Jump to content

D'abord le haut débit...


Recommended Posts

En marge de l'ouverture du congrès international sur la stratégie des technologies de l'information et de la communication (TIC) se tenant à Alger depuis hier, Hamid Bessalah, le nouveau ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, a indiqué hier à la presse qu'un « observatoire des technologies de l'information et de la communication (TIC) sera lancé dans quelques semaines ».

 

Le ministre a précisé que l'objectif assigné à cet observatoire est de « contribuer à l'édification de la société de l'information. Il aura un site Web permettant à toute personne s'intéressant aux TIC et à l'édification de la société de l'information, d'accéder à toutes les informations fiables et en temps réel ». Pour cela, M. Bessalah a indiqué qu'un réseau national des TIC sera mis en place et englobera les centres de recherche ainsi que les PME-PMI. Selon le représentant du gouvernement, « cette fenêtre impliquera les opérateurs publics et privés et les associations, ainsi que les centres de recherche et les universités où sont concentrées les compétences dont le rôle demeure important et déterminant. A une question relative aux compétences, le ministre a estimé qu'en plus de la collaboration des 35.000 enseignants et chercheurs en place dans le pays, celle de ceux se trouvant à l'étranger est souhaitée dans le domaine des technologies et de l'économie. Dans ce contexte, le ministre a déclaré: « Nous sommes en contact avec eux, dans la perspective d'édifier une société de l'information ».

 

Lors de son intervention d'ouverture du congrès, le ministre des PTIC a passé en revue les axes majeurs autour desquels doit s'articuler la stratégie de développement de la société de l'information en Algérie, inscrite dans le cadre du « plan stratégique e-Algérie 2013 ». Ce dernier, a encore précisé le ministre, est appelé à être élaboré incessamment et devra porter notamment sur l'accélération de l'usage des TIC. Dans les détails, M. Bessalah a estimé que « cette perspective doit se faire à travers le développement des applications gouvernementales horizontales et celles sectorielles ». Il s'agit d'introduire les TIC notamment dans les secteurs de la justice, la santé, l'éducation et l'enseignement supérieur, l'emploi, l'impôt, l'état civil, le foncier et le transport, a expliqué le ministre, en précisant que d'autres activités seront également concernées comme les banques, le commerce, les affaires, l'agriculture, le tourisme et l'industrie. Toujours et concernant les moyens à mettre en place, le ministre a souligné « la nécessité d'accélérer la couverture du territoire en accès haut et très haut débit fixes et mobiles, indiquant que les réseaux à haut débit fixes et sans fil jouent un rôle important dans l'aménagement du territoire ». Le ministre considère que « pour développer ces réseaux, il y a lieu d'accélérer le processus d'attribution des licences mobiles de 3ème génération (3G), d'insuffler une nouvelle dynamique pour la densification de l'infrastructure haut débit fixe en ayant recours aux technologies les plus avancées (ADSL, FTTX, WIMAX...) ». Dans ce sens, M. Bessalah s'est montré favorable à « la mise en place d'une politique incitative de tarification des accès haut débit afin de promouvoir leur utilisation qui contribuera au développement de ces réseaux ». Cependant et en urgence, le ministre a souligné la nécessité de mettre en place le réseau national des TIC composé essentiellement de centres et laboratoires de recherches et d'entreprises économiques. Aussi, le ministre a abordé les aspects réglementaires de cette stratégie en considérant qu'il est « nécessaire de mettre à niveau du cadre juridique national (législatif et réglementaire) en matière notamment de lutte contre la cybercriminalité et le traitement des données à caractère personnel ».

source

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    • extrait de presse de ce matin: Après plus d’une année d’absence, les ressortissants algériens, qui constituent l’une des principales sources d’approvisionnement, pourront regagner le pays. Un retour qui manifestement rime avec l’alimentation du marché parallèle des devises. Les cambistes veulent justement en saisir le sens en vue d’en faire leur miel.  En effet, depuis trois (3) jours la valeur de la monnaie nationale s’est stabilisée et connaît actuellement une hausse. La principale devise échangée aux squares perd son allure. Elle s’échange, ce 17 mai 2021,  face au Dinar à 21.000 DA pour 100 Euros à la vente et 20.800 DA à l’achat. Avec cette consolidation du dinar algérien, le marché informel des changes semble avoir trouvé un certain équilibre.  Ce lundi, au lendemain de l’annonce de la reprise d’activité d’Air Algérie, les changeurs aux quatre coins du pays s’attendent à des transactions à de hauts niveaux. Au demeurant, il n’a pas fallu longtemps aux monnayeurs pour exhiber des liasses de billets européens à un taux de change assez abordable. « Ce dimanche, la monnaie de l’UE a connu sa plus forte baisse depuis la crise sanitaire à Annaba, Constantine ou encore à Tébessa ».  C’est ce qu’a expliqué, ce lundi, un cambiste. Il s’est exprimé dans les colonnes du quotidien généraliste, Echorouk en l’occurrence. À vrai dire et selon le même intervenant, un Euro s’échangeait, ce 16 mai, à 20500 DA dans l’Est du pays. D’après lui, les échanges transfrontaliers parallèles aux frontières tuniso-algériennes ont, eux aussi, atteint une baisse maximale.  « Un Dinar tunisien s’échange en ce moment à un prix qui n’excède pas les 49 DA », informe en outre le changeur algérien.
    • @RyS2004 et @lahceneamine des news sur le VDSL par hasard, cette rumeur est le dernier espoir du pays...  
    • Achetés en Avril 2020 chez notre ami Gigabyte, en superbe état et dans leurs boites. Prix: 93.000DZD
    • Je ne savais pas, en tout cas, jusqu'à présent je n'ai encore vu personne en VDSL en Algérie...
    • Pentagon Real Estate is expertly overseen Promoters and Builders in Pakistan. Pentagon Group is known for keeping up global quality development principles and furthermore for its morals, straightforwardness, dependability, demonstrable skill and reflexivity. Pentagon Group will undoubtedly satisfy assumptions for the Global Indian who anticipates unquestionably the absolute best. Pentagon Group is fostering the idea of best quality, moderate lodging. If you want to buy property in Karachi, visit Pentagon real estate
×
×
  • Create New...