Jump to content
Règlement du forum ×
IPTV et arnaques ×

La publicité sur mobile profite du décollage de l'internet sur les portables


Guest salimdz

Recommended Posts

Guest salimdz

La publicité sur mobile profite du décollage de l'internet sur les portables

 

(AFP)

 

970214-1206913.jpg?v=1214124336

 

Avec le développement des téléphones qui permettent de surfer sur le web et la multiplication des forfaits illimités sur l'internet mobile, la publicité sur les portables devient un véritable support pour les marques, désireuses de personnaliser au maximum leurs campagnes.

 

Pouvoir atteindre et localiser le consommateur à tout instant, être en mesure de s'adresser à lui de façon personnalisée: le nouveau support publicitaire qu'est aujourd'hui le téléphone portable ressemble au rêve de tout annonceur. Et ce rêve futuriste il y a peu devient réalité.

 

"On constate depuis quelques mois que toutes les conditions sont réunies pour que la publicité sur mobile explose", explique Alexandre Mars, responsable de la stratégie mobile pour le groupe Publicis, interrogé en marge du Festival international de la publicité cette semaine à Cannes.

 

En effet, l'internet mobile, principal vecteur de publicité sur les téléphones portables, est de plus en plus accessible et les sites web dédiés aux terminaux mobiles se multiplient.

 

La France comptait 11 millions d'adeptes de l'internet mobile ("mobinautes") au dernier trimestre de 2007 et près d'un million d'entre eux ont déjà réalisé un achat par ce biais.

 

Les annonceurs sont donc de plus en plus nombreux à exploiter ce nouveau filon. "Nous constatons que nos clients qui étaient dans une phase de test migrent tous vers de vrais budgets annuels. Il y a peu, seuls les annonceurs liés au marché des télécoms et quelques précurseurs tentaient l'expérience", explique Dimitri Dautel, directeur d'Havas digital mobile.

 

En terme d'investissements, les campagnes restent cependant confidentielles comparées aux autres supports.

 

Selon le cabinet eMarketer, la publicité sur mobile représentera 16 milliards de dollars en 2011, dix fois plus qu'aujourd'hui. A l'heure actuelle, elle compte pour moins de 1% du marché publicitaire mondial, mais à l'horizon 2020, elle devrait en représenter 10%.

 

Ce secteur laisse en effet entrevoir de belles perspectives pour les annonceurs. Selon les premières enquêtes, pour une campagne mobile le taux de clic (pourcentage de personnes qui ont cliqué sur une publicité pour avoir plus d'informations) est près de 10 fois supérieur aux chiffres enregistrés sur internet.

 

Autres atouts du mobile: "il permet une complémentarité avec d'autres supports de publicité et facilite l'instantanéité", explique Alexandre Mars. Ainsi, une campagne d'affichage classique dans un lieu public peut se doubler d'une campagne interactive. En passant son téléphone devant un panneau d'affichage, on peut ainsi télécharger un clip publicitaire ou bien acheter en ligne immédiatement.

 

L'idée est de pouvoir "démultiplier les points de vente", s'enthousiasme un responsable marketing. "Une publicité dans les transports ou dans la rue peut être efficace mais le temps de se rendre sur internet ou dans une boutique, l'impulsion d'achat est passée, alors que si on peut tout de suite aller sur internet grâce à son portable, l'impact de la publicité sera plus fort", explique-t-il.

 

Autre point primordial pour le développement de ce support: la géolocalisation. "Les publicités deviennent contextuelles", explique Luc Veuillet, président de la mobile marketing association, qui rassemble plus de 600 entreprises (opérateurs, équipementiers, agences publicitaires).

 

Demain, il sera possible de connaître le prix et le point de vente le plus proche de l'endroit où l'on se trouve en passant simplement son portable devant un code-barre. Ou bien de connaître les programmes des cinémas les plus proches.

 

source : http://www.nticweb.com/index.php?action=article&numero=2039&PHPSESSID=3fbae863f6f87252f5ac46cadaae13d6

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Posts

    • Le retard des travaux d'installation de réseaux de fibre optique semble être imputé à une pénurie sans nous expliquer pourquoi la société qui fabrique ces câbles en Algérie en exporte pour ses clients étrangers. Le paradoxe est dans  l'interdiction de l'importation de produits lorsque ces derniers sont fabriqués localement .
    • @Sonkilary le pire c'est que les CIB sont limités par juste par les horaires mais aussi par les montants...parfois RIDICULES de paiement et retrait ! mes amis a la BEA ne peuvent pas retirer d'un GAB plus de 40.000/mois ! ni payer plus de 35.000 sur le net/TPE par mois !!!   dans une autre news, j'ai decouvert en retard que YASSIR etait passé au epaiement....via "yassirpay"; en gros en charge via CIB et le fric va dans le portefeuille yassirpay...puis avec ce solde on paye nos chauffeurs ! ce qui est bien c'est qu'il y a des promos parfois on paye via CIB 1000 DA...et notre yassirpay est credité de 1200DA; c'est bien.
    • tout ça pour le profit uniquement certains quartiers dans ma ville ont la fibre et quelques pas leurs voisins n'en ont pas pourquoi ? Pourquoi certains bâtiments d'un promoteur immobilier a la priorité a ceux de SOCiAL mon quartier aussi ou j’habite les bâtiments ont la fibre et chez nous les maisons d'un ancien quartier pas du tout, c'est pas la pénurie mais ils veulent dépenser le moins possible aux travaux et rapporter max de fric et ça a toujours été comme ça quantité avant la qualité chez nous, au début ils promettent monts & merveilles pour les clients Fibres mais sur la longue durée on sait comment ça va finir....coupure saturation baisse de débit.....etc.
    • tout numériser ne sera pas forcément que du positive, si vous utilisez BaridiMOB ces derniers années le solde diminue petit a petit sans mentionner les raisons des frais sur le site ou l'appli si on fait attention on remarque 5 DA par ci 10 da par LA les gens n'ont pas confiance et je suis d'accord je les comprends ils font des taxes sans explication et sans rapport de transactions alors si tous les modes de paiement deviennent numérisés et apres il y aura un problème de service ou piratage ou un prétexte bidon ils nous volent par petite goutte, j'ose pas imaginer le chaos que ça va être dans le futur. tout numériser mais toujours limité a un horaire Fixe c'est du n'importe quoi, celui qui a un proche malade et veut retirer l'argent après Minuit pour acheter des medocs ou de la nourriture  il sera foutu vu que c'est pas possible et je parle avec expérience.
×
×
  • Create New...