Réalisation de la nouvelle ville de BouinanLes Sud-Coréens vont investir 1 milliard de dollars

Le projet de la ville nouvelle de Bouinan, dans la wilaya de Blida, est en voie de concrétisation puisque un consortium d'entreprises sud-coréennes s'est engagé à finaliser un investissement de près de 1 milliard de dollars sur une durée de cinq ans. Il est indiqué qu'elles construiront un ensemble immobilier à usage d'habitations et commercial. Ainsi, il est prévu la réalisation de quelque 10 000 logements qui absorberont 80% des financements. Le reste du projet, c'est-à-dire les 20%, est consacré aux surfaces commerciales. La zone comprendra des espaces spécialisés dans différents domaines, notamment l'énergie, les services financiers, les télécommunications et les TIC, ainsi que des résidences et des espaces de loisirs. Ce projet intervient moins d'un mois après la conclusion d'un accord entre le gouvernement et Gulf Finance House Bahrein (GFH) pour l'implantation d'une zone de développement économique dans la future ville de Bouinan. Elle s'étendra sur une superficie de 208 km2.A noter dans ce contexte que l'investissement bahreini est estimé à 3 milliards de dollars américains. La Zone GFH du futur centre économique, qui absorbera une partie de la croissance des villes de Blida et d'Alger, est la seconde du genre après celle de Bombay (Inde), lancée en 2007. A l'instar du projet bahreini, celui des Sud-Coréens est piloté par le département de M. Chérif Rahmani, ministre de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme. Le ministre est décidé à réaliser ce vaste plan de villes nouvelles qu'il a mis au point dans les années 90. La politique de relance des nouveaux pôles urbains qui commencent à prendre forme, semble efficace, surtout pour la nouvelle ville de Sidi Abdallah ; cette dernière est dédiée aux nouvelles technologies, alors que Bouinan, sa jumelle au sud de la plaine de la Mitidja, est consacrée aux biotechnologies, particulièrement les applications relatives au monde agricole. Le ministère de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme et le consortium coréen ont signé, au mois de juillet dernier, le procès- verbal portant sur la réalisation de ce projet.En somme, la concrétisation d'un tel projet de grande envergure sera la base de plusieurs projets à l'avenir en cas de succès tels que le centre africain de la technologie.

source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=11164