Les cas sont enregistrés depuis janvier 2008
800 mineurs victimes d’abus sexuel

Depuis janvier dernier, quelque 800 mineurs, dont l’âge varie entre 3 et 15 ans, ont fait l’objet d’abus sexuel en Algérie. C’est ce qui a été révélé par des médecins et spécialistes en marge des travaux des deuxièmes journées nationales de la médecine légale qu’a abrités la faculté de médecine de Annaba, trois jours durant. La wilaya de Sétif détient, dans ce cadre, le triste record. Celle-ci a enregistré durant seulement ces deux dernières années 16 760 abus sexuels ayant ciblé des mineurs. Dans la wilaya de Annaba, on relève, selon des médecins, au moins trois cas par semaine. Les intervenants, qui ont tiré la sonnette d’alarme à ce sujet, estiment que ce chiffre serait plus important. Ils avancent un chiffre effrayant de 2 000 cas. Dans ce contexte, un spécialiste indique que de nombreuses familles algériennes évitent carrément de dénoncer ces actes, préférant taire ce sujet qui reste un tabou dans la société. Nous apprenons à l’issue de ces deuxièmes journées que le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière compte créer une première cellule d’écoute à Annaba, dans le but de prendre en charge psychologiquement les victimes mineures d’abus sexuels. Ce projet pilote sera, précise-t-on, généralisé dans les mois à venir à travers le territoire national.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=105510