Jump to content

Les fellahs encouragés à produire du blé


Guest salimdz
 Share

Recommended Posts

Une subvention est prévue par l’état

 

Les fellahs encouragés à produire du blé

 

arton96970-c93df.jpg

 

Face à la montée des prix des produits alimentaires sur les marchés internationaux et face à la régression de la production céréalière nationale, le gouvernement a décidé d’appliquer de nouvelles mesures de subvention destinées à booster cette production et à éviter que l’inflation n’érode davantage le pouvoir d’achat des consommateurs.

 

Le conseil de gouvernement, qui s’est réuni hier, a donc décidé d’accorder une subvention à la production céréalière à appliquer après la période des récoltes et non pas avant comme usité jusqu’alors. Ce soutien se traduira par la couverture par l’Etat de la différence entre le prix d’achat des produits céréaliers auprès de l’agriculteur et le prix de cession du quintal de blé dur, du blé tendre ou d’orge aux transformateurs. A la faveur de ces nouvelles mesures, l’Etat se dit prêt à acheter la production nationale à un prix accommodant les agriculteurs suivant un barème couvrant le prix de revient du quintal de blé qui a atteint 4000 DA le quintal. Autrement dit, les pouvoirs publics achèteront au prix de 4500 DA le quintal de blé dur au lieu des 2100 DA appliqués en 2007. Le quintal de blé tendre sera, quant à lui, cédé par les agriculteurs à l’Etat au prix de 3500 DA contre 1950 DA appliqués jusqu’alors et le prix de l’orge passera aussi de 1500 à 2500 DA le quintal. Le porte-parole du gouvernement, Abderrachid Boukerzaza, a affirmé hier lors du point de presse officiel sanctionnant les travaux du conseil de gouvernement que ces nouvelles valeurs des produits céréaliers n’auront aucune incidence sur leur prix de vente par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) aux minoteries et aux éleveurs. L’Etat prendra en charge la différence des prix en vendant le blé dur à 2280 DA au lieu du prix d’achat fixé à 4500 DA, et en cédant le blé tendre à 1285 DA au lieu de 3500 DA, et l’orge à 1550 DA au lieu de 2500 DA. Le consommateur ne sera nullement inquiété par ces mesures puisque le prix de la semoule de qualité supérieure sera maintenu à 4500 DA le quintal contre 3600 DA pour la semoule de qualité moyenne. « L’Algérie, à l’instar de nombreux pays, n’a pas pu échapper aux retombées de la montée des prix des produits alimentaires dues à différents facteurs dont les effets du changement climatique et la baisse du niveau de l’offre des produits céréaliers sur les marchés mondiaux du fait de l’utilisation des biocarburants. Ces facteurs exogènes sont conjugués à des facteurs endogènes liés à une longue période de sécheresse dont souffre notre pays associée à une hausse des prix des intrants agricoles dont les engrais et les fertilisants, ce qui a directement touché la production nationale et causé des pertes énormes pour les revenus des agriculteurs », explique Boukerzaza pour justifier le recours à cette nouvelle option de subvention. La moyenne de production céréalière nationale est évaluée à 10 quintaux par hectare pour un coût de revient de 40 000 DA/ha.

 

Certains agriculteurs n’arrivant plus à faire face aux dépenses énormes engendrées par la culture du blé se voyaient tenter de vendre leur production directement aux minoteries sans passer par l’OAIC dont les prix d’achat ne reflétaient pas le prix de revient de la production. D’autres encore ont préféré changer d’activité et chercher des cultures plus lucratives. « Le gouvernement a décidé de réagir afin d’assurer la sécurité alimentaire du pays et de préserver le pouvoir d’achat des citoyens, et d’aider les agriculteurs à améliorer leur niveau de revenus et les inciter à continuer à cultiver le blé dans les meilleures conditions », indique le ministre de la Communication, en affirmant que de telles décisions visent à élargir les espaces de culture céréalière et encourager l’investissement agricole. Le fait d’apporter la subvention de l’Etat en fin d’opération de production exigerait une obligation de résultats de la part des agriculteurs et éviterait des injections de fonds en amont sans effets. « C’est la production qui justifiera l’aide de l’Etat, c’est la production de l’agriculteur, c’est-à-dire le nombre de quintaux, qui décidera de son revenu », souligne le porte-parole du gouvernement qui note que beaucoup d’argent a été versé par l’Etat pour l’aide à la production sans aucun résultat.

 

source : http://www.elwatan.com/Les-fellahs-encourages-a-produire

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Bonjour, alors par où commencer? 🤔 1. Premièrement, la prise de RDV de visa ou n'importe quelle autre opération sur internet (demande de carte Chiffa pour un tiers, carte edhahabia etc.) ne nécessite pas une entreprise, tu peux le faire depuis chez toi en mettant une annonce sur internet, tu n'as pas besoin d'ouvrir une boite pour cela. Je peux comprendre qu'il y ait encore des personnes qui ne savent pas utiliser les outils numériques et font appelle à d'autres personnes; 2. Deuxièmement, on n'ouvre pas une boite informatique pour faire du traitement de texte ou de prise de RDV chez le médecin, on le fait pour proposer et créer des solutions informatiques à des clients (création de sites, développement de logiciels, d'applications métier, intégration de solutions open source, cyber-sécurité, architecture réseau etc.); 3. Troisièmement, la prise de RDV chez les centres de réceptions des demandes de VISA (les CRDV) n'est pas une activité enregistrée au CNRC, alors tu ne peux pas avoir un registre de commerce pour faire cela, d'ailleurs, je te renvoie vers le n°01; 4. Quatrièmement, la prise de RDV est gratuite, revendre un RDV n'est pas interdit à proprement dit si tu trouves des pigeons, cependant, c'est considéré comme une arnaque, en d'autres termes, tu cherches à devenir un arnaqueur; 5. Cinquièmement, effectuer une opération pour quelqu'un qui sait pas faire à 200 DA est une chose, mais utiliser des "programmes" comme tu dis pour monopoliser la plateforme de prise de RDV et profiter du fait que tu seras le seul à les avoir, et les revendre à 20.000 DA pièce en est une autre, comment appelle-t-on ce genre de personnes? 🤔; 6. Sixièmement, ce que tu vois sur Ouedkniss, et je pointe du doigt leur responsabilité dans cette mascarade car ils valident ce genre d'annonces, sont des profiteurs, des tricheurs et des voleurs, il n'y a aucune différence entre eux et ceux qui ont stocké l'huile et la banane en masse pour causer une pénurie et profiter ensuite en les revendant à prix fort, c'est exactement la même chose; 7. Oui, je connais les programmes, comment ils sont créés et je n'en dirai rien, et franchement, M. crusty, je suis un peu déçu par ce que t'as en tête;    Pour conclure, t'es libre de faire ce que tu veux, c'est entre toi et ta conscience, mais je souhaite que tu reviennes à la raison.    
    • Au fait ce n'est qu'un partenariat avec la BNA via leur application winpay.  C'est en prévision du lancement prochain du paiement sans contact. Donc ce n'est rien d'autre qu'un nouveau mode de paiement.
    • https://ileanafilio.com/cong-ty-co-phan-dau-tu-lien-doanh-viet-anh/ https://ileanafilio.com/tu-dong-viet-hoa-dau-dong-trong-excel-2007/ https://ileanafilio.com/tai-bai-hat-yeu-lai-tu-dau/ https://ileanafilio.com/phan-ky-dau-tu-du-an/ https://ileanafilio.com/su-lua-chon-so-phan-tap-62/ https://ileanafilio.com/cong-ty-co-phan-thuong-mai-dau-tu-va-phat-trien-cong-nghe-sctt/ https://ileanafilio.com/karate-co-nguon-goc-tu-dau/ https://ileanafilio.com/tap-doan-co-khi-xay-dung-thuong-mai-dai-dung/ https://ileanafilio.com/cach-tinh-dau-tu-tai-san-co-dinh/
    • Pour ce qui est de la VDSL même s'il n'y a aucune annonce officielle il semblerait que ça commence discrètement à se généraliser. En effet, j’habite à El Achour avec un MSAN datant de 2014, mais il parait que malgré tout, je puisse être branché en VDSL (un agent du technique me l'a confirmé). Donc tout content je suis allé à l'Actel avec ma carte identité ( le seul document requis pour pouvoir faire la demande) et après l'avoir faite, l'agent m'a dit que bientôt il m’appelleront pour venir faire le branchement... et effectivement, 2/3 heures après il m'ont appelé, sauf qu’ils ont exigé que je monte mon abonnement à 50 mégas, autrement l’opération de raccordement ne se fera pas. Il est inutile de dire que j'ai refusé directement. Je suis abonné 10 méga, et payer 3600 Da même pour 50 mégas, c'est excessif pour ma part. En tout cas, ça confirme une fois de plus qu'AT c'est une sacré bande de voleurs et d'opportunistes. Exiger une augmentation de débit juste pour un accès à une technologie presque désuète, faut vraiment avoir honte de rien. Si encore il m'avaient demandé de monter vers 15 ou 20 méga passe encore mais non c'est 50 minimum ou rien.  Je voulais passer en VDSL pour l'upload et je comptais migrer vers 20 méga une fois la prochaine baisse des prix officialisée ( quand la 10 mégas n'existera plus) mais bon, avec AT, rien ne se passe jamais comme on le voudrait ! à croire que son seul but c'est de pourrir la vie de ses clients.😠
×
×
  • Create New...