Jump to content

3G - La date du lancement avait été reportée à juin 2012


Recommended Posts

Guest salimdz

La 3G générera un chiffre d’affaires annuel de 5 milliards de dollars

 

Le marché des télécommunications en Algérie enregistre actuellement un chiffre d’affaires global de 5,5 milliards de dollars contre 4,7 milliards de dollars en 2010, a indiqué ce vendredi le ministère de la Poste et des technologies de l’information et de la communication. Ce chiffre englobe l’ensemble des opérateurs intervenant dans le secteur des télécommunications dans le pays, à savoir la téléphonie mobile et fixe, ainsi que les fournisseurs d’accès à l’internet (FAI), a précisé à l’APS le conseiller auprès du ministère et directeur de la communication, Zoheir Meziane. Le marché des technologies de l’information et de la communication (TIC) représente « 4 % du PIB et l’objectif national est de contribuer à l’augmentation de la part des télécommunications pour atteindre 8 % du PIB », a‑t‑il ajouté. Le programme de mise à niveau des infrastructures de télécommunication et de raccordement d’abonnés est estimé, quant à lui, à « 3 milliards de dollars pour la période allant de 2010 à 2014 ».

 

Concernant les ressources humaines, le secteur, qui emploie 140 000 salariés, ambitionne de créer 100 000 emplois directs et 300 000 emplois indirects à l’horizon 2014. Les capacités nationales de formation varient entre 9 000 et 10 000 diplômés/an. À partir de 2014, les besoins sont estimés à 20 000 diplômés/an.

 

La 3G générera un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars par an

 

Le report du lancement de la téléphonie mobile de troisième génération (3G) à la fin du premier semestre de 2012 est motivé par des « raisons purement techniques », a assuré M. Meziane. La première échéance annoncée pour la commercialisation de la 3G était prévue pour mars 2012. Toùtefois, la date du lancement avait été reportée à juin 2012. Les trois opérateurs de téléphonie mobile présents en Algérie, à savoir ATM Mobilis, Orascom Télécom Algérie et Wataniya Télécom Algérie sont les potentiels acquéreurs de la 3G. « Le report est purement technique. Ce n’est pas pour privilégier un opérateur au détriment d’un autre », a réaffirmé M. Meziane, ajoutant que « le ministère voudrait accompagner les trois opérateurs à investir dans de meilleures conditions ».

 

Il a rappelé que le report de l’ensemble du processus d’octroi de la licence 3G par le gouvernement a été décidé à la demande des trois opérateurs de téléphonie mobile qui, après le retrait du dossier de candidature en septembre, se sont rendus compte qu’il leur fallait plus de temps pour préparer leur dossier de soumission. M. Meziane a expliqué que l’État a fait en sorte que les licences 3G « soient octroyées à des prix très étudiés de manière à ce que cela ne se répercute pas sur les utilisateurs, notamment sur les citoyens ». « Les opérateurs n’auront à payer que 3 % de leur chiffre d’affaires », a‑t‑il précisé.

 

Selon une étude du ministère, l’introduction de la 3G en Algérie générera « 5 milliards de dollars/an, équivalant à 10 millions de dollars/jour et représentant 1,38 % du PIB ».

 

source

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...