Jump to content

Plus de 21 000 chauffards flashés pour excès de vitesse


Recommended Posts

Guest salimdz

Plus de 21 000 chauffards flashés pour excès de vitesse

Comment les Algériens affolent les radars

95885.jpg

 

Le patron du groupement de la Gendarmerie nationale d’Alger, le colonel Mustapha Tayebi, a mis également l’accent sur les 41 réseaux de malfaiteurs démantelés en six mois dans la capitale.

Les Algériens roulent vite. Trop vite à en croire les statistiques du groupement de la Gendarmerie nationale d’Alger qui a révélé, hier, lors des journées portes ouvertes qui se tiennent du 18 au 20 juin à Maqam Echahid, que près de 18 000 véhicules ont été “flashés” par les radars fixes et mobiles (Laser et Doppler) durant la période allant de janvier à fin mai 2008. Pis, les gendarmes ont eu à vérifier cet excès de vitesse à travers une opération pilote, à savoir le respect des plaques de signalisation et de limitation de vitesse sur les autoroutes d’Alger, où la vitesse est limitée à 80 km/heure. En effet, plus de 3 000 véhicules ont été enregistrés, en 24 heures, sur les deux systèmes de radar et roulaient à plus de la vitesse tolérée. “La plupart des automobilistes sont des transitaires. La démarche prendra du temps, mais ils seront tous convoqués et verbalisés”, nous explique un officier chargé de ce système d’exploitation de données. Les différents escadrons routiers déployés aux quatre coins de la capitale ont ainsi verbalisé 10 174 automobilistes, mis en fourrière 1 013 véhicules et enregistré 2 805 infractions au code de la route (excès de vitesse entre 80 et 120 km/heure). “Il y avait même un automobiliste qui roulait à 182 km/h !”, nous avouera encore cet officier. Durant la même période, 11 097 délits ont été enregistrés sur les routes d’Alger, avec 5 329 infractions constatées, 25 291 amendes forfaitaires et 3 574 affaires relevant du pénal. Selon la banque de données du groupement d’Alger, les mêmes contrôles ont abouti à l’identification de 6 145 véhicules, dont 667 voitures ont été mises en fourrière, sans compter 6 704 retraits de permis de conduire, dont 6 123 retraits ordinaires et 541 cas gravissimes soumis à l’autorité du wali d’Alger pour trancher. Le renforcement des radars, près de 30 radars Laser et Doppler installés entre Zéralda et Boudouaou, ainsi que la mise en service à titre expérimental du système de géolocalisation (GPS) dans la capitale pour une meilleure gestion des patrouilles des gendarmes, ont ainsi permis au groupement d’Alger de mieux verrouiller les deux autoroutes de la capitale, d’une part, et de réduire les accidents de circulation durant cette période, d’autre part. Sur un autre plan, 41 réseaux de malfaiteurs, dont 21 sont spécialisés dans divers vols, 3 dans la drogue, 12 dans les agressions contre les personnes et les atteintes contre les biens, 5 dans le faux et usage de faux, ont été démantelés durant ces six mois.

 

Bilan : 136 personnes arrêtées, dont 80 placées sous mandat de dépôt. La drogue occupe également une préoccupation majeure du groupement avec 123 affaires traitées et 148 personnes arrêtées. Mais ce n’est pas fini ! Le groupement a eu aussi à traiter 4 affaires relatives à la fausse monnaie, avec 2 339 faux billets de 1 000 dinars algériens saisis et six personnes du même réseau arrêtées. Sur un autre volet, les gendarmes ont traité 137 affaires liées à l’immigration clandestine. 162 étrangers ont été arrêtés, dont 63 femmes, et 16 parmi eux ont été expulsés du territoire national. Quant aux infractions commerciales et économiques, les gendarmes ont enregistrés 1 911 cas sans registre du commerce, 562 infractions sur les commerçants qui ne détiennent aucune facture de la marchandise, 539 cas liés au non-affichage des prix et plus de 1 000 autres infractions liées au non-respect du code du commerce. La délinquance, même si elle a sensiblement baissé en 2008, occupe un chapitre important. Au cours de 20 opérations coup de poing, près de 20 000 personnes ont été contrôlées et identifiées, dont 1 288 arrêtées et 411 autres personnes placées sous mandat de dépôt. Cela va sans dire que le groupement d’Alger a récemment déployé plus de 1 000 hommes, 800 véhicules de patrouille, 70 motocycles, 80 véhicules d’armes, 3 hélicoptères et 15 brigades cynotechniques, dans le cadre du Plan Delphine entrée en vigueur depuis le 1er juin dernier, et ce, pour sécuriser les lieux de plaisance, les routes ainsi que 25 plages, sur les 47 autorisées à la baignade dans la capitale. Il faut noter que durant ces journées portes ouvertes, un encadrement du groupement, appuyé par le commandement de la Gendarmerie nationale (CGN), aura la tâche de vulgariser toute l’activité de ce corps d’arme, notamment son champ d’intervention, son processus de modernisation, ses moyens de communication ainsi que les modalités de recrutement des prochaines promotions.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=95885&titre=Comment%20les%20Alg%E9riens%20affolent%20les%20radars

Link to post
Share on other sites

c'est pas la peine de lire leur statistiques, il suffit de se poser la question: qui d'entre nous roule à moins de 80 km/h, la réponse est claire....et en plus, le code de la route dit que la vitesse maximale autorisée sur une autoroute est de 110km/h, alors pourquoi on nous emmerde avec leur panneaux à 80 qui dans tous les cas ne seront jamais respectés.

Link to post
Share on other sites
Guest HAVOC
c'est pas la peine de lire leur statistiques, il suffit de se poser la question: qui d'entre nous roule à moins de 80 km/h, la réponse est claire....et en plus, le code de la route dit que la vitesse maximale autorisée sur une autoroute est de 110km/h, alors pourquoi on nous emmerde avec leur panneaux à 80 qui dans tous les cas ne seront jamais respectés.

 

LOL... La vitesse maximale est de 110Km/h en cas de bonne condition uniquement (trafic fluide et beau temps) et sauf signalisation contraire.

 

De plus, il n'y a pas d'autoroute en Algérie :) (sauf l'Est-Ouest maintenant... et encore)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    • extrait de presse de ce matin: Après plus d’une année d’absence, les ressortissants algériens, qui constituent l’une des principales sources d’approvisionnement, pourront regagner le pays. Un retour qui manifestement rime avec l’alimentation du marché parallèle des devises. Les cambistes veulent justement en saisir le sens en vue d’en faire leur miel.  En effet, depuis trois (3) jours la valeur de la monnaie nationale s’est stabilisée et connaît actuellement une hausse. La principale devise échangée aux squares perd son allure. Elle s’échange, ce 17 mai 2021,  face au Dinar à 21.000 DA pour 100 Euros à la vente et 20.800 DA à l’achat. Avec cette consolidation du dinar algérien, le marché informel des changes semble avoir trouvé un certain équilibre.  Ce lundi, au lendemain de l’annonce de la reprise d’activité d’Air Algérie, les changeurs aux quatre coins du pays s’attendent à des transactions à de hauts niveaux. Au demeurant, il n’a pas fallu longtemps aux monnayeurs pour exhiber des liasses de billets européens à un taux de change assez abordable. « Ce dimanche, la monnaie de l’UE a connu sa plus forte baisse depuis la crise sanitaire à Annaba, Constantine ou encore à Tébessa ».  C’est ce qu’a expliqué, ce lundi, un cambiste. Il s’est exprimé dans les colonnes du quotidien généraliste, Echorouk en l’occurrence. À vrai dire et selon le même intervenant, un Euro s’échangeait, ce 16 mai, à 20500 DA dans l’Est du pays. D’après lui, les échanges transfrontaliers parallèles aux frontières tuniso-algériennes ont, eux aussi, atteint une baisse maximale.  « Un Dinar tunisien s’échange en ce moment à un prix qui n’excède pas les 49 DA », informe en outre le changeur algérien.
    • @RyS2004 et @lahceneamine des news sur le VDSL par hasard, cette rumeur est le dernier espoir du pays...  
    • Achetés en Avril 2020 chez notre ami Gigabyte, en superbe état et dans leurs boites. Prix: 93.000DZD
    • Je ne savais pas, en tout cas, jusqu'à présent je n'ai encore vu personne en VDSL en Algérie...
    • Pentagon Real Estate is expertly overseen Promoters and Builders in Pakistan. Pentagon Group is known for keeping up global quality development principles and furthermore for its morals, straightforwardness, dependability, demonstrable skill and reflexivity. Pentagon Group will undoubtedly satisfy assumptions for the Global Indian who anticipates unquestionably the absolute best. Pentagon Group is fostering the idea of best quality, moderate lodging. If you want to buy property in Karachi, visit Pentagon real estate
×
×
  • Create New...