Mozilla en négociation avec les opérateurs au sujet de Firefox Mobile


Cliquer ici pour agrandir

Mozilla veut reproduire le succès de Firefox, son navigateur web pour PC lancé en 2004, avec sa version mobile. Alors que les équipes de développement de Mozilla n'ont toujours pas terminé sa conception, des négociations informelles ont déjà eu lieu avec les opérateurs mobiles du marché.

L'objectif avoué de Mike Schroepfer, VP Engineering de Mozilla, est « en étant un acteur ouvert de pénétrer dans un marché fermé. Mais cela ne se fera pas du jour au lendemain ». Prévu pour être lancé avant la fin de l'année, Firefox Mobile sera premièrement compatible avec les systèmes d'exploitation Linux et Windows Mobile.

Tout en précisant être en relation avec différents opérateurs mobiles du marché, Mike Schroepfer ajoute que ces derniers, associés aux constructeurs mobiles, « veulent savoir combien notre navigateur web coûtera ». Et c'est justement là que la marque souhaite se démarquer de solutions concurrentes comme Opera, Skyfire ou Netfront car Firefox Mobile sera en effet proposé gratuitement. Cela est en revanche à la fois un avantage - principalement de coût - et un inconvénient majeur qui pourrait gêner les opérateurs mobiles qui cherchent constamment à contrôler les services donnés à leurs clients. Concernant les services dits « Premium », ils restent encore aujourd'hui proposés en option pour augmenter leurs revenus.

Mozilla cherche pour sa part à courtiser les opérateurs pour proposer à leurs clients de télécharger la version mobile de Firefox. « Je pense que certains opérateurs vont être gênés et effrayés par ce modèle économique alors que d'autres vont au contraire nous suivre rapidement dans cette opération », a ajouté Christian Sejersen, l'un des développeurs de Firefox Mobile.

Ce dernier à d'ailleurs récemment voyagé en Asie (Japon et Corée) comme l'annonce le webzine Infoworld pour rencontrer opérateurs et constructeurs. Il en ressort que tous les outils permettant d'augmenter le nombre de données data échangées sont analysés avec précision. Le second objectif de Mozilla est également d'améliorer son produit à l'aide de ces futurs partenaires. C'est ce qu'à fait Nokia avec ses tablettes Internet sous Linux qui exploitent un navigateur Mozilla, modifié à de nombreuses reprises par la marque dans le respect des contraintes open-source. « Les sociétés sont très intéressées par la possibilité de développer un produit pour eux-mêmes. Nous allons probablement voir un nombre important de contributions. »

Pour développer son prochain navigateur web mobile, Mozilla dispose désormais de cinq ingénieurs sur le projet et compte en recruter davantage dans les prochaines semaines. De même, certains constructeurs de mobiles dont Samsung commencent déjà à remonter des informations pour améliorer entre autres son interface utilisateur. Mozilla travaille enfin avec les fondeurs ARM et Intel pour améliorer sa compatibilité avec la plupart des architectures processeur des mobiles et smartphones du marché.

Source: mobinaute.com

source : http://www.nticweb.com/index.php?act...le&numero=1929