IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 36

Discussion: L'essence des faits

  1. #11
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    L'éternité de la seconde vie

    Le concept de l'éternité de la seconde vie a un effet considérable sur les musulmans au cours de leur première vie, car ils croient que leur première vie détermine la forme de leur seconde vie. En outre, cela détermine la forme de leur seconde vie et cette détermination se fera par le jugement d'Allah, le Tout-Juste et le Tout-Puissant.

    Avec cette croyance en la seconde vie et le jour du jugement, la vie du musulman devient utile et prend tout son sens. De plus, le but principal du musulman est d'aller au paradis dans la seconde vie.

    En d'autres termes, le but permanent du musulman est d'obéir à Allah, de se soumettre à Allah, de respecter ses ordres et de rester en contact permanent avec lui par la prière (cinq fois par jour), par le jeûne (un mois par an), par la charité (aussi souvent que possible) et par le pèlerinage (une fois dans sa vie).

    La nécessité d'un objectif permanent

    Les mécréants ont des objectifs dans leur vie, tels que collecter de l'argent et des biens, s'adonner au sexe, manger et danser. Mais toutes ces finalités sont transitoires et passagères. Tous ces buts vont et viennent, montent et descendent. L'argent va et vient. La santé va et vient. Les activités sexuelles ne peuvent pas continuer pour toujours. Toutes ces convoitises pour de l'argent, de la nourriture et du sexe ne peuvent pas répondre aux questions de l'individu: et alors? Alors quoi?

    Cependant, l'Islam épargne aux musulmans la peine de poser la question, car il indique clairement, dès le début, que le but permanent du musulman dans cette vie est d'obéir à Allah afin de se rendre au paradis dans la seconde vie.

    Nous devrions savoir que le seul moyen de notre salut dans cette vie et dans l'au-delà est de connaître notre Seigneur qui nous a créés, de croire en lui et de ne l'adorer que de manière personnelle.

    Nous devrions également connaître notre prophète qu'Allah a envoyé à tous les hommes, croire en lui et le suivre. Nous devrions connaître la religion de vérité à laquelle notre Seigneur nous a commandé de croire et de la pratiquer.
    ..Quel est Le but de la Vie ? l'islam

    https://www.youtube.com/watch?v=rPTK-pRzWgk

  2. #12
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    La hijrah, en l’an 622

    Pendant que les musulmans fuyaient la Mecque par petits groupes, le Prophète, en compagnie de quelques proches, attendait l’ordre divin qui lui permettrait d’aller rejoindre les autres à Yathrib. Quand l’ordre descendit enfin, il donna son manteau à Ali et le fit étendre sur son lit de sorte que quiconque aurait l’idée de regarder à l’intérieur croirait le voir, lui. Les assassins devaient frapper au moment où il sortirait de chez lui, durant la nuit ou tôt le matin. Il savait qu’ils ne feraient aucun mal à Ali. Ils entouraient déjà sa maison lorsqu’il en sortit en douce, sans être vu. Il se rendit chez Abou Bakr et ils allèrent tous deux se réfugier dans une caverne située dans une montagne déserte; ils y restèrent cachés jusqu’à ce que l’agitation et les clameurs s’estompent. À la tombée de la nuit, le fils, la fille et le berger d’Abou Bakr leur apportaient de la nourriture et les informaient des dernières nouvelles. Une fois, un groupe de recherche ennemi passa si près de leur cachette qu’ils arrivaient à saisir leurs paroles. Abou Bakr eut peur et dit : « Ô Messager de Dieu! Si l’un d’eux vient à regarder vers le bas, il nous verra! » Mais le Prophète répondit :

    « Que penses-tu de deux personnes dont le troisième compagnon est Dieu? Ne crains rien, car Dieu est avec nous. » (Sahih al-Boukhari)

    Lorsque le groupe de recherche s’éloigna, Abou Bakr envoya demander qu’on apporte des chameaux et un guide à la tombée du jour, puis ils entreprirent le voyage jusqu’à Yathrib.

    Après avoir voyagé durant plusieurs jours en empruntant des chemins peu fréquentés, ils atteignirent une banlieue de Yathrib appelée Qoubaa. À cet endroit, comme les gens avaient entendu dire que le Prophète avait quitté la Mecque, ils sortaient chaque matin, grimpaient sur les collines pour guetter au loin sa venue, jusqu’à ce que la chaleur insupportable les force à rentrer. Le Prophète et ses compagnons de voyage arrivèrent en milieu de journée, après que les gens se soient retirés chez eux. Un ^^^^ qui était à l’extérieur les vit approcher et informa les musulmans que ceux qu’ils attendaient étaient enfin arrivés. Les musulmans sortirent les accueillir.

    Le Prophète resta quelques jours à Qoubaa, où il établit les fondations de la première mosquée de l’histoire de l’islam. Entre-temps, Ali, qui avait quitté la Mecque à pied trois jours après le Prophète, était lui aussi arrivé. Le Prophète, ses compagnons de la Mecque et les « alliés » de Qoubaa se rendirent avec lui à Médine, où les gens attendaient leur arrivée avec impatience.

    Les habitants de Médine (Yathrib) n’avaient jamais connu un jour plus heureux que celui-là. Anas, un proche compagnon du Prophète, a raconté :

    « J’étais présent le jour où le Prophète arriva à Médine et je n’ai jamais connu un jour meilleur et plus heureux que celui-là. J’étais présent, également, le jour où il quitta ce monde et je n’ai jamais connu un jour plus sombre que celui-là. » (Ahmed)

    Chaque famille de Médine espérait que le Prophète viendrait s’installer chez elle et certaines personnes tentèrent même de diriger sa chamelle vers leur maison. Mais il les arrêta et dit :

    « Laissez-la, car elle est guidée par Dieu. »

    Elle dépassa plusieurs maisons, puis elle s’arrêta et s’agenouilla sur la terre de Banou Najjaar. Le Prophète n’en descendit pas tout de suite; elle se releva, marcha un peu, puis se retourna et revint au même endroit et s’agenouilla de nouveau. Alors le Prophète en descendit. Il était satisfait du choix de sa chamelle, car Banou Najjaar comptait ses oncles maternels parmi ses membres et il souhaitait les honorer en allant chez eux. Lorsque des membres de la famille commencèrent à sortir de leur maison pour l’inviter à y entrer, un certain Abou Ayyoub s’avança vers sa monture et la guida vers sa maison. Le Prophète dit :

    « Un homme suit sa monture. » (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim)

    La première tâche qu’il entreprit, à Médine, fut la construction d’une mosquée. Il envoya chercher les deux garçons qui possédaient la palmeraie qui occupait le terrain qu’il avait choisi pour sa construction et leur en demanda le prix. Ils répondirent : « Nous t’en faisons cadeau, ô prophète de Dieu! ». Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) refusa to^^^^ois leur offre, les paya et construisit une mosquée à cet endroit, participant lui-même aux travaux. Tout en travaillant, les gens l’entendirent prononcer les paroles suivantes :

    « Ô Dieu! La seule vie est celle de l’au-delà. Pardonne aux alliés et aux émigrants. (Sahih al-Boukhari)

    La mosquée servait de lieu de prière pour les musulmans. La prière, qui avait jusque-là été un acte individuel accompli en secret, était maintenant accomplie ouvertement et elle était devenue le symbole de la société musulmane. L’époque où les musulmans et l’islam étaient opprimés et écrasés était révolue. Maintenant, le adhan, c’est-à-dire l’appel à la prière, serait prononcé à voix haute et son appel retentirait jusque dans chaque maison afin de rappeler à chaque musulman de respecter ses obligations envers son Créateur. En plus d’être un lieu de prière, la mosquée était une école où les musulmans apprenaient les divers éléments de leur religion, un lieu de rencontre où les différends de divers groupes étaient résolus et un lieu administratif à partir duquel on gérait les affaires sociales; c’était un véritable symbole de la façon dont l’islam englobe toutes les facettes de la vie quotidienne. On s’acquittait de toutes ces tâches en ce lieu que l’on avait construit à partir des troncs des palmiers qui y étaient déjà et dont le toit avait été fait à partir des branches de ces mêmes palmiers.

    Lorsque la construction de la mosquée fut terminée, il construisit également des maisons de chaque côté de celle-ci pour sa famille, encore une fois à partir des troncs de palmiers. La mosquée et la maison du Prophète à Médine sont toujours là, de nos jours.

    La hijrah était terminée. C’était le 23 septembre 622 et l’ère islamique (le calendrier musulman) commence à partir de ce jour-là. C’est également ce jour-là que Yathrib fut rebaptisée : on lui donna le nom de Madinat-oun-Nabi, c’est-à-dire la Cité du Prophète, communément appelée Médine.

    C’est ainsi que se déroula la hijrah, l’émigration de la Mecque à Yathrib. Les treize années d’humiliation, de persécution, de succès mitigé et d’une mission prophétique difficile à mener faisaient maintenant partie du passé.

    C’était le début de dix années de succès à venir, du plus grand succès ayant jamais couronné les efforts d’un homme. Jusque-là, il n’avait été qu’un prêcheur. Mais à partir de ce moment, il devint le dirigeant d’un État, d’abord un tout petit État qui, en l’espace de dix ans, allait devenir l’empire d’Arabie. La hijrah marque une division claire dans l’histoire de la mission du Prophète, division que l’on retrouve également dans le Coran. Les révélations de Dieu dont lui et ses fidèles avaient besoin, maintenant, n’étaient pas du même genre que celles dont ils avaient eu besoin lorsqu’ils étaient opprimés, à la Mecque. C’est pourquoi, dans le Coran, les sourates révélées à la Mecque diffèrent de celles révélées à Médine; les premières s’adressent aux individus et à leurs états d’âme, de même qu’au Prophète en tant qu’avertisseur, tandis que les autres s’adressent surtout aux musulmans en tant que communauté sociale et politique et au Prophète en tant qu’exemple à suivre, législateur et réformateur.
    La Sirah du Prophète Muhammad (saw) - Les leçons de l'hégire | Les bienfaits de Médine (Ep 27)

    https://www.youtube.com/watch?v=_GK0BnXXoEo

  3. #13
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    Les femmes portent le voile parce qu'elles sont forcées par leur mari.

    Faux. Elles portent le voile en soumission à Dieu, pas en soumission aux hommes.

    Si les femmes sont contraintes par les hommes de porter le voile, qui force les hommes à porter la barbe ?

    ISLAM LE VOILE - YouTube

    https://www.youtube.com/watch?v=GutcCyIC6CI

    Khalid Yasin- Le Hijab (le voile) - islam-algerie-maroc ...

    https://www.youtube.com/watch?v=M7dF-O7r2gE

  4. #14
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    Ne Sous-Estimez Jamais Le Bon Travail Des Autres-Mufti Menk
    https://www.youtube.com/watch?v=j5xcJ5om7oo
    Un Américain Accepte l'Islam Après Que Sa Question Soit Répondu Par Zakir Naik
    https://www.youtube.com/watch?v=DkiQSke1VtU
    ¿Est-ce Que l'Islam Enseigne La Tolérance?-Zakir Naik
    https://www.youtube.com/watch?v=SigS-4IqxFI
    Est-il Suffisant De Croire En Dieu d'Abraham (A.S.)?
    https://www.youtube.com/watch?v=eYFmrHc2V_s

  5. #15
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    Les musulmans ne mangent pas du porc parce que c'est sale et ça donne des maladies.

    . Nous ne mangeons pas de porc parce que Dieu a dit que nous ne devons pas manger de porc.

    Et nous obéissons à Dieu. Point.

    Le fait que le porc soit interdit en islam est une chose bien connue. Les points suivants expliquent différents aspects de cet interdit:



    Le porc est interdit dans le Coran : Le Coran interdit la consommation du porc dans au moins 4 versets différents, c'est- à-dire (Sourate 2:173), (Sourate 5:3), (Sourate 6:145) et (Sourate 16:115)

    "Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d'Allah..." [Le Coran, 5:3]
    Ces versets coraniques à eux seuls suffisent à convaincre les musulmans du bien-fondé de l'interdiction du porc.



    Le porc est interdit dans la Bible : Peut-être le chrétien sera-t-il plus convaincu par ses propres écritures. La Bible interdit la consommation du porc dans le Lévitique: "Vous tiendrez pour impur le porc parce que tout en ayant le sabot fourchu, fendu en deux ongles, il ne rumine pas."
    "Vous ne mangerez pas de leur chair ni ne toucherez à leur cadavre, vous les tiendrez pour impurs." [Lévitique, 11:7-8]

    Le porc est également interdit dans le Deutéronome: "Et le porc, qui a bien le sabot fourchu et fendu mais qui ne rumine pas; vous le tiendrez pour impur. Vous ne mangerez pas de sa chair et ne toucherez pas à son cadavre."[Deutéronome, 14:8] On retrouve un interdit similaire dans Isaïe, chapitre 65, verset 2-5.



    Le porc n’a pas de cou pour l’égorger : le porc ne peut pas être égorgé tout simplement parce qu'il n'a pas de cou.....Cela est une caractéristique physique naturelle du porc, de ne pas avoir de cou.

    Les musulmans disent que si Dieu avait voulu que l'on puisse manger du porc, Il lui aurait donné un cou pour qu'on puisse l'égorger.



    La consommation du porc peut être la cause de plusieurs maladies : Les autres non-musulmans et athées ne seront d'accord avec cet interdit que si on leur présente des preuves logiques et scientifiques. La consommation du porc peut être la cause de pas moins de 70 types de maladies. Une personne peut avoir plusieurs helminthes comme l'ascaride, l'ankylostome, etc. L'un des plus dangereux est le Taenia Solium qui, dans la terminologie courante est appelé ténia, ou ver solitaire. Il se réfugie dans l'intestin et il est très long.

    La consommation de porc est mauvaise pour la santé, quelque soit le produit : côtes de porc, jambon, bacon, etc.

    L'acide urique est une substance dangereuse pour le corps humain. Il est important de noter que le corps du cochon ne se débarrasse que de 2% de son acide urique, les 98% restants ne sortant pas du corps. Ceci explique le haut pourcentage de rhumatismes trouvé chez ceux qui consomment du porc.


    Ses œufs pénètrent le système sanguin et peuvent ainsi atteindre pratiquement tous les organes. S'ils pénètrent dans le cerveau, ils peuvent provoquer des pertes de mémoire. S'ils pénètrent dans le cœur, ils peuvent provoquer un arrêt cardiaque. S'ils pénètrent les yeux, ils peuvent causer la cécité et s'ils pénètrent le foie, ils peuvent y causer de sérieux dommages. Ils peuvent endommager presque tous les organes du corps.


    Une idée reçue répandue au sujet du porc veut que si celui-ci est bien cuit, les œufs de vers qu'il contient meurent. Dans un projet de recherche entrepris aux états-Unis, il a été découvert que parmi 24 personnes ayant contracté le Trichura Tichurasis, 22 avaient fait bien cuire leur viande de porc. Cela indique que les œufs présents dans la viande ne meurent pas lorsque exposés à des températures de cuisson.



    Le porc et l’acide urique : Les recherches scientifiques ont démonté que la consommation de la viande porcine quelle soit (jambes, cuisse, baccon, foie..) est très nocif pour la santé : En effet, le corps humain contient de l'acide urique, cette acide à un effet très nocif pour la santé.

    Pour cette raison, le corps humain en évacua 98 % par voie urinal et en garde 2 % dans le corps. À l'inverse, le cochon, qui est réputé pour sa grande variété de consommation (foin, viande, herbe, il mange même les hommes) n'évacua pas ces déchés par voie urinal. Ceci étant stocké dans son corps. Le corps du cochon garde donc 98 % d'acide urique dans son corps pour n'en évacuer que 2 % !

    Nous avons vu que cette acide est très nocif pour la santé ! (C'est pour cette raison que Dieu exalté soit-il à instauré l'égorgement rituel, mais c'est un tous autre sujet)

    Donc la viande porcine contient dans toute sa surface de la matière grasse et 98 % d'acide urique.



    La viande de porc génère surtout de la graisse : La viande de porc ne génère que très peu de tissus musculaires et contient un excès de gras. Ce gras se dépose dans les vaisseaux et peut causer de l'hypertension et/ou un arrêt cardiaque.



    Le porc est l'un des animaux les plus sales qui soient : Le porc est l'un des animaux les plus sales de la terre. Il vit dans la boue, le fumier et la saleté. C'est le meilleur charognard que Dieu ait créé. Dans les villages où il n'y a pas de toilettes modernes et où les villageois font leurs besoins à l'extérieur, très souvent, ce sont les porcs qui les débarrassent de leurs excréments en les mangeant. Certains avanceront que dans les pays développés comme l'Australie, les porcs sont élevés dans des conditions on ne peut plus hygiéniques. Mais même dans ces conditions, les porcs sont confinés à des porcheries et en dépit des efforts déployés pour les garder propres, ils demeurent sales de nature. Ils mangent avec appétit leurs propres excréments comme ceux de leurs voisins.



    Le porc est l'animal le plus obscène qui soit : Le porc est l'animal le plus obscène que l'on retrouve sur cette terre. C'est le seul animal qui invite ses compagnons à s'accoupler avec sa partenaire.



    la consommation du porc et le cancer : consommer de la viande de porc une fois ou plus par semaine multiplie chez la femme le risque de cancer du sein par deux (Lubin et al., International Journal of Cancer, 1981, et Kolonel et al., British Journal of Cancer, 1981).

    Les nitrates, souvent présents dans les produits carnés (porc principalement), se transforment dans le corps humain en nitrosamines, carcinogènes extrêmement puissants (Académie Nationale Britannique des Sciences, Rapport sur les accumulations de nitrates, 1972).



    Le porc et les bactéries : la streptococcus est une bactérie pathogène du porc. Chaque année, ce microorganisme est responsable de sévères pertes économiques pour l’industrie porcine du Québec. La bactérie peut également affecter l’humain, et tout particulièrement les travailleurs de l’industrie porcine. Ces cas sont peu diagnostiqués étant donné la méconnaissance de ce pathogène dans le domaine de la santé humaine. Chez le porc, les manifestations cliniques les plus fréquemment observées sont la méningite et la septicémie.

    La bactérie est capable de traverser la fine barrière hémato-méningée protégeant le cerveau du porc. Cette barrière est constituée de cellules endothéliales qui tapissent l’intérieur des minuscules vaisseaux sanguins irriguant le cerveau

    Pourquoi les Musulmans ne mangent pas de porc ? (Dr ...

    https://www.youtube.com/watch?v=M9JnqQmfltk

    https://www.youtube.com/watch?v=yF3jZf4uUlQ

  6. #16
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    Les musulmans iront tous au paradis.

    Seul Dieu sait qui va au paradis et qui ne va pas au paradis. Mais ça ne veut pas dire que la religion ne vaut rien du tout. Au contraire, une chose est sûre : le musulman qui croit en un seul Dieu, ne lui donne pas de partenaires et n'associe rien d'autre à Dieu et qui prie 5 fois par jour et qui pratique les bonnes oeuvres ira au paradis. Et le non-musulman a de très grandes chances de ne pas y aller. Vous allez me dire, oui mais c'est pareil dans toutes les religions ! Eh oui ! A vous de choisir la bonne religion ! Vous êtes des grands maintenant !

    Un contre-exemple : Un musulman qui tue un autre musulman volontairement ne verra jamais le paradis. Il demeurera en enfer éternellement. Pour les autres péchés graves, il passera un certain temps en enfer mais après avoir purgé sa peine, il ira au paradis.

    Mais encore une fois, Dieu fera ce qu'il veut.

    Est-il possible d'allee au paradis sans pratiquer l'islam? - ...

    https://www.youtube.com/watch?v=JTSi2fiFx9s

    Est-ce Que La Mère Teresa Ira Au Paradis Pour Ses ...

    https://www.youtube.com/watch?v=uS9I_SWh4XE

    Les non-musulmans sont-ils tous des mécréants ? - ...

    https://www.youtube.com/watch?v=C5Z5FgeK_Aw

  7. #17
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    C'est le prophète Muhammad qui a écrit le Coran.

    Faux. Le prophète Muhammad était un illettré, il ne savait ni lire, ni écrire. Il a reçu la révélation de l'Ange Gabriel (car Dieu est trop supérieur pour s'adresser directement à un humain, il envoie ses anges, êtres parfaits) Le Coran a été dicté par le

    prophète et apprit par coeur par ses compagnons et il a aussi été entièrement écrit par des scribes alors que le prophète était encore vivant. Une fois mort, les feuilles ont été recueillies et

    compilées par le Calife Uthman pour former le Coran. Dans le Coran, il est dit que Dieu assure lui même la protection des écritures. Tous les exemplaires du Coran dans le monde sont identiques à la lettre près, il n'en existe qu'une seule version, ce qui n'est pas le cas d'autres textes saints comme la bible
    Est-ce Que Muhammad (S.A.A.W) A Écrit Le Coran Pour ...

    https://www.youtube.com/watch?v=U2AUVGmENg0

  8. #18
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    Il existe de nombreux cultes, sectes, mouvements, philosophies et religions, dans le monde, qui prétendent tous être la meilleure voie à suivre ou l’unique voie pouvant mener à Dieu.

    Comment déterminer lequel ou laquelle est véridique ou s’ils sont tous acceptables? Une des méthodes par lesquelles nous pouvons arriver à trouver des réponses consiste à mettre de côté toutes les différences superficielles dans les enseignements de ces divers systèmes de croyance et à identifier l’objet d’adoration principal auquel ils s’adressent, de façon directe ou indirecte. Les fausses religions ont toutes en commun un concept de base par rapport à Dieu : soit elles prétendent que tous les hommes sont des divinités (i.e. que Dieu vit en chacun de nous), ou que certains hommes étaient Dieu, ou que la nature est Dieu (i.e. que Dieu se trouve en chaque chose), ou encore que Dieu n’est qu’un produit de l’imagination de l’homme.

    Nous pouvons donc affirmer que le message fondamental des fausses religions est que Dieu peut être adoré à travers les choses ou les êtres de Sa création. Les fausses religions invitent les hommes à l’adoration de la création en attribuant des qualités divines à des choses ou des êtres créés. Par exemple, le prophète Jésus (que la paix soit sur lui) a invité ses fidèles à adorer Dieu; mais ceux qui se disent ses fidèles, de nos jours, l’adorent lui en tant que personne, prétendant qu’il était l’incarnation de Dieu.

    Bouddha était un réformateur qui introduisit un certain nombre de principes humanistes dans la religion de l’Inde. Jamais il ne prétendit être Dieu ni ne suggéra à ses fidèles de le prendre pour objet d’adoration. Et pourtant, de nos jours, la majorité des bouddhistes de l’extérieur de l’Inde l’ont pris comme objet d’adoration et se prosternent devant des idoles faites à son image.

    Il est facile de détecter les fausses religions et la nature biaisée de leurs origines en identifiant l’objet d’adoration de chacune. Dieu dit, dans le Coran :

    « Ceux que vous adorez, en dehors de Lui, ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l’appui desquels Dieu n’a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n’appartient qu’à Dieu, et Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion véritable, mais la plupart des gens ne le savent pas. » (Coran 12:40)

    Certains diront que toutes les religions enseignent le bien, alors peu importe celle que nous suivons. À cela, nous répondons que toutes les fausses religions enseignent le pire de tous les péchés : l’adoration des choses et des êtres créés plutôt que le Créateur. Adorer la création est le pire péché dont l’homme peut se rendre coupable, car cela contredit la raison même pour laquelle il a été créé. L’homme a été créé pour adorer Dieu de façon exclusive, comme Dieu l’a clairement mentionné dans le Coran :

    « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)

    Par conséquent, l’adoration de choses et d’êtres créés, qui est l’essence même de l’idolâtrie, est le seul péché que Dieu ne pardonne pas. Celui qui meurt alors qu’il est idolâtre, son compte est déjà réglé pour l’au-delà. C’est ce que Dieu révèle dans Son ultime révélation à l’humanité :

    « Certes, Dieu ne pardonne pas qu’on Lui attribue des associés. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (Coran 4:48, 4:116)

    Dr Zakir Naik - Pourquoi les cultes d'idolaterie sont ...

    https://www.youtube.com/watch?v=fE28Hl23VOY


    Pourquoi lIslam Est La Vraie Religion? Une Conversion ...

    https://www.youtube.com/watch?v=6CHSiilH_DI

  9. #19
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits


    https://www.youtube.com/watch?v=f2UWfg2TQ34


    Comment La Sourate Ad-Dhuha Peut Changer Votre Vie https://www.youtube.com/watch?v=ttJER8rUuC4



    Dr Zakir Naik en français : 1 Verset meilleur que 700 Bienfaits de l'Arabe https://www.youtube.com/watch?v=3Mbj98pwOB8

  10. #20
    Date d'inscription
    mai 2019
    Messages
    43
    Remerciements
    0
    Remercié 3 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : L'essence des faits

    Les dangers des fausses rumeurs
    Louange à Allah, prière et paix sur Son Envoyé ainsi que sur sa famille, sur ses Compagnons et sur ceux qui suivent le droit chemin.
    La Loi divine vise à ce que la société islamique vive dans la paix, la fraternité, l’amour et la miséricorde, au point que ses membres forment un seul corps. A ce propos le Prophète () a dit : « L'image des croyants dans les liens d'amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps: dès que l'un de ses membres est malade, tout le reste du corps souffre d'insomnie et de fièvre.»


    C’est pour cela que la Loi divine installe profondément dans l’âme des musulmans l’idée qu’ils sont comme des frères, laquelle idée est parfaitement résumée dans cette sentence de notre Prophète () : « Le musulman est le frère du musulman ». La Loi divine interdit à quiconque de commettre des actes ou de dire des paroles qui saperaient cette fraternité fondée sur la foi ou qui nuiraient aux bonnes relations sociales entre les musulmans d’une société donnée. Parmi les choses qui mettent le plus en péril les sociétés et qui leur nuisent au plus haut point on trouve les rumeurs, lesquelles sont créées, puis propagées et diffusées par des gens sans religion et en qui il est impossible de faire confiance, ces individus constituent la lie de la société, ils se font l'écho des pires ignorants.



    Cher frère, si tu veux connaître les conséquences destructrices des rumeurs, il te suffit de savoir qu’aujourd’hui certains pays s’intéressent de très près à ces dernières. Ainsi, certains services de renseignements de ces pays se sont spécialisés dans la création, l’observation ou encore l’analyse des rumeurs. Il semblerait d’ailleurs que ces services ont été capables d’inventé des rumeurs qui ont provoqué des renversements de régimes ou ont été la cause de déstabilisations d’Etats ennemis.



    Si tu observes l’histoire de l’Islam, tu dois te demander une chose : est-ce que l’assassinat du Prince des croyants ‘Uthmân ibn ‘Affân (surnommé «l’homme aux deux lumières ») (Radiya Allah Anhou) n’a-t-il pas eu essentiellement pour cause des rumeurs diffusées par des personnes malveillantes qui ont été captées par les oreilles des gens et répétées par leurs langues, lesquels gens n’ont absolument pas réfléchit à la gravité des paroles qu’ils ont aidé à répandre. Est-ce que les graves dissensions et autres batailles qui déchirèrent les musulmans et dont la cause fut l’assassinat de ‘Uthmân ne sont-elles pas les conséquences directes des rumeurs ?
    Ô mon frère, médite le cas des premiers croyants parmi les Compagnons du Prophète (), ceux qui ont émigré vers l’Abyssinie armés de leur seule foi, laissant derrière eux leur famille, leur patrie et leurs biens, ils vécurent à l’ombre de la justice du roi de cette contrée, le Négus. Lorsqu’ils furent informés que les Mecquois s’étaient convertis à l’Islam, ils rentrèrent aussitôt à La Mecque ; to^^^^ois, il s’avéra que la nouvelle de cette conversion massive n’était qu’une fausse rumeur. Après s’être assurés que cela était bien un mensonge, certains d’entre eux repartirent une seconde fois vers l’Abyssinie, mais ceux qui ne purent être du voyage furent châtiés par les gens de La Mecque. La principale cause de cette tragédie pour les musulmans ne fut-elle pas la rumeur ?


    L’événement mensonger et les conséquences des rumeurs :
    Cet événement mensonger qui a pour fondement une rumeur, laquelle fut répétée par les hypocrites et véhiculées par certains musulmans, a empêché de dormir les gens de la maison du Prophète () durant tout un mois. Les musulmans ont connu de graves dissensions et se sont déchirés à cause de cette fausse rumeur. La principale victime de cette dernière fut Aïcha, l’épouse bien-aimée de notre Prophète (). Voici de manière substantielle l’épreuve qu’a subie l’innocente Mère des croyants :
    Du retour d'une expédition avec la Prophète (), lors d'une halte, Aïcha s'est éloignée du campement pour chercher son collier perdu alors que la caravane allait partir. Celle-ci s'ébranla donc sans Aïcha qui se retrouva seule dans la nuit au milieu de nulle part, elle retourna alors à l'endroit du campement où elle s'endormit. Ce n'est qu'au matin qu'un Compagnon, Safwân ibn al-Mu'attal al-Salmî, chargé d'assurer l'arrière-garde, retrouva Aïcha. Il la raccompagna donc pour rejoindre la caravane.


    Quelques jours plus tard, des rumeurs malveillantes, initiées par 'Abdullah ibn 'Ubay ibn Salûl, commencèrent à circuler parmi des musulmans naïfs. D'ailleurs, un verset fut révélé concernant la diffusion de cette fausse rumeur : « Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas : "Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C'est une énorme calomnie ?" » (Coran 24/16).
    Quand ces rumeurs arrivèrent aux oreilles du Prophète (), il en fut extrêmement choqué. De son côté, Aïcha, qui trouvait le Prophète () froid à son égard sans comprendre pourquoi, ne fut informée de ces racontars que plus tard, car elle était restée un moment alitée pour cause de maladie. Cette rumeur aggrava donc encore l'état de santé d'Aïcha, néanmoins elle se décida à en chercher la source. Le Prophète () en fit de même et rassembla donc des témoignages solides qui le confortèrent dans l'idée que son épouse était innocente.
    Convaincu de l'innocence d'Aïcha, le Prophète () monta sur le minbar et appela à exécuter le chef de cette sédition, 'Abdallah ibn 'Ubay ibn Salûl, et innocenta Safwân ibn al-Mu'attal al-Salmî. Hélas, les deux tribus médinoises, les 'Aws et les Khazradj, entrèrent en conflit dans la mosquée au sujet de l'exécution d'Ibn Salûl. Le Prophète () dut intervenir pour calmer les esprits.

    Après cet épisode, le Prophète () décida de se rendre chez Aïcha afin d'évoquer directement le problème avec elle. Le Prophète () s’assit et prononça les deux témoignages de foi puis dit:
    « Ô Aïcha, il m'est parvenu telle et telle chose sur ton compte ; si tu es innocente, Allah, exalté soit-Il, t’innocentera ; si tu as commis quelque faute, demande pardon à Allah et repens-toi auprès de Lui. En effet, si le serviteur reconnaît son péché puis se repent auprès d'Allah, exalté soit-Il, Allah, exalté soit-Il, accepte son repentir ».


    Quand elle entendit ses paroles, elle sécha ses larmes puis se tourna vers son père et dit : « Répondez aux paroles du Messager d'Allah () ». Il dit : « Par Allah je ne sais quoi dire au Messager d'Allah () ». Puis elle se tourna vers sa mère qui donna la même réponse que son père. A ce moment elle dit : « Vous avez écouté ce récit qui a trouvé un écho dans vos âmes et vous y avez cru. Si je vous dis que je suis innocente, et Allah, exalté soit-Il, sait que je le suis, vous ne me croirez pas. Si j'avoue cette affaire, alors qu'Allah sait mon innocence, vous me croirez. Par Allah, je ne trouve rien d’autre à vous dire que la parole du père de Yûsuf (Alaihi Salam) : « [Il ne me reste plus donc] qu'une belle patience ! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez ! » (Coran 12/18).

    Et c'est suite à cela que neufs versets clairs porteurs de l'innocence éternels d'Aïcha ont été révélés au Prophète (). Ces versets constituèrent autant de preuves irréfutables de sa vertu et de sa chasteté et révélèrent la réalité des hypocrites. Allah le Très Haut dit : « Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment. » (Coran 24/11).
    Le malheur se dissipa finalement et la peine du Messager () se transforma en joie. Il lui dit : « Réjouis-toi Aïcha, Allah, exalté soit-Il, t'a déclarée innocente ». Sa mère lui dit : « Va le rejoindre ». Aïcha dit par reconnaissance de la révélation de son innocence par Allah, exalté soit-Il, et par confiance en la place qu’elle occupait dans le cœur du Prophète () : « Par Allah je n'irai pas à lui et c'est Allah Seul que je loue».


    Cette histoire terrible n’a pas besoin de commentaires, elle est pour nous l’occasion de rappeler à ceux qui véhiculent de fausses rumeurs qu’ils sont les proies d’un grave danger et qu’un châtiment très douloureux les attend. Il est à noter que le Prophète () a vu ce châtiment le jour où il a accompli al-Isrâ` wa l-Mi’râdj. Ainsi, durant cette fameuse nuit le Prophète () vit un homme renversé sur le dos, debout à côté de lui un homme muni d’un crochet de fer avec lequel il lui lacérait l’une des joues. Il lui déchirait la bouche jusqu’aux vertèbres du cou, et lui déchirait le nez et les yeux également jusqu’aux vertèbres. Puis il passait de l’autre côté, et faisait exactement la même chose sur l’autre flanc. A peine un côté déchiqueté se reformait-il pour reprendre sa forme initiale que l’homme au crochet recommençait à faire ce qu’il avait fait précédemment. Le Prophète () s’écria : « Gloire à Allah ! Qui sont ces deux personnages ? » L’ange qui l’accompagnait lui répondit que l’homme supplicié sortait le matin de chez lui et disait un mensonge qui était colporté partout.
    Quant à ceux qui entendent les fausses rumeurs puis les répètent et en parlent, ils sont directement visés par la parole du Prophète ().



    La vérité sur L'Islam, a regarder c'est excellent

    https://www.youtube.com/watch?v=yNvUZrEsvPk
    Ahmed Deedat embarrasse un pasteur chrétien en révélant une vérité choquante !
    https://www.youtube.com/watch?v=TKzjXbn1PQY

Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX]

is PageRank Checking Icon