Microsoft étend son offre de virtualisation

Vendredi 21 novembre 2008 à 09:20

Cliquer ici pour agrandir
Plusieurs machines virtuelles

La virtualisation est de plus en plus plébiscitée - surtout en cette période de récession - pour aménager au mieux les ressources. Lors du salon MSDN & TechNet Tour 2008, Microsoft a présenté un ensemble de produits tirant profit de cette technologie.


Un pas en avant vers l’industrialisation virtuelle
Si la sortie prochaine de Windows Server 2008 R2 annonce l’arrivée d’améliorations majeures telles que PowerShell 2 ou la gestion de 256 cœurs, la fonctionnalité la plus intéressante à venir reste « Live Migration ». Il s’agit d’un procédé de migration des machines virtuelles à chaud sans interruption de service qui fonctionne pour les systèmes invités sous Hyper-V. Ce lot de nouveautés pour la version R2 sonne donc l’avènement d’une ère de virtualisation à grande échelle chez Microsoft, car il devient dorénavant réalisable d’exploiter plus ou moins une centaine de machines virtuelles sur un seul et même serveur doté de 32 processeurs Nehalem.

Supervision et administration de la virtualisation à grande échelle
Afin de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, il faudra piloter des grappes de serveurs de machines virtuelles depuis une console qui supervise et administre l’ensemble. Microsoft propose System Center Virtual Machines Manager 2008 qui permet de passer des machines virtuelles du statut de préproduction à leur exploitation, de les dupliquer, d’en prendre des clichés instantanés ou encore de les migrer.

Cliquer ici pour agrandir
La console d'administration de machines virtuelles

Le logiciel manipule à souhait les systèmes invités de serveurs Hyper-V, VMware VI3 (ESX) et Virtual Server agrégés ou non en cluster sans tenir compte de leurs différences technologiques. Par exemple, une machine virtuelle Hyper-V est transférable sur un serveur du concurrent et vice versa. Mais si cette migration s’opère sans interruption de service sur les serveurs VMware ESX, ce n’est pas encore le cas pour l’hyperviseur de Windows Server 2008 qui doit faire subir une mise en hibernation de la machine virtuelle de quelques secondes. Ce léger désagrément sera résolu dans la version R2 de l’OS, qui offrira aussi l’interopérabilité avec les machines virtuelles de la plateforme XenServer du concurrent Citrix.

source : http://www.presence-pc.com/actualite...-HyperV-32133/