Jump to content

Vers une production de 2,2 millions de tonnes destinés à l’exportation


Guest salimdz
 Share

Recommended Posts

Aluminium

Vers une production de 2,2 millions de tonnes destinés à l’exportation

L’Algérie, tablant sur une énergie bon marché, prévoit la production à terme de 2,2 millions de tonnes d'aluminium par an, destinés essentiellement à l'exportation pour diversifier son économie dépendante des hydrocarbures.

 

L'Algérie veut ainsi tirer profit de la hausse de la demande mondiale d'aluminium. “La demande mondiale d'aluminium augmente chaque année de 4%, soit 1,3 million de tonnes”, a indiqué à la presse le P-DG de Sonatrach, Mohamed Meziane. L'Algérie veut également diversifier ses exportations dominées par les hydrocarbures, qui, avec 80 milliards de dollars prévus en 2008, représentent plus de 97% des recettes extérieures du pays, et plus de 68% des recettes fiscales de l'État. Les exportations algériennes hors hydrocarbures traînent à moins de 2 milliards de dollars par an. Notre pays veut s'appuyer sur le gaz pour lancer cette industrie, dont l'énergie représente 30% du coût à la production. Le pays dispose de réserves gazières avoisinant 4 500 milliards de m3. Une première aluminerie, d'une capacité de 700 000 tonnes par an, doit être lancée par le consortium algéro-émirati composé des compagnies publiques algériennes Sonatrach (hydrocarbures) et Sonelgaz (électricité et gaz) et des sociétés émiraties Dubal (aluminium) et Mubadala (société d'investissement du gouvernement d'Abou Dhabi). Les Émiratis en détiendront 70%. Cette aluminerie, dont la mise en service est prévue en 2012, sera implantée dans la future zone industrielle de Beni Saf, à 500 km à l'ouest d'Alger. Elle sera alimentée en gaz par le gazoduc algéro-espagnol Medgaz (8 milliards de m3/an) qui transitera par la région à partir de 2009. L'usine devrait coûter plus de 7 milliards de dollars, au lieu des 5 milliards prévus initialement, et rapporter quelque 700 millions de dollars par an, selon Sonatrach.

 

La seconde aluminerie, d'une capacité de 1,5 million de tonnes par an, a été annoncée en 2008 par le groupe privé algérien Cevital (industrie, agroalimentaire, automobile, construction, grande distribution), en partenariat avec le nouveau géant mondial du secteur Rio Tinto Alcan. Cette usine, qui n'a pas encore reçu l'agrément officiel, doit être installée dans la future zone industrielle de Cap-Djinet, à 65 km à l'est d'Alger.

 

“Nous avons déposé le dossier de réalisation d'une aluminerie à l'Andi (Agence algérienne de développement de l'investissement, ndlr) et nous attendons l'accord des autorités pour lancer le projet”, a déclaré, mardi dernier, à le P-DG de Cevital, Issaâd Rebrab. L'aluminerie de Cap-Djinet, dont le site est desservi par un gazoduc en provenance du gisement géant de Hassi-Rmel (Sud), devrait voir le jour au plus tard en 2015, selon M. Rebrab.

 

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=96224&titre=Vers%20une%20production%20de%202,2%20millions%20de%20tonnes%20destin%C3%A9s%20%C3%A0%20l%E2%80%99exportation

Edited by salimdz
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



×
×
  • Create New...