76 ingénieurs Algériens y séjourneront jusqu’au 15 janvier
Nos “autoroutiens” envahissent l’Empire du milieu

Cliquer ici pour agrandir

Préparer l’avenir des autoroutes algériennes dans les meilleures conditions possibles, que ce soit dans la réalisation ou dans la gestion, tel est le but recherché par la présence depuis quelques jours déjà de plusieurs dizaines d’ingénieurs algériens spécialisés en travaux publics en Chine.

Il s’agit de 76 diplômés qui ont “envahi” l’Empire du Soleil pour une formation d’une durée de 40 jours. Une initiative du groupement chinois CITIC-CRCC, impliqué dans la construction du projet de l’autoroute Est-Ouest. Ils ont mis les pieds à Pékin samedi passé après un harassant voyage qui aura duré 14h (avec escale sur Paris). Ces ingénieurs (les 5 premiers de chaque promotion 2008 de pas moins de 18 universités algériennes) étaient accompagnés par quelques représentants du ministère des Travaux publics. Cette occasion va être mise à profit pour suivre des cours sur, entre autres, les projets d’autoroutes, les travaux, la gestion, l’exploitation. Sur place, le programme préétabli était de consacrer ce séjour, comme nous l’ont indiqué des responsables du groupe CITIC, “à des cours destinés à enrichir leur parcours professionnel et à se familiariser avec la langue chinoise vont être également dispensés”. Aussi, il est prévu “des visites sur sites qui vont permettre en outre d’étudier l’exécution des travaux entrepris sur des autoroutes chinoises de haut niveau ainsi que leur gestion et leur exploitation”. Ainsi samedi matin, toute la délégation a été dirigée vers Top City lieu de résidence de tous les invités d’honneur du CITIC et aussi de plusieurs chefs d’État en visite en Chine. D’ailleurs, l’un des hôteliers sur place nous informera lors de sa visite en Chine pour assister à l’ouverture des JO 2008 que le président Bo^^^^^ika devait y séjourner mais ça a été changé à la dernière minute pour, semble-t-il, la distance qui sépare les lieux du centre-ville (une cinquantaine de kilomètres). Dès le premier jour, les Algériens ont été conviés à une cérémonie sur les lieux à laquelle les organisateurs de l’expédition les ont conviés. En plus de notre ambassadeur, Djamel-Eddine Grine, était aussi présent Hong Bo, directrice du conseil d'administration du groupe CITIC ainsi que plusieurs autres responsables chinois. La délégation a passé la nuit sur place avant de quitter les lieux le lendemain matin. Après avoir visité le stade olympique, le fameux “Nid d’oiseau”, qui a été réalisé par le groupe CITIC, les 76 ingénieurs ont été scindés en deux groupes. Le premier composé de 37 personnes a été dirigé à l’Université du Sud-Est dans la ville de Nankin (à plus de 800 kilomètres de la capitale) où il sera sous la coupe du groupe CITIC ; par contre, le second groupe est resté à Pékin, exactement à l’Université de Chine Nord et c’est le groupe CRCC qui s’occupe de leur formation sur place. Vers la fin du mois, les deux groupes vont s’interchanger, chacun prenant la place de l’autre et cela jusqu’à la fin de la formation. L’Aïd en Chine étant célébré le 9 décembre c’est hier, mardi matin, aux environs de 10 heures, que le groupe resté dans la capitale a effectué la prière à la Grande-Mosquée de Pékin. Les jeunes étaient d’ailleurs éblouis par l’ambiance qui y régnait avec la présence de plusieurs nationalités, représentant dans leur majorité le personnel diplomatique des pays musulmans et l’ambiance conviviale qui y régnait. “Je suis à plusieurs milliers de kilomètres de chez moi et malgré cela, je ne me suis pas senti dépaysé avec tout ce monde qui est ici”, nous dira Rimane, 25 ans, ingénieur fraîchement sorti de l’USTHB. De son côté Youcef, 24 ans, de l’université de Tizi Ouzou nous déclara avec le sourire : “Depuis qu’on est là, on ne cesse d’être ébloui par tout ce qu’on a vu. La seule chose où la Chine est en retard, c’est finalement la date de l’Aïd.” Il faut dire que tous ces jeunes ne cachaient pas leur bonheur d’être sur place et ont été d’ailleurs la grande attraction, en plus des nombreux moutons égorgés sur place, de cette fête musulmane dans la Grande- Mosquée. Plusieurs Chinois se bousculaient pour les prendre en photo et il ne manquait que les autographes. L’après-midi, le groupe s’est dirigé vers le “Temple du ciel” avant de se préparer pour les cours du lendemain sur lesquels tout leur séjour est basé.

Précisons que les 76 ingénieurs ont tous été recrutés par la Division programme neuf (DPN) de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) et ils sont sur les chantiers de l’autoroute Est-Ouest depuis plusieurs mois déjà. En plus de terminer le “grand chantier du siècle”, il s’agit aussi de préparer l’après-réception et aussi les autres projets en préparation, dont entre autres celui de l’autoroute des Hauts-Plateaux.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=104808