Jump to content
eninn

L'essence des faits

Recommended Posts

Les musulmans n'adorent pas le Prophète Muhammad

 

Faux. Contrairement au christianisme, dans l'Islam, seul Dieu est digne d'adoration, il est au dessus de toute la création. Tous les prophètes sont des humains. Et tous les humains, y compris les prophètes, sont les esclaves de Dieu, qu'ils le veuillent ou non. Quand je dis esclave, cela n'a pas un sens péjoratif mais sert juste à marquer la différence énorme entre le créateur et sa création. On n'adore pas la création mais uniquement le créateur.

 

 

Il n'y a rien au dessus du créateur, il n'y a rien qui a crée le créateur, c'est la définition même du créateur. Adorer son créateur est naturel, celui qui refuse de reconnaître qu'il y a quelque chose de supérieur à tout ce qu'il voit autour de lui est quelqu'un dont le coeur est plein d'orgueil.

 

D'ailleurs, pour devenir musulman, il faut dire "Il n'y a de divinité que Dieu et Muhammad est son serviteur et son messager"

 

Les musulmans ne divinisent donc pas du tout Muhammad, qui est un humain comme vous et moi, et ne sont pas tombés dans l'idolâtrie comme les chrétiens qui divinisent Jésus. Cela n'empêche pas de vouer un très grand respect à ces deux derniers en tant que prophètes.

 

 

Pourquoi Prier, Ça N'est Pas Suffit D'Aimer Dieu?-Zakir ...

 

 

Est ce Que Dieu Est Égoïste Par La Nature?-Zakir Naik - ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Kaaba est la Qibla, i.e. la direction à laquelle font face les musulmans lorsqu'ils prient. Il est important de souligner que, bien que les musulmans se tournent en direction de la Kaaba pour prier, ils n'adorent pas la Kaaba comme telle. Les musulmans n'adorent qu'Allah et ne se prosternent à nul autre que Lui. Il est écrit, dans la sourah al-Baqarah:

"Certes, Nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages."

[Le Coran, 2:144]

 

L'islam encourage l'unité

Si on laissait les musulmans libres de choisir la direction dans laquelle ils veulent prier, certains choisiraient le nord, d'autres choisiraient le sud, etc. Afin d'unir tous les musulmans dans leur adoration du Dieu Unique, où qu'ils soient, l'islam leur demande de se tourner tous dans la même direction, i.e. celle de la Kaaba. Les musulmans vivant à l'ouest de la Kaaba se tournent vers l'est, et ceux qui vivent à l'est de la Kaaba se tournent vers l'ouest pour prier.

 

La Kaaba se trouve au centre de la mappemonde Les musulmans ont été les premiers à dessiner une carte du monde. Ils ont d'abord situé le sud dans la partie supérieure et le nord, dans la partie inférieure, avec la Kaaba au centre. Plus tard, les cartographes occidentaux l'ont dessinée dans l'autre sens, c'est-à-dire avec le nord et le sud situés aux endroits où nous les connaissons aujourd'hui. Néanmoins, alhamdoulillah, la Kaaba est demeurée au centre de la mappemonde.

 

L e tawaf autour de la Kaaba

Lorsque les musulmans vont à la Masjid-e-Haram, à la Mecque, ils font le tawaf (ils tournent) autour de la Kaaba. Cet acte symbolise la croyance et l'adoration d'un seul Dieu; comme chaque cercle n'a qu'un centre, il n'y a également qu'un seul Dieu (Allah) qui soit digne d'être adoré.

 

les musulmans adorent ils la pierre noire : Le hadith de Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) répond :

Au sujet de la pierre noire, al-hajar-al-aswaad, il y a un hadith rapporté par l'illustre compagnon du Prophète Mohammed (paix sur lui), Omar (qu'Allah soit satisfait de lui).

 

Dans le hadith 675 du chapitre 56 du livre du Hajj que l'on retrouve dans le volume 2 de Sahih Boukhari, Omar (qu'Allah soit satisfait de lui) dit: "Je sais que tu n'es qu'une pierre et que tu ne peux m'apporter ni bien ni mal. Si je n'avais pas vu le Prophète (paix sur lui) te toucher et t'embrasser, je ne t'aurais jamais touchée ni embrassée.".

 

Des gens sont montés sur la Kaaba pour faire le adhan

À l'époque du Prophète, des gens sont même montés sur la Kaaba pour faire le "adhan", ou l'appel à la prière. À ceux qui prétendent que les musulmans adorent la Kaaba nous demandons: quel idolâtre oserait se tenir debout sur l'idole qu'il adore?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

George Bernard Shaw, écrivain britannique a dit : « Ce dont le monde a le plus besoin est un homme qui a l’esprit de Mohammed. Les hommes religieux dans le moyen-âge, par ignorance et par fanatisme, ont propagé une image obscure de la religion de Mohammed qu’ils ont considéré comme l’ennemi du christianisme. Mais après avoir eu connaissance de l’histoire de cet homme, j'ai trouvé que c’est un prodige exceptionnel et j'ai conclu qu’il n’est pas l’ennemi du christianisme mais le sauveur de l’humanité. Selon mon opinion, s’il avait à se charger des affaires de ce monde actuel, il résoudrait tous nos problèmes et assurerait la paix et le bonheur que le monde entier espère »

 

Annie Besant a dit : « Il est impossible qu’un individu qui étudie la personnalité du grand Prophète des Arabes, comment il a vécu et a éduqué les gens, ne ressente pas une profonde estime et un grand respect pour cet honorable Prophète, l’un des grands Messagers d’Allah »

 

Celui qui quitte l'Islam doit être tué.

 

Faux dans l'immense majorité des cas. Vrai sous certaines conditions.

 

Un verset stipule : « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. » (Coran, 2:256)

 

Un autre « Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » (Coran, 10:99)

 

Dans le cas exceptionnel où nous sommes dans une situation de guerre, c'est tout à fait vrai, car celui qui quitte sa religion se rend coupable de traîtrise aux yeux de toute une communauté et menace la sécurité de beaucoup de personnes. Et dans toutes les sociétés qui ont existé sur cette planète, pas seulement dans l'Islam, les traîtres ont toujours écopé des peines les plus lourdes

 

ce qu'ils ont dit sur le prophete Mohammed - YouTube

 

Amour et miséricorde dans l'islam - YouTube

Share this post


Link to post
Share on other sites

[h=2][/h]

L'Islam est une religion intolérante.

 

Vrai !

 

L'Islam ne tolère pas les abus, les meurtres, les viols.

 

L'Islam ne tolère pas les drogues, l'alcool, le vol.

 

L'Islam ne tolère pas la fraude, l'extorsion, l'exploitation.

 

L'Islam ne tolère pas les génocides, la souffrance, la pauvreté.

 

L'Islam ne tolère pas le racisme, la discrimination, la corruption.

 

L'Islam ne tolère pas l'oppression, l'inégalité et l'injustice.

 

Et tout musulman qui tolère ces choses n'est pas un bon musulman.

 

Un bon musulman est forcément intolérant.

 

L'Islam est aussi tolérant dans certains domaines.

 

Par exemple, chacun est libre de pratiquer sa religion, nous n'avons pas le droit de forcer les autres à devenir musulmans.

 

 

 

¿Est-ce Que l'Islam Enseigne La Tolérance?-Zakir Naik - ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Louanges à Allah seigneur des mondes

 

Que le salut et la bénédiction soient sur son serviteur Mouhammad et sur sa famille et ses Compagnons !

 

“seuls les mécréants désespèrent de la Bonté d’Allah “. Yûsuf 12/87

 

Certains gens qui se considèrent musulmans désespèrent de la Bonté d’Allah, alors qu’est ce qu’ils font ?

 

Ils se tuent. Comment ?

 

Ils se font exploser parmi les gens dans la rue, ou sur le marché, ou dans le bus, alors ils tuent beaucoup d’innocents pour se tuer !!

 

Le plus grand problème est d’appeler ces personnes désespérées “martyrs” et d’appeler ces attentats suicides “jihad” dans la voie d’Allah !!

 

Depuis quand le suicide est considéré comme un jihad dans la voie d’Allah ? Depuis quand la tuerie des innocents est considérée comme une réalisation qui mérite le paradis comme une récompense ?

 

 

 

Le vrai musulman qui suit les ordres coraniques ne doit pas désespère de la bonté d’Allah, tandis que le musulman qui n’a pas confiance en Allah veut se tuer et tuer des innocents en pensant qu’il va entrer au paradis malgré que le verset coranique dit :

 

“Ne vous tuez pas vous-mêmes, Allah est certes constamment miséricordieux avec vous”. Al-Nisâ’ 4/29

 

Selon ce verset, la personne qui se tue n’a pas confiance en la miséricorde d’Allah, ça veut dire qu’elle n’a pas confiance en Allah, telle personne peut-elle attendre le paradis après la mort ? si oui, alors quel paradis ? !!

 

Si tu es désespéré et tu veux te suicider, pourquoi tu veux aussi tuer les personnes innocentes ? Pourquoi tu dis que l’islam ordonne de se suicider ? Tu es un psychopathe, tu peux aller sauter du dernier étage pour mourir sans nuire aux autres.

 

N’as-tu pas lu le verset suivant : “Si quelqu’un tue un homme sans qu’il y ait eu meurtre ou violence commise sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes ; et si quelqu’un sauve une vie, c’est comme s’il avait sauvé tous les hommes”. Al-Mâ’idah 5/32

 

N’as-tu pas lu la menace suivante :

 

“Celui qui tue volontairement un croyant aura la Géhenne pour rétribution ; il y demeurera à jamais. Allah exerce sur lui Son Courroux. Il l’a maudit et lui a préparé un châtiment terrible”. Al-Nisâ’ 4/93

 

Selon ce verset, la personne qui tue un croyant innocent va entrer en enfer éternellement, c’est ça le jugement du Coran,

 

Allah a créé tout le monde pour vivre selon ses lois qui sont en harmonie complète avec la nature dont Allah a doté les hommes en les créant, c’est ça la signification de l’adoration d’Allah.

 

Allah n’a pas ordonné aux gens de se tuer dans la voie d’Allah, même dans le cas de la guerre il y a des lois à respecter, car les musulmans n’ont pas le droit d’agresser les gens pacifiques qui n’agressent pas les musulmans. Allah dit :

 

“Combattez dans le chemin d’Allah ceux qui vous combattent. Mais ne transgressez pas ;Allah n’aime pas les transgresseurs”. Al-Baqara 2/190

 

Toutes les lois humaines nous donnent le droit d’autodéfense contre les agresseurs, et le verset précédent est en harmonie complète avec la nature dont Dieu a doté les hommes en les créant, car il donne aux musulmans le droit à l’autodéfense.

 

Je veux dire que la seule guerre légale dans l’islam est celle défensive, et pendant la guerre, le musulman doit se protéger autant que possible.

 

Tu n’as pas le droit de te tuer, tu dois te défendre contre l’agresseur qui veut te tuer.

 

si tu es tué pendant la guerre légale, alors tu es mort dans la voie d’Allah parce que tu défendais ton existence dans la vie et le droit d’Allah qui peut seul décider de mettre fin à ton existence dans la vie.

 

La mort dans la voie d’Allah ne signifie pas que nous nous prenons à une mort certaine, nous devons éviter le suicide et le désespoir de la miséricorde d’Allah.

 

La mort dans la voie d’Allah est difficile, mais la vie dans la voie d’Allah est plus difficile.

La shahada suffit-elle à effacer le meurtre et le suicide ? ...

L'interdiction du meurtre et le respect de la vie en Islam - ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi Les Scientifiques Non Musulmans Acceptent-ils La Science Mais Pas Coran?-Zakir Naik

 

 

Une Chinoise Demande Pourquoi Allah Ne Se Montre-t-Il Pas Dans l'Islam-Zakir Naik

Mufti Menk Parle De Sa Vie Au Zimbabwe

 

Qui Sont Les Personnes Les Plus Heureuses Et Les Plus Satisfaits?-Mufti Menk

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les femmes dans l'Islam.

 

. Les femmes sont strictement égales aux hommes. Mais les femmes ne sont pas identiques aux hommes. Chacun ont des droits et des devoirs différents. La femme doit un respect à son mari mais en contrepartie, l'homme se doit de subvenir aux besoins de sa femme. Dans certains cas, le témoignage de l'homme vaut le double de la femme, dans d'autres cas, c'est l'inverse, le témoignage de la femme vaut le double de celui de l'homme.

Les droits de la femme en islam/Dr Zakir Naik/...

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’islam est la religion qui est en parfait accord avec la nature humaine et celle prêchée par tous les prophètes depuis l’aube de l’humanité. D’autres religions présentes aujourd’hui, comme le christianisme et le judaïsme, sont des vestiges de la religion révélée et pratiquée, à leur époque, par tous les prophètes, c’est-à-dire l’islam. Avec le temps, to^^^^ois, les

 

enseignements d’origine ont été soit altérés soit perdus, et ce qui reste aujourd’hui de ces religions est un mélange de vérités et de mensonges. La seule religion qui a été préservée et qui prêche toujours le même message apporté par tous les

 

prophètes est l’islam, la seule religion véridique, qui gère toutes les sphères de la vie humaine, englobant le domaine religieux, les considérations morales, le développement harmonieux de la société et l’épanouissement personnel des individus, et il est du devoir de chaque être humain d’étudier cette religion afin de s’assurer de son caractère véridique, puis de la pratiquer et d’en faire un mode de vie.

 

 

L’Islam, révélation divine est une religion monothéiste de vérité spirituelle, de lumière intérieure, d'amour, de fraternité humaine, de justice sociale, ouverte à toutes les races et à tous les peuples sans aucune distinction, aux hommes et aux femmes de toutes les contrées et de tous les siècles, quelque soit le degré de leur savoir et l'importance de leur fortune. Il implique la foi en un Dieu unique et absolu et en la mission de Son envoyé, Mouhammad, (Paix et Bénédiction d'Allah soient sur lui) qu'Il a choisi pour la transmission de son message (Qour’aane).

Je Suis Une Musulmane Très Confuse-Zakir Naik - YouTube

‪ف

https://www.youtube.com/watch?v=N19vzFzlm9

 

Pourquoi l'Islam Est La Vraie Religion? Une Conversion ...

‪ف

 

Dr Zakir Naik les similarités entre l'Islam,le christianisme et ...

‪ف

 

Dr Zakir Naik - Un athée se convertit à l'Islam en 8minutes ! ...

‪ف

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est nécessaire d’attirer l’attention sur le fait que le terrorisme contre des civils innocents, que ce soit par une agression classique ou par des moyens suicidaires, n’est en aucun cas permis par l’Islam. L’Islam encourage les peuples opprimés à lutter pour leur liberté, et il ordonne aux autres Musulmans d’aider ceux qui sont opprimés et qui souffrent. Cependant, l’Islam n’autorise, pour quelque raison que ce soit, le terrorisme contre les non-combattants et les gens innocents. Le terrorisme n’est pas le Jihâd : c’est du fasâd (de la corruption). Le terrorisme est en contradiction avec les enseignements de l’Islam. Il y a des gens qui utilisent des arguments pervertis pour justifier le terrorisme qu’ils emploient pour leur cause. Mais cela n’admet aucune justification. Dieu dit : « Et quand on leur dit : ‹Ne semez pas la corruption sur la terre›, ils disent : ‹Au contraire nous ne sommes que des réformateurs !› Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s’en rendent pas compte. » (sourate 2 intitulée la Vache, Al-Baqarah, versets 11 et 12).

 

L’Islam veut établir un ordre mondial dans lequel tous les êtres humains — Musulmans et non-Musulmans — peuvent vivre dans la justice, la paix, l’harmonie et la confiance. Il offre à ses fidèles des directives précises pour qu’ils trouvent la paix dans leur vie individuelle et sociale, mais il leur dit également comment étendre cette confiance aux autres nations sur la base de relations humaines envers autrui. Les Musulmans oeuvrent sous ces principes depuis des siècles. Des gens de toutes confessions ont vécu avec eux et parmi eux. Les sociétés islamiques étaient alors connues pour leur tolérance, leur générosité et leur humanité.

 

Nos sociétés modernes s’inscrivent dans un village planétaire, où les non-Musulmans vivent avec des Musulmans dans des pays musulmans, et où des Musulmans vivent avec des non-Musulmans dans des pays où les non-Musulmans sont majoritaires. Il est alors de notre devoir d’amener une meilleure compréhension mutuelle entre nous ; il est de notre devoir d’œuvrer pour la paix et la justice pour tous les peuples ; il est de notre devoir de coopérer les uns avec les autres pour parvenir au bien et ce, afin de faire cesser toute forme de terrorisme, d’agression et de violence contre les innocents. C’est cela notre Jihâd aujourd’hui.

Djihad- La Plus Grande Méconnaissance Sur l'Islam Par ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment Traiter Avec Les Parents Abusifs?-Noman Ali Khan

Engagez-Vous À Résoudre Vos Problèmes Chez Vous-Mufti Menk

 

Harcèlement Sexuel Quotidien-Zakir Naik À Bernard De La Villardière

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'éternité de la seconde vie

 

Le concept de l'éternité de la seconde vie a un effet considérable sur les musulmans au cours de leur première vie, car ils croient que leur première vie détermine la forme de leur seconde vie. En outre, cela détermine la forme de leur seconde vie et cette détermination se fera par le jugement d'Allah, le Tout-Juste et le Tout-Puissant.

 

Avec cette croyance en la seconde vie et le jour du jugement, la vie du musulman devient utile et prend tout son sens. De plus, le but principal du musulman est d'aller au paradis dans la seconde vie.

 

En d'autres termes, le but permanent du musulman est d'obéir à Allah, de se soumettre à Allah, de respecter ses ordres et de rester en contact permanent avec lui par la prière (cinq fois par jour), par le jeûne (un mois par an), par la charité (aussi souvent que possible) et par le pèlerinage (une fois dans sa vie).

 

La nécessité d'un objectif permanent

 

Les mécréants ont des objectifs dans leur vie, tels que collecter de l'argent et des biens, s'adonner au sexe, manger et danser. Mais toutes ces finalités sont transitoires et passagères. Tous ces buts vont et viennent, montent et descendent. L'argent va et vient. La santé va et vient. Les activités sexuelles ne peuvent pas continuer pour toujours. Toutes ces convoitises pour de l'argent, de la nourriture et du sexe ne peuvent pas répondre aux questions de l'individu: et alors? Alors quoi?

 

Cependant, l'Islam épargne aux musulmans la peine de poser la question, car il indique clairement, dès le début, que le but permanent du musulman dans cette vie est d'obéir à Allah afin de se rendre au paradis dans la seconde vie.

 

Nous devrions savoir que le seul moyen de notre salut dans cette vie et dans l'au-delà est de connaître notre Seigneur qui nous a créés, de croire en lui et de ne l'adorer que de manière personnelle.

 

Nous devrions également connaître notre prophète qu'Allah a envoyé à tous les hommes, croire en lui et le suivre. Nous devrions connaître la religion de vérité à laquelle notre Seigneur nous a commandé de croire et de la pratiquer.

..Quel est Le but de la Vie ? l'islam

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La hijrah, en l’an 622

 

Pendant que les musulmans fuyaient la Mecque par petits groupes, le Prophète, en compagnie de quelques proches, attendait l’ordre divin qui lui permettrait d’aller rejoindre les autres à Yathrib. Quand l’ordre descendit enfin, il donna son manteau à Ali et le fit étendre sur son lit de sorte que quiconque aurait l’idée de regarder à l’intérieur croirait le voir, lui. Les assassins devaient frapper au moment où il sortirait de chez lui, durant la nuit ou tôt le matin. Il savait qu’ils ne feraient aucun mal à Ali. Ils entouraient déjà sa maison lorsqu’il en sortit en douce, sans être vu. Il se rendit chez Abou Bakr et ils allèrent tous deux se réfugier dans une caverne située dans une montagne déserte; ils y restèrent cachés jusqu’à ce que l’agitation et les clameurs s’estompent. À la tombée de la nuit, le fils, la fille et le berger d’Abou Bakr leur apportaient de la nourriture et les informaient des dernières nouvelles. Une fois, un groupe de recherche ennemi passa si près de leur cachette qu’ils arrivaient à saisir leurs paroles. Abou Bakr eut peur et dit : « Ô Messager de Dieu! Si l’un d’eux vient à regarder vers le bas, il nous verra! » Mais le Prophète répondit :

 

« Que penses-tu de deux personnes dont le troisième compagnon est Dieu? Ne crains rien, car Dieu est avec nous. » (Sahih al-Boukhari)

 

Lorsque le groupe de recherche s’éloigna, Abou Bakr envoya demander qu’on apporte des chameaux et un guide à la tombée du jour, puis ils entreprirent le voyage jusqu’à Yathrib.

 

Après avoir voyagé durant plusieurs jours en empruntant des chemins peu fréquentés, ils atteignirent une banlieue de Yathrib appelée Qoubaa. À cet endroit, comme les gens avaient entendu dire que le Prophète avait quitté la Mecque, ils sortaient chaque matin, grimpaient sur les collines pour guetter au loin sa venue, jusqu’à ce que la chaleur insupportable les force à rentrer. Le Prophète et ses compagnons de voyage arrivèrent en milieu de journée, après que les gens se soient retirés chez eux. Un ^^^^ qui était à l’extérieur les vit approcher et informa les musulmans que ceux qu’ils attendaient étaient enfin arrivés. Les musulmans sortirent les accueillir.

 

Le Prophète resta quelques jours à Qoubaa, où il établit les fondations de la première mosquée de l’histoire de l’islam. Entre-temps, Ali, qui avait quitté la Mecque à pied trois jours après le Prophète, était lui aussi arrivé. Le Prophète, ses compagnons de la Mecque et les « alliés » de Qoubaa se rendirent avec lui à Médine, où les gens attendaient leur arrivée avec impatience.

 

Les habitants de Médine (Yathrib) n’avaient jamais connu un jour plus heureux que celui-là. Anas, un proche compagnon du Prophète, a raconté :

 

« J’étais présent le jour où le Prophète arriva à Médine et je n’ai jamais connu un jour meilleur et plus heureux que celui-là. J’étais présent, également, le jour où il quitta ce monde et je n’ai jamais connu un jour plus sombre que celui-là. » (Ahmed)

 

Chaque famille de Médine espérait que le Prophète viendrait s’installer chez elle et certaines personnes tentèrent même de diriger sa chamelle vers leur maison. Mais il les arrêta et dit :

 

« Laissez-la, car elle est guidée par Dieu. »

 

Elle dépassa plusieurs maisons, puis elle s’arrêta et s’agenouilla sur la terre de Banou Najjaar. Le Prophète n’en descendit pas tout de suite; elle se releva, marcha un peu, puis se retourna et revint au même endroit et s’agenouilla de nouveau. Alors le Prophète en descendit. Il était satisfait du choix de sa chamelle, car Banou Najjaar comptait ses oncles maternels parmi ses membres et il souhaitait les honorer en allant chez eux. Lorsque des membres de la famille commencèrent à sortir de leur maison pour l’inviter à y entrer, un certain Abou Ayyoub s’avança vers sa monture et la guida vers sa maison. Le Prophète dit :

 

« Un homme suit sa monture. » (Sahih al-Boukhari, Sahih Mouslim)

 

La première tâche qu’il entreprit, à Médine, fut la construction d’une mosquée. Il envoya chercher les deux garçons qui possédaient la palmeraie qui occupait le terrain qu’il avait choisi pour sa construction et leur en demanda le prix. Ils répondirent : « Nous t’en faisons cadeau, ô prophète de Dieu! ». Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) refusa to^^^^ois leur offre, les paya et construisit une mosquée à cet endroit, participant lui-même aux travaux. Tout en travaillant, les gens l’entendirent prononcer les paroles suivantes :

 

« Ô Dieu! La seule vie est celle de l’au-delà. Pardonne aux alliés et aux émigrants. (Sahih al-Boukhari)

 

La mosquée servait de lieu de prière pour les musulmans. La prière, qui avait jusque-là été un acte individuel accompli en secret, était maintenant accomplie ouvertement et elle était devenue le symbole de la société musulmane. L’époque où les musulmans et l’islam étaient opprimés et écrasés était révolue. Maintenant, le adhan, c’est-à-dire l’appel à la prière, serait prononcé à voix haute et son appel retentirait jusque dans chaque maison afin de rappeler à chaque musulman de respecter ses obligations envers son Créateur. En plus d’être un lieu de prière, la mosquée était une école où les musulmans apprenaient les divers éléments de leur religion, un lieu de rencontre où les différends de divers groupes étaient résolus et un lieu administratif à partir duquel on gérait les affaires sociales; c’était un véritable symbole de la façon dont l’islam englobe toutes les facettes de la vie quotidienne. On s’acquittait de toutes ces tâches en ce lieu que l’on avait construit à partir des troncs des palmiers qui y étaient déjà et dont le toit avait été fait à partir des branches de ces mêmes palmiers.

 

Lorsque la construction de la mosquée fut terminée, il construisit également des maisons de chaque côté de celle-ci pour sa famille, encore une fois à partir des troncs de palmiers. La mosquée et la maison du Prophète à Médine sont toujours là, de nos jours.

 

La hijrah était terminée. C’était le 23 septembre 622 et l’ère islamique (le calendrier musulman) commence à partir de ce jour-là. C’est également ce jour-là que Yathrib fut rebaptisée : on lui donna le nom de Madinat-oun-Nabi, c’est-à-dire la Cité du Prophète, communément appelée Médine.

 

C’est ainsi que se déroula la hijrah, l’émigration de la Mecque à Yathrib. Les treize années d’humiliation, de persécution, de succès mitigé et d’une mission prophétique difficile à mener faisaient maintenant partie du passé.

 

C’était le début de dix années de succès à venir, du plus grand succès ayant jamais couronné les efforts d’un homme. Jusque-là, il n’avait été qu’un prêcheur. Mais à partir de ce moment, il devint le dirigeant d’un État, d’abord un tout petit État qui, en l’espace de dix ans, allait devenir l’empire d’Arabie. La hijrah marque une division claire dans l’histoire de la mission du Prophète, division que l’on retrouve également dans le Coran. Les révélations de Dieu dont lui et ses fidèles avaient besoin, maintenant, n’étaient pas du même genre que celles dont ils avaient eu besoin lorsqu’ils étaient opprimés, à la Mecque. C’est pourquoi, dans le Coran, les sourates révélées à la Mecque diffèrent de celles révélées à Médine; les premières s’adressent aux individus et à leurs états d’âme, de même qu’au Prophète en tant qu’avertisseur, tandis que les autres s’adressent surtout aux musulmans en tant que communauté sociale et politique et au Prophète en tant qu’exemple à suivre, législateur et réformateur.

[h=1]La Sirah du Prophète Muhammad (saw) - Les leçons de l'hégire | Les bienfaits de Médine (Ep 27)[/h]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les femmes portent le voile parce qu'elles sont forcées par leur mari.

 

Faux. Elles portent le voile en soumission à Dieu, pas en soumission aux hommes.

 

Si les femmes sont contraintes par les hommes de porter le voile, qui force les hommes à porter la barbe ?

 

ISLAM LE VOILE - YouTube

 

Khalid Yasin- Le Hijab (le voile) - islam-algerie-maroc ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne Sous-Estimez Jamais Le Bon Travail Des Autres-Mufti Menk

Un Américain Accepte l'Islam Après Que Sa Question Soit Répondu Par Zakir Naik

¿Est-ce Que l'Islam Enseigne La Tolérance?-Zakir Naik

Est-il Suffisant De Croire En Dieu d'Abraham (A.S.)?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les musulmans ne mangent pas du porc parce que c'est sale et ça donne des maladies.

 

. Nous ne mangeons pas de porc parce que Dieu a dit que nous ne devons pas manger de porc.

 

Et nous obéissons à Dieu. Point.

 

Le fait que le porc soit interdit en islam est une chose bien connue. Les points suivants expliquent différents aspects de cet interdit:

 

 

 

Le porc est interdit dans le Coran : Le Coran interdit la consommation du porc dans au moins 4 versets différents, c'est- à-dire (Sourate 2:173), (Sourate 5:3), (Sourate 6:145) et (Sourate 16:115)

 

"Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d'Allah..." [Le Coran, 5:3]

Ces versets coraniques à eux seuls suffisent à convaincre les musulmans du bien-fondé de l'interdiction du porc.

 

 

 

Le porc est interdit dans la Bible : Peut-être le chrétien sera-t-il plus convaincu par ses propres écritures. La Bible interdit la consommation du porc dans le Lévitique: "Vous tiendrez pour impur le porc parce que tout en ayant le sabot fourchu, fendu en deux ongles, il ne rumine pas."

"Vous ne mangerez pas de leur chair ni ne toucherez à leur cadavre, vous les tiendrez pour impurs." [Lévitique, 11:7-8]

 

Le porc est également interdit dans le Deutéronome: "Et le porc, qui a bien le sabot fourchu et fendu mais qui ne rumine pas; vous le tiendrez pour impur. Vous ne mangerez pas de sa chair et ne toucherez pas à son cadavre."[Deutéronome, 14:8] On retrouve un interdit similaire dans Isaïe, chapitre 65, verset 2-5.

 

 

 

Le porc n’a pas de cou pour l’égorger : le porc ne peut pas être égorgé tout simplement parce qu'il n'a pas de cou.....Cela est une caractéristique physique naturelle du porc, de ne pas avoir de cou.

 

Les musulmans disent que si Dieu avait voulu que l'on puisse manger du porc, Il lui aurait donné un cou pour qu'on puisse l'égorger.

 

 

 

La consommation du porc peut être la cause de plusieurs maladies : Les autres non-musulmans et athées ne seront d'accord avec cet interdit que si on leur présente des preuves logiques et scientifiques. La consommation du porc peut être la cause de pas moins de 70 types de maladies. Une personne peut avoir plusieurs helminthes comme l'ascaride, l'ankylostome, etc. L'un des plus dangereux est le Taenia Solium qui, dans la terminologie courante est appelé ténia, ou ver solitaire. Il se réfugie dans l'intestin et il est très long.

 

La consommation de porc est mauvaise pour la santé, quelque soit le produit : côtes de porc, jambon, bacon, etc.

 

L'acide urique est une substance dangereuse pour le corps humain. Il est important de noter que le corps du cochon ne se débarrasse que de 2% de son acide urique, les 98% restants ne sortant pas du corps. Ceci explique le haut pourcentage de rhumatismes trouvé chez ceux qui consomment du porc.

 

 

Ses œufs pénètrent le système sanguin et peuvent ainsi atteindre pratiquement tous les organes. S'ils pénètrent dans le cerveau, ils peuvent provoquer des pertes de mémoire. S'ils pénètrent dans le cœur, ils peuvent provoquer un arrêt cardiaque. S'ils pénètrent les yeux, ils peuvent causer la cécité et s'ils pénètrent le foie, ils peuvent y causer de sérieux dommages. Ils peuvent endommager presque tous les organes du corps.

 

 

Une idée reçue répandue au sujet du porc veut que si celui-ci est bien cuit, les œufs de vers qu'il contient meurent. Dans un projet de recherche entrepris aux états-Unis, il a été découvert que parmi 24 personnes ayant contracté le Trichura Tichurasis, 22 avaient fait bien cuire leur viande de porc. Cela indique que les œufs présents dans la viande ne meurent pas lorsque exposés à des températures de cuisson.

 

 

 

Le porc et l’acide urique : Les recherches scientifiques ont démonté que la consommation de la viande porcine quelle soit (jambes, cuisse, baccon, foie..) est très nocif pour la santé : En effet, le corps humain contient de l'acide urique, cette acide à un effet très nocif pour la santé.

 

Pour cette raison, le corps humain en évacua 98 % par voie urinal et en garde 2 % dans le corps. À l'inverse, le cochon, qui est réputé pour sa grande variété de consommation (foin, viande, herbe, il mange même les hommes) n'évacua pas ces déchés par voie urinal. Ceci étant stocké dans son corps. Le corps du cochon garde donc 98 % d'acide urique dans son corps pour n'en évacuer que 2 % !

 

Nous avons vu que cette acide est très nocif pour la santé ! (C'est pour cette raison que Dieu exalté soit-il à instauré l'égorgement rituel, mais c'est un tous autre sujet)

 

Donc la viande porcine contient dans toute sa surface de la matière grasse et 98 % d'acide urique.

 

 

 

La viande de porc génère surtout de la graisse : La viande de porc ne génère que très peu de tissus musculaires et contient un excès de gras. Ce gras se dépose dans les vaisseaux et peut causer de l'hypertension et/ou un arrêt cardiaque.

 

 

 

Le porc est l'un des animaux les plus sales qui soient : Le porc est l'un des animaux les plus sales de la terre. Il vit dans la boue, le fumier et la saleté. C'est le meilleur charognard que Dieu ait créé. Dans les villages où il n'y a pas de toilettes modernes et où les villageois font leurs besoins à l'extérieur, très souvent, ce sont les porcs qui les débarrassent de leurs excréments en les mangeant. Certains avanceront que dans les pays développés comme l'Australie, les porcs sont élevés dans des conditions on ne peut plus hygiéniques. Mais même dans ces conditions, les porcs sont confinés à des porcheries et en dépit des efforts déployés pour les garder propres, ils demeurent sales de nature. Ils mangent avec appétit leurs propres excréments comme ceux de leurs voisins.

 

 

 

Le porc est l'animal le plus obscène qui soit : Le porc est l'animal le plus obscène que l'on retrouve sur cette terre. C'est le seul animal qui invite ses compagnons à s'accoupler avec sa partenaire.

 

 

 

la consommation du porc et le cancer : consommer de la viande de porc une fois ou plus par semaine multiplie chez la femme le risque de cancer du sein par deux (Lubin et al., International Journal of Cancer, 1981, et Kolonel et al., British Journal of Cancer, 1981).

 

Les nitrates, souvent présents dans les produits carnés (porc principalement), se transforment dans le corps humain en nitrosamines, carcinogènes extrêmement puissants (Académie Nationale Britannique des Sciences, Rapport sur les accumulations de nitrates, 1972).

 

 

 

Le porc et les bactéries : la streptococcus est une bactérie pathogène du porc. Chaque année, ce microorganisme est responsable de sévères pertes économiques pour l’industrie porcine du Québec. La bactérie peut également affecter l’humain, et tout particulièrement les travailleurs de l’industrie porcine. Ces cas sont peu diagnostiqués étant donné la méconnaissance de ce pathogène dans le domaine de la santé humaine. Chez le porc, les manifestations cliniques les plus fréquemment observées sont la méningite et la septicémie.

 

La bactérie est capable de traverser la fine barrière hémato-méningée protégeant le cerveau du porc. Cette barrière est constituée de cellules endothéliales qui tapissent l’intérieur des minuscules vaisseaux sanguins irriguant le cerveau

 

Pourquoi les Musulmans ne mangent pas de porc ? (Dr ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les musulmans iront tous au paradis.

 

Seul Dieu sait qui va au paradis et qui ne va pas au paradis. Mais ça ne veut pas dire que la religion ne vaut rien du tout. Au contraire, une chose est sûre : le musulman qui croit en un seul Dieu, ne lui donne pas de partenaires et n'associe rien d'autre à Dieu et qui prie 5 fois par jour et qui pratique les bonnes oeuvres ira au paradis. Et le non-musulman a de très grandes chances de ne pas y aller. Vous allez me dire, oui mais c'est pareil dans toutes les religions ! Eh oui ! A vous de choisir la bonne religion ! Vous êtes des grands maintenant !

 

Un contre-exemple : Un musulman qui tue un autre musulman volontairement ne verra jamais le paradis. Il demeurera en enfer éternellement. Pour les autres péchés graves, il passera un certain temps en enfer mais après avoir purgé sa peine, il ira au paradis.

 

Mais encore une fois, Dieu fera ce qu'il veut.

 

Est-il possible d'allee au paradis sans pratiquer l'islam? - ...

 

Est-ce Que La Mère Teresa Ira Au Paradis Pour Ses ...

 

Les non-musulmans sont-ils tous des mécréants ? - ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le prophète Muhammad qui a écrit le Coran.

 

Faux. Le prophète Muhammad était un illettré, il ne savait ni lire, ni écrire. Il a reçu la révélation de l'Ange Gabriel (car Dieu est trop supérieur pour s'adresser directement à un humain, il envoie ses anges, êtres parfaits) Le Coran a été dicté par le

 

prophète et apprit par coeur par ses compagnons et il a aussi été entièrement écrit par des scribes alors que le prophète était encore vivant. Une fois mort, les feuilles ont été recueillies et

 

compilées par le Calife Uthman pour former le Coran. Dans le Coran, il est dit que Dieu assure lui même la protection des écritures. Tous les exemplaires du Coran dans le monde sont identiques à la lettre près, il n'en existe qu'une seule version, ce qui n'est pas le cas d'autres textes saints comme la bible

Est-ce Que Muhammad (S.A.A.W) A Écrit Le Coran Pour ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il existe de nombreux cultes, sectes, mouvements, philosophies et religions, dans le monde, qui prétendent tous être la meilleure voie à suivre ou l’unique voie pouvant mener à Dieu.

 

Comment déterminer lequel ou laquelle est véridique ou s’ils sont tous acceptables? Une des méthodes par lesquelles nous pouvons arriver à trouver des réponses consiste à mettre de côté toutes les différences superficielles dans les enseignements de ces divers systèmes de croyance et à identifier l’objet d’adoration principal auquel ils s’adressent, de façon directe ou indirecte. Les fausses religions ont toutes en commun un concept de base par rapport à Dieu : soit elles prétendent que tous les hommes sont des divinités (i.e. que Dieu vit en chacun de nous), ou que certains hommes étaient Dieu, ou que la nature est Dieu (i.e. que Dieu se trouve en chaque chose), ou encore que Dieu n’est qu’un produit de l’imagination de l’homme.

 

Nous pouvons donc affirmer que le message fondamental des fausses religions est que Dieu peut être adoré à travers les choses ou les êtres de Sa création. Les fausses religions invitent les hommes à l’adoration de la création en attribuant des qualités divines à des choses ou des êtres créés. Par exemple, le prophète Jésus (que la paix soit sur lui) a invité ses fidèles à adorer Dieu; mais ceux qui se disent ses fidèles, de nos jours, l’adorent lui en tant que personne, prétendant qu’il était l’incarnation de Dieu.

 

Bouddha était un réformateur qui introduisit un certain nombre de principes humanistes dans la religion de l’Inde. Jamais il ne prétendit être Dieu ni ne suggéra à ses fidèles de le prendre pour objet d’adoration. Et pourtant, de nos jours, la majorité des bouddhistes de l’extérieur de l’Inde l’ont pris comme objet d’adoration et se prosternent devant des idoles faites à son image.

 

Il est facile de détecter les fausses religions et la nature biaisée de leurs origines en identifiant l’objet d’adoration de chacune. Dieu dit, dans le Coran :

 

« Ceux que vous adorez, en dehors de Lui, ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l’appui desquels Dieu n’a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n’appartient qu’à Dieu, et Il vous a commandé de n’adorer que Lui. Telle est la religion véritable, mais la plupart des gens ne le savent pas. » (Coran 12:40)

 

Certains diront que toutes les religions enseignent le bien, alors peu importe celle que nous suivons. À cela, nous répondons que toutes les fausses religions enseignent le pire de tous les péchés : l’adoration des choses et des êtres créés plutôt que le Créateur. Adorer la création est le pire péché dont l’homme peut se rendre coupable, car cela contredit la raison même pour laquelle il a été créé. L’homme a été créé pour adorer Dieu de façon exclusive, comme Dieu l’a clairement mentionné dans le Coran :

 

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)

 

Par conséquent, l’adoration de choses et d’êtres créés, qui est l’essence même de l’idolâtrie, est le seul péché que Dieu ne pardonne pas. Celui qui meurt alors qu’il est idolâtre, son compte est déjà réglé pour l’au-delà. C’est ce que Dieu révèle dans Son ultime révélation à l’humanité :

 

« Certes, Dieu ne pardonne pas qu’on Lui attribue des associés. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (Coran 4:48, 4:116)

 

Dr Zakir Naik - Pourquoi les cultes d'idolaterie sont ...

 

 

Pourquoi lIslam Est La Vraie Religion? Une Conversion ...

https://www.youtube.com/watch?v=6CHSiilH_DI

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment La Sourate Ad-Dhuha Peut Changer Votre Vie

Dr Zakir Naik en français : 1 Verset meilleur que 700 Bienfaits de l'Arabe

[/url]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les dangers des fausses rumeurs

Louange à Allah, prière et paix sur Son Envoyé ainsi que sur sa famille, sur ses Compagnons et sur ceux qui suivent le droit chemin.

La Loi divine vise à ce que la société islamique vive dans la paix, la fraternité, l’amour et la miséricorde, au point que ses membres forment un seul corps. A ce propos le Prophète () a dit : « L'image des croyants dans les liens d'amour, de miséricorde et de compassion qui les unissent les uns aux autres est celle du corps: dès que l'un de ses membres est malade, tout le reste du corps souffre d'insomnie et de fièvre.»

 

 

C’est pour cela que la Loi divine installe profondément dans l’âme des musulmans l’idée qu’ils sont comme des frères, laquelle idée est parfaitement résumée dans cette sentence de notre Prophète () : « Le musulman est le frère du musulman ». La Loi divine interdit à quiconque de commettre des actes ou de dire des paroles qui saperaient cette fraternité fondée sur la foi ou qui nuiraient aux bonnes relations sociales entre les musulmans d’une société donnée. Parmi les choses qui mettent le plus en péril les sociétés et qui leur nuisent au plus haut point on trouve les rumeurs, lesquelles sont créées, puis propagées et diffusées par des gens sans religion et en qui il est impossible de faire confiance, ces individus constituent la lie de la société, ils se font l'écho des pires ignorants.

 

 

 

Cher frère, si tu veux connaître les conséquences destructrices des rumeurs, il te suffit de savoir qu’aujourd’hui certains pays s’intéressent de très près à ces dernières. Ainsi, certains services de renseignements de ces pays se sont spécialisés dans la création, l’observation ou encore l’analyse des rumeurs. Il semblerait d’ailleurs que ces services ont été capables d’inventé des rumeurs qui ont provoqué des renversements de régimes ou ont été la cause de déstabilisations d’Etats ennemis.

 

 

 

Si tu observes l’histoire de l’Islam, tu dois te demander une chose : est-ce que l’assassinat du Prince des croyants ‘Uthmân ibn ‘Affân (surnommé «l’homme aux deux lumières ») (Radiya Allah Anhou) n’a-t-il pas eu essentiellement pour cause des rumeurs diffusées par des personnes malveillantes qui ont été captées par les oreilles des gens et répétées par leurs langues, lesquels gens n’ont absolument pas réfléchit à la gravité des paroles qu’ils ont aidé à répandre. Est-ce que les graves dissensions et autres batailles qui déchirèrent les musulmans et dont la cause fut l’assassinat de ‘Uthmân ne sont-elles pas les conséquences directes des rumeurs ?

Ô mon frère, médite le cas des premiers croyants parmi les Compagnons du Prophète (), ceux qui ont émigré vers l’Abyssinie armés de leur seule foi, laissant derrière eux leur famille, leur patrie et leurs biens, ils vécurent à l’ombre de la justice du roi de cette contrée, le Négus. Lorsqu’ils furent informés que les Mecquois s’étaient convertis à l’Islam, ils rentrèrent aussitôt à La Mecque ; to^^^^ois, il s’avéra que la nouvelle de cette conversion massive n’était qu’une fausse rumeur. Après s’être assurés que cela était bien un mensonge, certains d’entre eux repartirent une seconde fois vers l’Abyssinie, mais ceux qui ne purent être du voyage furent châtiés par les gens de La Mecque. La principale cause de cette tragédie pour les musulmans ne fut-elle pas la rumeur ?

 

 

L’événement mensonger et les conséquences des rumeurs :

Cet événement mensonger qui a pour fondement une rumeur, laquelle fut répétée par les hypocrites et véhiculées par certains musulmans, a empêché de dormir les gens de la maison du Prophète () durant tout un mois. Les musulmans ont connu de graves dissensions et se sont déchirés à cause de cette fausse rumeur. La principale victime de cette dernière fut Aïcha, l’épouse bien-aimée de notre Prophète (). Voici de manière substantielle l’épreuve qu’a subie l’innocente Mère des croyants :

Du retour d'une expédition avec la Prophète (), lors d'une halte, Aïcha s'est éloignée du campement pour chercher son collier perdu alors que la caravane allait partir. Celle-ci s'ébranla donc sans Aïcha qui se retrouva seule dans la nuit au milieu de nulle part, elle retourna alors à l'endroit du campement où elle s'endormit. Ce n'est qu'au matin qu'un Compagnon, Safwân ibn al-Mu'attal al-Salmî, chargé d'assurer l'arrière-garde, retrouva Aïcha. Il la raccompagna donc pour rejoindre la caravane.

 

 

Quelques jours plus tard, des rumeurs malveillantes, initiées par 'Abdullah ibn 'Ubay ibn Salûl, commencèrent à circuler parmi des musulmans naïfs. D'ailleurs, un verset fut révélé concernant la diffusion de cette fausse rumeur : « Et pourquoi, lorsque vous l'entendiez, ne disiez-vous pas : "Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C'est une énorme calomnie ?" » (Coran 24/16).

Quand ces rumeurs arrivèrent aux oreilles du Prophète (), il en fut extrêmement choqué. De son côté, Aïcha, qui trouvait le Prophète () froid à son égard sans comprendre pourquoi, ne fut informée de ces racontars que plus tard, car elle était restée un moment alitée pour cause de maladie. Cette rumeur aggrava donc encore l'état de santé d'Aïcha, néanmoins elle se décida à en chercher la source. Le Prophète () en fit de même et rassembla donc des témoignages solides qui le confortèrent dans l'idée que son épouse était innocente.

Convaincu de l'innocence d'Aïcha, le Prophète () monta sur le minbar et appela à exécuter le chef de cette sédition, 'Abdallah ibn 'Ubay ibn Salûl, et innocenta Safwân ibn al-Mu'attal al-Salmî. Hélas, les deux tribus médinoises, les 'Aws et les Khazradj, entrèrent en conflit dans la mosquée au sujet de l'exécution d'Ibn Salûl. Le Prophète () dut intervenir pour calmer les esprits.

 

Après cet épisode, le Prophète () décida de se rendre chez Aïcha afin d'évoquer directement le problème avec elle. Le Prophète () s’assit et prononça les deux témoignages de foi puis dit:

« Ô Aïcha, il m'est parvenu telle et telle chose sur ton compte ; si tu es innocente, Allah, exalté soit-Il, t’innocentera ; si tu as commis quelque faute, demande pardon à Allah et repens-toi auprès de Lui. En effet, si le serviteur reconnaît son péché puis se repent auprès d'Allah, exalté soit-Il, Allah, exalté soit-Il, accepte son repentir ».

 

 

Quand elle entendit ses paroles, elle sécha ses larmes puis se tourna vers son père et dit : « Répondez aux paroles du Messager d'Allah () ». Il dit : « Par Allah je ne sais quoi dire au Messager d'Allah () ». Puis elle se tourna vers sa mère qui donna la même réponse que son père. A ce moment elle dit : « Vous avez écouté ce récit qui a trouvé un écho dans vos âmes et vous y avez cru. Si je vous dis que je suis innocente, et Allah, exalté soit-Il, sait que je le suis, vous ne me croirez pas. Si j'avoue cette affaire, alors qu'Allah sait mon innocence, vous me croirez. Par Allah, je ne trouve rien d’autre à vous dire que la parole du père de Yûsuf (Alaihi Salam) : « [il ne me reste plus donc] qu'une belle patience ! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez ! » (Coran 12/18).

 

Et c'est suite à cela que neufs versets clairs porteurs de l'innocence éternels d'Aïcha ont été révélés au Prophète (). Ces versets constituèrent autant de preuves irréfutables de sa vertu et de sa chasteté et révélèrent la réalité des hypocrites. Allah le Très Haut dit : « Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Ne pensez pas que c'est un mal pour vous, mais plutôt, c'est un bien pour vous. A chacun d'eux ce qu'il s'est acquis comme pêché. Celui d'entre eux qui s'est chargé de la plus grande part aura un énorme châtiment. » (Coran 24/11).

Le malheur se dissipa finalement et la peine du Messager () se transforma en joie. Il lui dit : « Réjouis-toi Aïcha, Allah, exalté soit-Il, t'a déclarée innocente ». Sa mère lui dit : « Va le rejoindre ». Aïcha dit par reconnaissance de la révélation de son innocence par Allah, exalté soit-Il, et par confiance en la place qu’elle occupait dans le cœur du Prophète () : « Par Allah je n'irai pas à lui et c'est Allah Seul que je loue».

 

 

Cette histoire terrible n’a pas besoin de commentaires, elle est pour nous l’occasion de rappeler à ceux qui véhiculent de fausses rumeurs qu’ils sont les proies d’un grave danger et qu’un châtiment très douloureux les attend. Il est à noter que le Prophète () a vu ce châtiment le jour où il a accompli al-Isrâ` wa l-Mi’râdj. Ainsi, durant cette fameuse nuit le Prophète () vit un homme renversé sur le dos, debout à côté de lui un homme muni d’un crochet de fer avec lequel il lui lacérait l’une des joues. Il lui déchirait la bouche jusqu’aux vertèbres du cou, et lui déchirait le nez et les yeux également jusqu’aux vertèbres. Puis il passait de l’autre côté, et faisait exactement la même chose sur l’autre flanc. A peine un côté déchiqueté se reformait-il pour reprendre sa forme initiale que l’homme au crochet recommençait à faire ce qu’il avait fait précédemment. Le Prophète () s’écria : « Gloire à Allah ! Qui sont ces deux personnages ? » L’ange qui l’accompagnait lui répondit que l’homme supplicié sortait le matin de chez lui et disait un mensonge qui était colporté partout.

Quant à ceux qui entendent les fausses rumeurs puis les répètent et en parlent, ils sont directement visés par la parole du Prophète ().

 

 

 

La vérité sur L'Islam, a regarder c'est excellent

 

Ahmed Deedat embarrasse un pasteur chrétien en révélant une vérité choquante !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La pluralité des religions et des croyances est une volonté divine. La diversité est exprimée à plusieurs reprises comme une volonté inéluctable de Dieu «Si Dieu l’avait voulu il aurait fait de vous une seule communauté » (Coran 16.93). La diversité est donc un don divin qui doit nous inciter à œuvrer pour le bien et non à s’entre-tuer « A chacun de vous, Nous avons assigné une voie et un plan à suivre. Si Dieu l’avait voulu, il vous aurait créés pareils. Mais Il veut vous éprouver par le don de la diversité. Concurrencez-vous donc dans l’accomplissement des bonnes œuvres. Votre retour se fera vers Dieu; alors Il vous expliquera ce en quoi vous divergiez » (Coran 5.48)

Le Coran nous incite à dialoguer avec les autres religions de manière respectueuse et courtoise « Et ne discutez que de la meilleure façon avec les gens du Livre, sauf ceux d’entre eux qui sont injustes. Et dites : « Nous croyons en ce qu’on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que notre Dieu et votre Dieu est le même , et c’est à Lui que nous nous soumettons ». (Coran 29.45)

 

Enfin, Dieu nous incite à aller les uns vers les autres afin d’atteindre la piété « Ô humanité! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux » (Coran 49.13)

 

zakir naik Question :Il y a tellement de religions sur terre donc quelle est la vérité?

Share this post


Link to post
Share on other sites

. Mohamed, Muhammad ou Mohammed est le dernier des prophètes et le messager de Dieu à l'humanité avec la dernière des religions monothéistes, l'Islam. Son plus grand miracle est le Coran, le livre saint de la religion musulmane. Et c'est d'après les actes et paroles du prophète (SWS) que les musulmans tiennent la Sunna Nabawiya.

 

Naissance et enfance

 

Mohamed naquit le 12 Rabi' al-awwal de l'an dit de l'éléphant ('Am Al Fil), qui correspond à l'an 571 à peu près du calendrier grégorien, à la Mecque. (C'est cette date qui est commémorée pendant le Mawlid Annabaoui).

 

Son père Abdullah Bnou 'Abd al-Muttalib faisait partie de Banou Hachim l'une des tribus de Quraych, il épousa Amina Bint Wahab et mourut jeune avant même qu'elle ne donne naissance au prophète.

A sa naissance, Mohammed fut confié à Halima Saadia qui lui servit de nourrice comme l'était la coutume en Arabie de confier les nouveaux nés aux nourrices des villages avoisinants.

Sa mère mourut alors qu'il avait à peine 6 ans, il fut alors confié à son grand père 'Abd al-Muttalib et à la mort de ce dernier à son oncle Abou Talib.

Jeunesse

 

L'oncle de Mohamed (SWS) était pauvre, il dut alors travailler dès sa jeunesse pour l'aider à subvenir aux besoins de la famille, il fut d'abord berger avant de travailler dans le commerce. Dès sa jeunesse, Mohamed (SWS) fut connu auprès de la tribu de Quraych par sa grande sincérité, ils le surnommaient "Al Amine" (celui à qui l'on peut faire confiance).

 

Khadija, une riche dame de Quraych, lui confia ses caravanes de commerce pour qu'il lui gère ses affaires, elle fut impressionnée par son honnêteté et son intégrité, et ce fut elle qui lui proposa de l'épouser. Mohammed avait alors 25 ans, alors qu'elle en avait 40. Leur mariage dura 25 ans jusqu'à la mort de Khadija, le prophète n'épousa guère d'autre femme jusqu'à la mort de cette dernière. Khadija fut non seulement la première femme mais aussi la première personne à se convertir à l'Islam.

Période de la da'wa

 

Le prophète Mohamed avait pour habitude d'aller se recueillir dans une grotte appelée Ghar Hiraa non loin de la Mecque. C'est là qu'un jour qu'il avait 40 ans, l'ange Jibril (Gabriel) lui rendit visite avec le message de Dieu. Les premiers versets du Coran qui furent dévoilés au prophète furent ceux de Sourate Al-Alaq: "Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, qui a créé l’homme d’une adhérence ! Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait."

 

La révélation du Coran (parole d’Allah) au prophète par l'intermédiaire de Jibril dura 23 ans.

 

 

 

 

 

Mohammed était très religieux et pendant longtemps, il détesta la décadence et l'idolâtrie de la société dans laquelle il vivait.

 

 

 

 

À l'âge de quarante ans, Mohammed reçut sa première révélation de Dieu par l'intermédiaire de l'ange Gabriel. Les révélations se poursuivirent pendant vingt-trois ans, et ensemble elles formèrent ce que nous connaissons comme le Coran.

 

Dès qu'il commença à réciter le Coran et à prêcher la vérité que Dieu lui avait révélée, il souffrit, avec son petit groupe de disciples, de persécutions de la part des mécréants. Les persécutions devinrent si acharnées qu'en l'an 622, Dieu leur ordonna d'émigrer. Cette émigration de la Mecque à la ville de Médine, située à environ 260 milles (418 km) au nord, marque le début du calendrier musulman.

 

Après plusieurs années, Mohammed et ses disciples purent enfin retourner à la Mecque, où ils pardonnèrent à leurs ennemis. Avant que Mohammed ne meure, à l'âge de soixante-trois ans, la majeure partie de la Péninsule Arabe était devenue musulmane, et moins d'un siècle après sa mort, l'islam s'était propagé jusqu'en Espagne à l'ouest, et aussi loin qu'en Chine à l'est. Parmi les raisons qui expliquent la propagation rapide et pacifique de l'islam, il y a la vérité et la clarté de sa doctrine. L'islam appelle les gens à ne croire qu'en un seul Dieu, qui est le Seul qui mérite d'être adoré.

 

Le prophète Mohammed était un parfait exemple d'un homme honnête, juste, clément, compatissant, véridique et brave. Bien qu'il fût un homme, il était très loin d'en avoir les mauvaises caractéristiques, et il luttait et faisait tous ses efforts par amour pour Dieu et pour Sa récompense dans l'au-delà. De plus, dans toutes ses actions et ses relations avec les gens, il avait toujours la crainte de Dieu et le souci de Lui plaire

La Naissance du Prophéte Mohammed (Que soit sur Lui la paix d'Allah) - Rachid Eljay

https://www.youtube.com/watch?v=9rINahHJNJs

 

L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le travail de la femme en islam

. On doit dire clairement que l’islam ne demande jamais à la femme d’assumer la responsabilité du travail hors de sa maison, mais il ne l’empêche pas de le faire selon les règles de la charia. L’islam libère la femme de la responsabilité du travail hors de son domicile pour que ses exigences ne l’asservissent pas ou ne l’exploitent pas.

 

 

Réfléchissez bien sûr la situation actuelle dans le monde d’aujourd’hui où le facteur économique ou matériel joue un rôle primordial dans la vie. En islam, l’économie est un facteur non négligeable, mais il y a d’autres facteurs et d’autres critères. Pour les autres, le facteur matériel est le plus important et représente le standard de la meilleure vie sociale, ce qui a minimisé beaucoup de droits et de facteurs vitaux dans la vie en général. Selon cette fausse norme suivie à cette époque, la femme qu’elle soit une fille dans la maison de son père, une épouse dans son domicile conjugal est chargée de dépenser pour elle-même. On a inspiré à la femme de cette époque que tous, hommes et femmes, doivent chercher à tout prix

 

d’amasser la plus grande quantité d’argent et de jouissances matérielles. Dans un tel environnement, la fille sera obligée de sortir chaque matin, à l’instar de chaque individu de la société pour gagner sa vie. On inspire également à la femme qu’il est honteux de voir son père, compatissant envers elle, travailler péniblement alors qu’elle être se passe de chercher un travail pénible hors de sa maison. Pour eux, il est inacceptable que le mari soit responsable de dépenser pour elle et pour la protection de la famille, alors l’épouse aura besoin de perdre tout espoir et rencontrera les circonstances difficiles de la vie quotidienne.

 

Le travail de la femme musulmane... - YouTube

 

Les Droits Économiques De La Femme En Islam-Zakir Naik ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

la polygamie légiférée pour celui qui en a les moyens et ne craint pas l’injustice,

 

car cela représente de nombreux intérêts comme la préservation de ses parties privées, [de celles] des femmes qu’il épouse, le bienfait qu’elles en tirent et l’augmentation de la progéniture, qui agrandit la oummah[1] et le nombre de ceux qui adorent Allah Seul [sans rien Lui associer]. La preuve en est la parole d’Allah, exalté soit-Il :

 

« Et si vous craignez de ne pas être justes envers les orphelins, alors épousez deux, trois ou quatre femmes parmi celles qui vous plaisent ; mais si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors n'en épousez qu'une seule ou des esclaves que vous possédez. Cela, afin de ne pas faire d’injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

 

 

».[2] Sachant que le Prophète – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – a épousé plus d’une femme et qu’Allah – exalté soit-Il – a dit : « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et se remémore Allah fréquemment »

 

 

.[3] Le Prophète – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – a également réagi à propos de ce que certains compagnons ont dit : « Quant à moi, je ne mange pas la viande », un autre a dit : «Et moi, je prie et ne dors pas», un autre encore a dit : « En ce qui me concerne, je n’épouse pas les femmes ». Lorsque cela a été rapporté au Prophète – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui –, il s’adressa aux gens après avoir rendu grâce à Allah et L’avoir loué et dit : « Il m’a été rapporté telle et telle chose ; or, quant à moi, je jeûne et je mange, je prie et je dors, je mange la viande et j’épouse les femmes. Quiconque s’écarte de ma tradition n’est pas des miens. » [4] Cette éminente formule qui vient de lui – que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui – concerne aussi bien l’individu que la communauté tout entière. »[5]

 

Pourquoi L'Islam Autorise La Polygamie (Plus Qu'une ...

‪ف

 

La polygamie selon l'islam - YouTube

‪فيد

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou étaient nos âmes avant notre arrivée sur terre ? Omar Suleyman

 

 

Faites des DOUAN (invocations) pour MOUNDJI qu'ALLAH le guerisse

 

 

 

 

UN EX-CHRETIEN Raconte sa Conversion à l'ISLAM

 

 

UN CHRETIEN ME CONTACTE: IL VEUT SE CONVERTIR à L'iSLAM

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • mise a jour: euro : achat 190 ou 191 selon vendeur et vente 192 ou 193 voila ce que j'ai pu confirmer  
    • apres DENON, MARANTZ a divulgué sa gamme AVR hdmi 2.1, je sens que moh, tu vas te prendre le SR7015 https://www.on-mag.fr/index.php/video-hd/news/home-cinema/21122-les-amplificateurs-home-cinema-marantz-sr5015-sr6015-sr7015-et-sr8015-sont-prets-pour-la-8k-grace-au-hdmi-2-1   en algerie je viens de decouvrir que PANASONIC a son propre store sur le kniss...les temps sont dures on dirait https://www.ouedkniss.com/store/?id=3863
    • @leghmoh il devient quoi @aminerage ? on ne l'a plus jamais revu sur ce forum
    • Bonjour, je l'ai récupéré ce matin. Mais j'ai un souci avec Baridi mob. Topic ici: https://www.forumdz.com/topic/41459-adhésion-baridimob/
    • Bonsoir, j'ai récupérer ma première carte dorée ce matin. J'ai installé l'application baridimob, j'ai renseigné le formulair, num tel, num carte et date d'expiration. Lorsque je clique sur le bouton continuer,  ça m'affiche que je ne suis pas enregistré. Je me rends sur le site d’Algérie poste, puis sur ce lien: https://www.poste.dz/services/professional/baridimobweb ils ont mis deux liens différents pour l'adhésion: https://edcarte.poste.dz/adhesion_mobile.php https://edcarte.poste.dz/fr/etapel.php ce qui commence déjà mal. Le problème c'est que les deux pages ne s'affichent pas, ça tourne dans le vide. Si quelqu'un est déjà inscrit, comment fait-on? Je ne serai pas étonné de savoir que la méthode n'est pas du tout celle expliqué sur leur propre site internet. Merci.  
×
×
  • Create New...