local
L’affaire de l’annulation des diplômes de l’Institut des Recherches et des Etudes Arabes en Egypte
centaines d’étudiants organisent un sit-in devant l’Ambassade d’Algérie au Caire

Cliquer ici pour agrandir

Des centaines d’étudiants algériens ont organisé, hier, un sit-in devant le siège de l’Ambassade de l’Algérie au Caire, pour protester contre la décision du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, portant l’annulation de tous les diplômes équivalents aux Doctorats et Magistères délivrés par l’Institut des Recherches et des Etudes Arabes en Egypte.

Quelques-uns de ces derniers ont contacté El Khabar et affirmé qu’ils revendiquent une réponse officielle de la part du ministère concernant leur avenir. Un d’eux a déclaré « nous n’arrêteront pas nos sit-in tant que notre problème n’aura pas été réglé. »

Les étudiants ont menacé d’entamer une grève ouverte de la faim au cas où le ministère ne reviendrait pas sur sa décision, a indiqué notre interlocuteur qui a qualifié la note datée du 28 décembre dernier d’ « injuste et d’arbitraire », surtout que les diplômes accordés par l’Institut appartenant à l’Organisation Arabe pour l’Education et la Culture et Sciences équivalent à ceux accordés par les universités algériennes.
Les contestataires ont appelé le président de la République à intervenir immédiatement pour les réhabiliter et indiqué qu’ils ont été choqués par la décision du Ministère de l’Enseignement Supérieur qui n’a pas reconnu leurs diplômes sans aucune raison valable.

Les enseignants universitaires diplômés de cet institut ainsi que les étudiants chercheurs ont publié un communiqué dans lequel ils ont qualifié la note du ministère d’atteinte à l’un des plus importants principes juridiques qui est l’irrévocabilité des lois et des décisions administratives, qui assurent le respect des Droits. »

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...138394&idc=121