PDA

Voir la version complète : AT - des milliards de dollars de redevances impayées par des opérateurs étrangers



salimdz
02/03/2009, 21h45
Algérie Télécom : des milliards de dollars de redevances impayées par des opérateurs étrangers REVELATIONS

Par sonia lyes , le 01/03/2009

http://www.tsa-algerie.com/images/articles/bessalah.jpg

Algérie Télécom continue de s'enfoncer dans la crise. Mauvaise gestion, instabilité du management, manque de visibilité sur la stratégie et interventionnisme politique empêchent le groupe public de télécommunications de se développer. L'opérateur vient d'achever l'année 2008, avec 50 milliards de dinars (500 millions d'euros) de créances impayées en Algérie. Celles-ci appartiennent notamment aux institutions de l'Etat mais aussi à des entreprises privées, comme les nombreux providers qui refusent de payer leurs redevances liées à l'utilisation du réseau téléphonique de l'opérateur historique.

Mais le bilan d'Algérie Télécom continue de faire l'impasse sur un dossier sensible. Selon nos informations, entre 1991 et 2001, plusieurs opérateurs étrangers, notamment européens, ne sont pas acquittés de leurs redevances liées à la terminaison de leurs appels sur le réseau fixe d'Algérie Télécom. Parmi eux : le français France Télécom dont l'Algérie représente la première source de revenus pour sa division communications internationales.

En 2003, un cabinet international chargé de réaliser un audit sur le secteur des télécommunications dans la perspective de l'ouverture du capital d'Algérie Télécom et l'attribution d'une nouvelle licence avait alerté le gouvernement algérien sur cette situation, en remettant au ministère des télécommunications un rapport détaillé sur cette situation. Selon une source proche du dossier, le montant des redevances impayées par des opérateurs étrangers s'élèverait à plusieurs milliards de dollars. Le cabinet avait recommandé d'engager des actions pour le recouvrement de ses sommes.

Nul ne sait pourquoi ces redevances n'ont pas été payées. Mais la situation politique dans le pays durant les années 1990, avec une intensification des attaques terroristes, a joué un rôle dans ce qui apparait comme une négligence. « L'Etat était occupé à lutter contre le terrorisme et l'économie était un dossier secondaire. A cette époque, Algérie Télécom, volontairement ou involontairement n'avait pas tous les outils pour calculer avec précision les redevances», explique notre source.

Mais pas seulement : des négligences volontaires pourraient également expliquer cette situation. Dans les années 1990, de hauts responsables du ministère des Télécommunications et de l'Etat auraient négocié certains arrangements avec des opérateurs étrangers, notamment en Italie, dans le dossier des redevances, en échange d'avantages personnels. Aucune enquête n'a été ouverte.

Curieusement, plus de cinq ans après, le ministère des télécommunications n'a donné aucune suite au rapport remis par le cabinet international, privant ainsi Algérie Télécom de la possibilité de récupérer son dû. Le nouveau ministre des télécommunications, Hamid Bessalah, va-t-il prendre le dossier en charge ?

source : http://www.tsa-algerie.com/Algerie-Telecom---des-milliards-de-dollars-de-redevances-imp_6249.html

mouradski
02/03/2009, 21h55
ils ont de la chances ces opérateurs, bo^^^^ aye hakmetlou ces jours ci :D