les mêmes : au nom de quelle logique, quelle religion, quel prétexte politique, idéologique ou autre, des gens qui n’ont jamais fait de mal à leur patrie, des gens comme toi, sont pris pour cible ! C’est une logique de fous que celle de ces illuminés mouvements is^^^^^^^s extrémistes qui ont crée la machine de la mort qui ne cesse de faucher des âmes les unes plus innocentes que les autres.

Tu es parti Omar, emportant avec toi les vérités de Boudjemâa, mais la parole de la Justice et du droit restera et sera dite tant qu’El Khabar restera.

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...125371&idc=144