Grâce à un investissement de 30 millions d’euros

Cevital exportera du sucre raffiné en 2009

27-10-2008

Cliquer ici pour agrandir

Le groupe Cevital qui fournit l’essentiel des besoins du marché local en sucre raffiné, avec une production de 800 000 tonnes par an, ambitionne d’exporter ce produit à partir de 2009, grâce à l’extension à 1,8 million de tonnes par an de sa raffinerie géante de Béjaïa, a annoncé le P-DG du groupe, Isaad Rebrab, à l’AFP.

Fruit d’un investissement de 30 millions d’euros, l’extension de la plus grande raffinerie de sucre du pays permettra de quasiment doubler la production de sucre de Cevital et de dégager un excédent de 900 000 à 950 000 tonnes de sucre qu’il entend placer sur les marchés extérieurs, en tablant sur de faibles coûts de production.

«La taille importante de notre raffinerie, la logistique dont nous disposons avec un terminal maritime de chargement et déchargement et des coûts bon marché de l’énergie et de la main-d’œuvre nous permettent d’être compétitifs sur le plan international», a estimé M. Rebrab.

«Avec l’extension des capacités de production de notre raffinerie de Béjaïa […], nous allons satisfaire tout le marché national et exporter vers le Maghreb, le Moyen-Orient et éventuellement vers l’Europe», a assuré M. Rebrab. L’Algérie produit actuellement 950 000 tonnes de sucre raffiné grâce à Cevital, mais aussi à trois anciennes raffineries publiques dont la capacité est de 150 000 tonnes, entièrement destinée au marché local, dont les besoins avoisinent le million de tonnes par an.

Pour subvenir à ses besoins, l’Algérie importe depuis 2005 un quota de 150 000 tonnes de sucre de l’Europe, en vertu d’un accord d’association avec l’Union européenne (UE). Avant 2003 et le démarrage de la raffinerie Cevital, elle devait importer l’essentiel de ses besoins en sucre.

Il convient de rappeler que l’Algérie importe toute la matière première en sucre roux, comme il est utile de rappeler qu’elle ne peut to^^^^ois exporter actuellement du sucre vers les pays de l’UE aux termes de l’accord d’association entré en vigueur en septembre 2005 qui permet à l’UE d’exporter vers l’Algérie un quota annuel de 150 000 tonnes de sucre.

Le président du groupe Cevital a donc entamé des démarches auprès des autorités algériennes pour obtenir de Bruxelles la possibilité d’exporter son sucre vers l’Europe, ajoute-t-on de même source.«Nous souhaitons que notre gouvernement demande à l’Union européenne de nous accorder un contingent de 450 000 à 700 000 tonnes de sucre par an à l’occasion de la révision de l’accord d’association en 2010», a ajouté M. Rebrab.

Par ailleurs, Issad Rebrab a présenté dernièrement à Londres, devant des banquiers et des hommes d’affaires de la City, son parcours dans les affaires et détaillé ses projets innovants : le verre plat, via la filiale MFG (Mediterranean float glass), le bâtiment préfabriqué, la grande distribution, l’électroménager et son partenariat avec le géant sud-coréen Samsung, l’agriculture et les énergies renouvelables. Il a également présenté le plus grand projet jamais lancé en Algérie : un hub portuaire national et international à Cap Djinet dont les prévisions d’investissement s’élèvent au montant record de 30 milliards de dollars.

Ce projet, intitulé cap 2015, comprend un port en eaux profondes de plus de 20 km de quais liés à une zone industrielle intégrée d’une superficie de 5 000 hectares. Dans cette future zone sont projetés des complexes pétrochimiques, un complexe d’aluminium de 1,5 million de tonnes en partenariat avec le géant mondial Rio Tinto Alcan, un complexe sidérurgique intégré de 10 millions de tonnes, de la construction navale, une usine de fabrication de voitures de 350 000 unités par an, des centrales électriques, des stations de dessalement de l’eau de mer, etc. Des milliers de PME spécialisées dans divers métiers viendront s’implanter autour des grands complexes industriels du port. Le projet Cap 2015 créera un million d’emplois et permettra à l’Algérie d’exporter plus de 30 milliards de dollars en dehors des hydrocarbures avant 2025. Cevital est un holding qui compte quatre grands pôles : industrie, construction, services et agroalimentaire, et 24 filiales dont 16 sont fonctionnelles.

source : http://www.latribune-online.com/economie/6809.html