Fin décembre 2008, l'opérateur français a dû dépêcher un navire-câblier en Méditerranée afin de réparer des câbles sous-marins rompus. La liaison Sea Me We 4 assure le trafic Internet entre la France et Singapour. Le 19 décembre, quatre câbles étaient rompus (sur Sea Me We 3 et Sea Me We 4), causant des perturbations sur le trafic entre l'Europe, le Proche-Orient et l'Asie. Si la première rupture s'est produite à quelques centaines de mètres de fond, la seconde nécessite une intervention sur un câble situé à environ 3000 mètres.