Jump to content
alem2005

Boucle locale, FTTH, MSAN, fibre optique : Algérie Télécom presse le pas

Recommended Posts

Dans sa lettre adressée aux personnels du groupe, M’hamed Dabouz, son directeur général, invite ses cadres à accélérer les chantiers dans lesquels le groupe télécoms s’est engagé

Dans un message du président-directeur général d’Algérie Télécom à l’occasion de la Fête du travail, M’hamed Dabouz exhorte ses collaborateurs à plus d’imagination et d’effort afin de développer davantage le portefeuille produits du groupe et consolider sa position dans un marché qui lui est presque « naturellement » acquis. Dans son message également, il invite ses cadres à accélérer les chantiers dans lesquels Algérie Télécom s’est engagé. « Vous n’êtes pas sans ignorer que l’opérateur historique a mis en branle un programme de développement sans précédent, symbolisé à l’heure qu’il est par l’éclosion de technologies de proximité haut et très haut débit, le MSAN et le FTTH, appelée à améliorer sensiblement la qualité de nos prestations en matière de téléphonie et d’Internet et d’autres services encore »; écrit-il dans sa lettre. Il poursuit : « En adéquation avec la feuille de route de Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, je m’engage à veiller personnellement au renforcement de l’esprit d’entreprise par la mise au poste de commandement de la reconnaissance d’une éthique professionnelle et d’une visibilité sur les principes de fonctionnement, la mobilisation des collaborateurs pour une intégration des valeurs de la responsabilité d’entreprise, une meilleure écoute des clients, résidentiels et professionnels, au bénéfice de la qualité de service, mais aussi la prise en compte des spécificités locales et des attentes en général. » En effet, une feuille de route qu’il faudra concrétiser dans des délais très courts sachant le retard à rattraper. Le choix des pouvoirs publics a été tourné vers la consolidation et l’amélioration de l’infrastructure existante afin qu’elle puisse supporter le transit de débits de plus en plus élevés et dans lesquels l’information ne passe plus en « octets » mais bien en « gigas ».

msan.jpgJusqu’à présent, c’est sur l’ossature et l’architecture d’Algérie Télécom que s’appuient majoritairement les pouvoirs publics pour mener leurs différents projets dans les volets de la connectivité ou de la densification de la pénétration téléphonique, spécialement celle du fixe. D’ailleurs, toutes les filiales d’Algérie Télécom sont mises à contribution, que ce soit à travers Mobilis pour les services GSM, ou encore RevSat pour ce qui est des transmissions par satellite. Le président-directeur général d’AT revient également sur l’autre priorité ; la finalisation de la boucle locale. « […] Une attention toute particulière est accordée à la boucle locale, un segment d’activité appelé à jouer un rôle déterminant dans la réussite de la stratégie de l’entreprise dans les domaines du renforcement qualitatif des réseaux pour entraîner la généralisation de la connexion à l’ADSL, le développement de l’installation du réseau d’accès MSAN et de la fibre optique pour permettre au citoyen d’accéder au Triple-Play et à d’autres services qu’offrent les technologies de l’information et de la communication aujourd’hui », écrit-il encore. Cependant, pour y arriver, M’hamed Dabouz a bien choisi ses propos : « Une augmentation de nos revenus par la diversification de nos services et de l’innovation dans nos offres et un meilleur taux de recouvrement de nos créances et une rationalisation de nos dépenses […] constituent la seule source de financement de notre société et l’unique moyen de générer une amélioration des conditions de travail et de vie de nos travailleurs. » Lire qu’Algérie Télécom n’en reste pas moins une entreprise tenue à la rentabilité et donc tenue à être efficace, au-delà de ses missions tentaculaires pour le développement tant national que régional ; pour lequel le groupe est engagé dans le déploiement de la fibre optique transrégionale dans le continent.

 

source:http://www.itmag-dz.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Il m'a suffit d'entrer SIMBOX sur google pour tomber sur des articles de fraudes et de plus, sur l'historique de recherche google on voit des recherches "simbox Algérie prix". Ce n'est pas la première fois que je constate que les Algériens cherchent toujours à acheter tout ce qui est en rapport avec la fraude et le vol. Je n'accuse personne, je mets juste en exergue un fait.
    • si tu ne trouves pas sur le kniss, ni sur FB marketplace...ben il n'y a pas !
    • @zgetch quand je voyage avec 90 euros par AN !!!! (pas par mois!!!!) vous croyez que je peux acheter quoi avec ? toi...sois serieux ! l'etudiant a 660 euros/an !  il n'ira pas loin (comme tu dis) mais c'est BEAUCOUP plus le reste de la population c'est pas logique point barre... mais bon ceux qui voyagent pour "affaires" ils ont des frais de missions encore plus elevés que tous les autres...
    • ca flambe grave...alors que le pays est fermé jusqu'a septembre minimum...et qu'on est sur liste rouge de la plupart des pays du monde !
    • @twim1970 on a deja dit et repeté des centaines de fois aux gens ici de ne JAMAIS acheter de l'etranger ! les colis sont saisis pratiquement a chaque fois (sauf tchipa...); et la presse en a parlé a plusieurs reprises, que les colis des gens sont saisis direct et qu'il faut payer tres cher pour la douane. En algerie il est interdit de recevoir des colis, aussi simple que ça, mais les gens n'ont pas encore compris la loi
×
×
  • Create New...