Jump to content

Les biocarburants sont « responsables » de la crise alimentaire


Guest salimdz
 Share

Recommended Posts

Les biocarburants sont « responsables » de la crise alimentaire

Ce sont les conclusions de la Banque Mondiale rendues publiques par le quotidien anglais "The Guardian"

 

vendredi 4 juillet 2008, par Mamaye Idriss

 

arton14698.jpg

 

L’essor de la production des biocarburants est responsable à 75% de la flambée des prix des denrées alimentaires entre 2002 et février 2008. Ce constat, qui va encore nourir la polémique, est celui de la Banque Mondiale.

 

Don Mitchell, économiste de renom et auteur d’une étude de la Banque mondiale, estime que les biocarburants ont contribué à 75% à la hausse des prix des produits alimentaires. Déposé courant avril, l’institution financière avait gardé le secret autour de ce rapport aux conclusions polémiques. Le quotidien anglais The Guardian a révélé l’information ce vendredi. Selon le document, tout porte à croire que l’utilisation de biocarburants aurait participé à la hausse des prix des denrées alimentaires entre 2002 et février 2008.

 

Manger ou conduire : un arbitrage inacceptable

La hausse généralisée des prix des produits de base est à l’origine d’émeutes de la faim dans plusieurs pays, notamment africains. La sécheresse en Australie, la flambée du prix du pétrole, l’utilisation croissante des terres pour la culture de biocarburants et la spéculation sur le marché des matières premières seraient à l’origine de la crise alimentaire.

 

Cependant, les biocarburants demeurent la cause principale aux yeux de la Banque mondiale. Les conclusions de l’étude menée par Don Mitchell sont fermes. « Sans l’augmentation des biocarburants, indique le rapport, les stocks mondiaux de blé et de maïs n’auraient jamais chuté aussi sensiblement et la hausse des prix due à d’autres facteurs aurait été modérée ».

 

Une antithèse du point de vue américain

Le rapport vient également réduire à néant les thèses américaines. Les Etats-Unis, premier producteur mondial d’agrocarburants, estiment qu’ils n’auraient contribué qu’à une hausse de 3% des prix des denrées alimentaires. D’après le président américain Georges Bush, cette augmentation est surtout imputable à la croissance économique chinoise et indienne.

 

Comme solution à la crise alimentaire, l’étude de Don Mitchell préconise une diminution de la production de biocarburants. Pour Derek Warren, l’un des porte-paroles de la Banque mondiale, ce rapport invite les décideurs politiques à mettre en place des « soupapes de sécurité » qui facilitent la mise place de mesures lorsque les prix des denrées alimentaires augmentent . « Le choix ne doit pas se faire entre l’alimentation ou carburant. Réduire les taxes douanières sur l’éthanol importé aux Etats-Unis et Europe encouragerait par exemple une production plus compétitive du biocarburant dérivé de la canne à sucre ». L’impact de la production de ce carburant vert, dont le Brésil est le premier producteur, est moins important dans l’avènement de la crise alimentaire. « Ce qui éviterait une concurrence directe avec la production de denrées alimentaires et augmenterait les opportunités pour les pays pauvres, notamment ceux de l’Afrique. »

 

Les biocarburants semblent ouvrir des nouvelles perspectives à l’Afrique qui n’en voit pour l’instant, reconnaît la Banque mondiale, qu’un revers : la crise alimentaire.

 

source : http://www.afrik.com/article14698.html

Link to comment
Share on other sites

Les agro-carburants responsables à 75% de la hausse des prix alimentaires: La Banque mondiale censure un rapport sur les agro-carburants

 

 

Un nouveau rapport, non publié, de la Banque mondiale accuse la course folle aux agro-carburants d’être responsable à 75% de la hausse vertigineuse des prix alimentaires. Cette flambée des prix aurait déjà coûté 324 milliards de dollars aux consommateurs des pays pauvres et pourrait faire plonger 105 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

 

L’économiste de la Banque mondiale Don Mitchell a calculé le prix d’un panier de denrées entre janvier 2002 et février 2008, et mesuré une hausse globale de 140%. Prenant en compte la « chaîne des conséquences », Mitchell estime que sur les 140%, 35% sont imputables à la hausse des prix de l’énergie, des engrais et à la faiblesse du dollar, et 75% aux agro-carburants.

 

D’après le quotidien britannique The Guardian |1|, le rapport « affirme que la production des biocarburants a désorganisé le marché des produits alimentaires de trois façons majeures. D’abord, [la demande pour les biocarburants] détourne le blé vers l’éthanol et non vers l’alimentation. Ensuite, à l’heure actuelle, presque un tiers du maïs produit aux Etats-Unis sert à la production d’éthanol et environ la moitié des huiles végétales (colza, tournesol, etc.) sont utilisées pour le bio-diesel. Et finalement, cette dynamique haussière a attiré la spéculation sur les céréales. »

 

Pour leur part, la FAO et l’OCDE estiment à 30% l’impact des agro-carburants sur les prix, et l’Union européenne estime que « l’impact à long terme des biocarburants sur les prix des céréales ne dépassera pas 3 à 6% par rapport aux prix de 2006 ».

 

La Banque mondiale n’a pas publié son étude afin d’échapper aux foudres de l’administration Bush, pour qui les agro-carburants ne sont responsables que de 3% de la hausse des prix.

 

En tout cas, le rapport donne raison à Mme Helga Zepp-LaRouche |2| qui, face à la nécessité d’augmenter la production alimentaire mondiale, a demandé de suspendre toute dérive dans ce sens.

Notes de bas de page:

 

|1| http://www.guardian.co.uk/environment/2008/jul/03/biofuels.renewableenergy

 

|2| http://www.schillerinstitute.org

 

 

infos article

URL: http://www.cadtm.org

 

Source : http://www.solidariteetprogres.org

 

Lundi 07 Juillet 2008

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share



  • Posts

    • Le démo Atlas est en train de renaitre de ses cendres ,En plus des chaines de la TNTSAT,des Bein MAX et des chaines documentaires, les chaines Canal+ et certaines chaines OCS sont actuellement ouvertes .  
    • 6,1 Mo/s avec quelle application ?? car certains logiciels n'affichent pas correctement le débit par exemple Idman il ajoute toujours un peu. Si tu veux vraiment savoir combien tu pompes faut utiliser un logiciel qui surveille le trafic internet genre "DuMeter" et là tu télécharges un truc et tu verras ton débit maximal. si ta 6,1 Mo/s avec idman alors faut enlever 100 Ko/s voire plus dans ton cas car je sais pas pourquoi mais idman il ajoute toujours un peu ... A mon avis tu dépasses pas 6,0 Mo/s ou même 5,9 Mo/s en réalité. Télécharge un truc avec "Jdownloader" (1 seule connexion) tu verras combien il va t'afficher.
    • Huawei : outil pour chiffrer et déchiffrer les fichiers de configuration .xml et .cfg Après avoir décrypté votre fichier de config  XML, sélectionnez le hw_ctree.xml que vous avez sauvegardé  et cliquez sur Décryption (le fichier crypté sera renommé old_hw_ctree.xml). Ouvrez ce fichier décrypté avec notepad++ et rechercher les lignes des options que vous voulez modifier. Après avoir fait vos modifications cliquez sur Encryption   Télécharger
    • Salut Essaye d'obtenir le fichier de ta propre config ( hw_ctree.xml) , le décrypter avec AEScrypt2_huawei.exe et   régler le paramètre se rapportant à la VoIP. Pour saisir votre identifiant VoIP, il vous suffit de rechercher profondément dans le fichier de configuration 𝚑𝚠_𝚌𝚝𝚛𝚎𝚎.𝚡𝚖𝚕 et de trouver la ligne de votre numéro de téléphone fixe NB: Avant de modifier le fichier hw_ctree.xml faire une copie à utiliser au cas où .
×
×
  • Create New...