Les disques SSD
Le 27 novembre 2008

Cela fait maintenant plus de deux ans que l'on voit les disques durs à base de mémoire Flash pointer le bout de leur nez sur le marché. Au début, seuls des capacités de 8 Go étaient disponibles à des prix exorbitants. Aujourd'hui, on commence à voir arriver des modèles 64 et 128 Go respectivement à partir de 150 et 270 euros.

Cliquer ici pour agrandir

L'avantage du SSD
Les disques SSD étant dépourvus de partie mécanique, ils ne sont pas sujets au bruit et offrent une plus grande résistance aux chocs. De même, l'accès aux données est généralement plus rapide. Pour un disque dur classique, il faut compter de 7 à 17 ms de temps d'accès; tandis que les SSD ne mettent que de 0.1 à 1 ms.

Les différentes technologies de mémoire : SLC et MLC
Il existe deux types de mémoire NAND. Selon la technologie, les mémoires s'usent plus ou moins vite. Les mémoires SLC, qui sont les plus chères au giga-octet, supportent, selon le constructeur, 100 000 cycles d'effacement /écriture, contre seulement 10 000 pour les MLC.

Pour quel usage ?
Certaines marques, comme MemoRight, visent le secteur professionnel avec des disques SSD à mémoire NAND SLC. D'autres, comme Samsung, OCZ et Transcend, se penchent plus sur le marché grand public, avec des prix plus abordables au giga-octet.

Aujourd'hui, le SSD vient compléter le PC sans pour autant prendre la place du disque dur classique. Par exemple, il est possible d'utiliser le SSD en disque système pour gagner du temps au démarrage de l'OS (Windows Vista, Linux, ...), mais aussi au lancement des différents programmes. Le disque dur classique sert dans ce cas pour le stockage de données : photos, films et autres types de fichiers volumineux.

Un chiffre : sur les bons SSD testés, le démarrage complet de Vista sur le PC de test a pris 33 secondes, contre 57 secondes sur le même poste, avec cette fois deux disques durs raptor montés en Raid 0. Soit un gain de 42 % en temps.

source : http://www.lesnumeriques.com/article-523.html