Jump to content

Selon Sellal Bientôt, un Jardin d’essai bis à Oued El Harrach


Guest salimdz

Recommended Posts

Selon Sellal Bientôt, un Jardin d’essai bis à Oued El Harrach

 

Dimanche 25 septembre à 22:09

 

sellal.JPG

 

Rencontré en marge de l’ouverture de la célébration de la Journée de la côte méditerranéenne, Abdelmalek Sellal, ministre des Ressources en eau, indiquera que le dossier du traitement des eaux de Oued El Harrach, remis à un bureau d’études sud-coréen sera finalisé à la fin de l’année en cours.

 

Il s’agit, selon le ministre d’un grand projet qui «transformera ce site de Oued El Harrach en une grande coulée verte identique au Jardin d’essai d’El Hamma». Dans le même ordre d’idées, Abdelmalek Sellal fera remarquer que Oued Seybouse à Annaba pose également un problème environnemental pour lequel un travail est en train de se faire entre les secteurs de l’environnement et de l’hydraulique pour traiter cette immense capacité d’eau polluée par les effets industriels lourds qui se déversent dans la mer. S’agissant de la protection du littoral, le ministre dira qu’«un immense effort a été fait» à Alger en ce sens où «la SEAAL, en moins de 5 ans, a remis en service 16 plages qui étaient totalement polluées». En matière de lutte contre les eaux usées, le département de Sellal vise «à l’horizon 2014 d’arriver à traiter annuellement un milliard de m3 d’eaux usées», contre actuellement 600 à 650 millions de m3/an avec la réalisation future de 44 nouvelles stations d’épuration. Par ailleurs, Sellal fera savoir que lors du dernier Conseil interministériel, le dossier de modernisation de la capitale a été étudié pour que l’ensemble des projets sur Alger «concourent à donner plus de fluidité à cette ville, dans le but de lui donner cette nouvelle fonction de vivre avec la mer, à l’image de la ville de Barcelone». Affirmant le rôle indéniable de son secteur dans la protection de l’environnement, le ministre relèvera que la problématique des côtes algériennes est qu’il y a aujourd’hui encore des rejets sauvages difficiles à contrôler. Soulignant à ce propos la régression progressive, en Algérie, des maladies à transmission hydrique.

 

source

Link to post
Share on other sites
Espérons...mais le site de la grande mosquée d'Alger posera toujours problème, ça sera tout simplement difficile à exploiter avec la voirie existante.

 

non la future mosquée est loin du oued, elle se situe au lieu dit papass en face de la cité dahliya ( Lavigerie)

 

Et les pauvres petit harrachi. Où vont-ils pouvoir se baigner quand leur équipe remonte en D1 :p ?

 

la plage a coté de oued harrach est appelé mazala :D

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...