Plus de détails sur l’entente entre Microsoft et Intel sur Vista Capable

Mardi 18 novembre 2008 à 02:20

Cliquer ici pour agrandir
Windows Vista Capable

Des documents venant étayer la Class Action des consommateurs furieux contre la certification Vista Capable donnerait les raisons et les détails de l’entente entre Intel et Microsoft.

Nouveaux documents
Selon le document de 29 pages, qui fait suite à celui de 158 pages du mois de février dernier (cf. « Microsoft savait ? ») Microsoft aurait cédé aux pressions d’Intel.

Plusieurs emails montrent que Microsoft savait que les chipsets i915 ne satisfaisaient pas les caractéristiques minimums pour faire tourner WDDM (Windows Display Driver Model), ce qui était pourtant un des critères nécessaires pour obtenir le logo Vista Capable.

Le problème d’Intel et Microsoft

Néanmoins, à l’époque de ces discussions (début 2006), l’IGP de l’i915 représentait plus de 40 % du marché des GPU et les critères de sélection ne permettaient qu’à 30 % des PC du marché de recevoir le logo Vista Capable. Intel se plaint auprès de Microsoft. Il encourait en effet un énorme risque puisqu’une machine non certifiée Vista Capable se seraient moins bien vendue et le fondeur pouvait craindre des stocks importants. Il a donc demandé à Microsoft de faire en sorte que la gestion du WDDM ne soit plus un critère pour obtenir le logo convoité, du moins pendant un certain temps.

Une discussion entre les P.D.G. des deux compagnies fit que Microsoft se plia aux exigences d’Intel. Le WDDM n’était plus un critère de sélection jusqu’au 31 janvier 2006, date de lancement de Vista et le logo Vista Capable ne voulait plus forcément dire que la machine pouvait faire tourner Aero.

Une décision qui ne plaît pas à tout le monde

Il est intéressant de noter la réaction des partenaires de Microsoft. Sony fut soulagé, ce dernier ayant massivement investi dans le i915. Dell a témoigné de sa confusion et HP de sa colère, alors qu’il avait investi dans des puces graphiques plus haut de gamme.

Du côté de Microsoft, de nouveaux emails montrent que Steve Ballmer, P.D.G de Microsoft, demande à certains employés de ne pas faire de bruit autour de cette affaire, alors que plusieurs ont manifesté leur mécontentement, affirmant que Microsoft induirait les consommateurs en erreur.

À suivre…
Si l’on en croit ces documents, la décision d’inclure les i915 dans la certification Vista Capable fut uniquement motivée par les intérêts d’Intel qui voulait liquider ses stocks et Microsoft qui voulait vendre plus de machines. Reste maintenant à voir si le juge estimera que Microsoft a trompé les consommateurs, mais le procès semble mal parti pour la firme de Redmond.

source : http://www.presence-pc.com/actualite...t-Vista-32381/