Jump to content
GoLLuM13

Édito : les Mac sont-ils ou seront-ils marginalisés ?

Recommended Posts

En une décennie, le statut des Macintosh a fortement évolué. Aujourd’hui, Mac OS X constitue la principale spécificité des machines d’Apple, et ces dernières ne représentent qu’une part infime du chiffre d’affaires de la Pomme. De là à penser que le Mac sera délaissé à l’avenir par Apple, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Malgré son importance moindre, les ordinateurs restent un atout majeur pour Apple.

 

mini-105217-imac.jpg

 

Pourquoi les Mac ne sont plus ce qu’ils étaient.

 

Le côté financier. Au premier trimestre 2012, les ordinateurs fixes et portables d’Apple ont généré 12,9 % du chiffre d’affaires d’Apple. Et au regard des tendances actuelles, les Mac représenteront moins de 10 % du chiffre d’affaires d’Apple d’ici une poignée de trimestres. Il y a encore quelques années, ce taux était proche de 100 %, et même après le lancement des iPod, les Mac sont restés la source principale de la Pomme. En somme, aujourd’hui, Apple pourrait abandonner les Mac, l’impact financier direct serait mineur. Une action impensable il y a encore dix ans.

 

Le côté technique. Jusqu’en 2006, les Mac disposaient de processeurs différents du monde classique du PC. Les fameux PowerPC, conçus en partenariat avec IBM notamment, ont ainsi équipé les Mac entre 1994 et 2006. Depuis, les Mac sont passés dans l’univers du x86 et d’Intel, les rapprochant un peu plus des PC. Bien sûr, Apple tente toujours de sortir du lot, l’utilisation dès l’an passé du Thunderbolt en exclusivité temporaire étant un bon exemple. Mais tout ceci est sans rapport avec certaines technologies qui ont marqué les spécificités techniques d’Apple, dont le FireWire.

 

Le côté logiciel. Si Mac OS reste une vitrine pour Apple, l’importance que prend iOS fait en quelque sorte de l’ombre à Mac OS X. Quand bien même iOS aurait pour base le système des Mac, aujourd’hui, bien plus de gens connaissent iOS que Mac OS. Un mouvement qui n'a pas échappé à Apple puisque l'évolution d'OS X se fait désormais clairement vers iOS. Mountain Lion est d'ailleurs le premier pas franc dans cette direction.

 

Le côté sécurité. C’est une arme anti-Windows abondamment exploitée par les utilisateurs de Linux, mais aussi de Mac OS X : si les Mac sont plus réactifs, ce n’est pas uniquement parce que le système d’exploitation est mieux pensé et optimisé vis-à-vis du matériel, c’est aussi parce qu’il n’y a pas besoin d’anti-virus. Les virus étant quasi exclusivement programmés pour Windows, un Mac ne court que peu de risques. Par contre, s’il n’est pas infecté, le Mac peut très bien servir de vecteur de propagation.

 

Mais surtout, depuis quelques années, les virus et chevaux de Troie ont commencé à devenir de sérieuses menaces. Sans atteindre les proportions souvent remarquées sur Windows, ces logiciels malveillants ont tout de même touché plusieurs centaines de milliers de Mac, et au regard des ventes actuelles des machines de la Pomme, nous parlerons en millions tôt ou tard. Le phénomène est tel qu’Avast a récemment lancé une version Mac OS X de son antivirus gratuit.

 

Pourquoi les Mac restent un atout majeur pour Apple.

 

Le côté commercial. Cela peut paraître incohérent, mais alors que les Mac représentent une part de plus en plus petite dans le chiffre d’affaires d’Apple, il ne s’est jamais autant vendu d’ordinateurs de la Pomme depuis son existence. Rien qu’entre octobre 2011 et mars 2012, Apple a écoulé plus de 9,2 millions de Mac. Un nombre astronomique qui pourrait encore augmenter. Aujourd’hui, Apple ne se contente plus d’être un acteur important en Amérique du Nord en tant que constructeur d’ordinateurs, il l’est aussi en Europe et d’autres territoires dans le monde. Abandonner les Mac n’a donc aucun sens de ce point de vue.

 

Le côté médiatique. Les Mac sont particulièrement visibles dans de nombreux films et un nombre incalculable de séries TV. Si c’est aussi le cas de l’iPhone (et bientôt de l’iPad ?), le Mac reste encore le roi pour Apple en termes de visibilité dans les fictions du petit et grand écran. Or n’importe quelle pomme croquée aperçue ici et là est une publicité incomparable pour l’entreprise, ceci pour l’intégralité de ses produits.

 

Le côté logiciel. Les Mac disposent de l’exclusivité de Mac OS X, or ce dernier est indispensable pour développer des applications sur iOS. Sachant qu’iOS est désormais présent dans plus de 300 millions de produits dans le monde (iPod touch, iPhone et iPad), l’App Store est une plateforme inévitable pour tous les développeurs.

 

Le côté logiciel (bis). Si Windows et Linux disposent d’une logithèque abondante, Max OS X compte une poignée de logiciels spécifiques très appréciés du monde professionnel, en particulier dans le secteur de la création. À moins d’autoriser Mac OS en dehors des Mac, tant que ce dernier disposera de son exclusivité, il restera désiré dans plusieurs milieux professionnels, en partie à cause d'une longue tradition.

 

À l’heure actuelle, les Mac sont donc loin d’être en danger. Néanmoins, si leurs ventes venaient à chuter, ne serait-ce que légèrement, leur marginalisation ne ferait que se renforcer. Pour quelles conséquences ? Il faudrait demander à Tim Cook.

 

Source

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne pense pas, certains professionnels ne jure que par le MAC pro (architecture, edition de musique .....) donc je pense qu'ils ont encore de beau jours , cependant pour un citoyen lambda c'est claire que les PC sont une valeur sure

Share this post


Link to post
Share on other sites
je ne pense pas, certains professionnels ne jure que par le mac pro (architecture, edition de musique .....) donc je pense qu'ils ont encore de beau jours , cependant pour un citoyen lambda c'est claire que les pc sont une valeur sure

 

HEIN......... oui bon bah bonne pour faire marcher revit su mac, autocad n'a été porter a mac que récemment.

Edited by el3anif

Share this post


Link to post
Share on other sites
HEIN......... oui bon bah bonne pour faire marcher revit su mac, autocad n'a été porter a mac que récemment.

 

Mais il n'y a pas que autocad pour les architecte !!!! Et ne te limite pas a la sphère algérienne , Apple n'a besoin que des 300 million d'américains , le reste du monde c'est un bonus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • Je n'avais aucune idée de cette information.
    • merci les amis, la marque dlink est décidément à fuir...
    • . Mohamed, Muhammad ou Mohammed est le dernier des prophètes et le messager de Dieu à l'humanité avec la dernière des religions monothéistes, l'Islam. Son plus grand miracle est le Coran, le livre saint de la religion musulmane. Et c'est d'après les actes et paroles du prophète (SWS) que les musulmans tiennent la Sunna Nabawiya.   Naissance et enfance   Mohamed naquit le 12 Rabi' al-awwal de l'an dit de l'éléphant ('Am Al Fil), qui correspond à l'an 571 à peu près du calendrier grégorien, à la Mecque. (C'est cette date qui est commémorée pendant le Mawlid Annabaoui).   Son père Abdullah Bnou 'Abd al-Muttalib faisait partie de Banou Hachim l'une des tribus de Quraych, il épousa Amina Bint Wahab et mourut jeune avant même qu'elle ne donne naissance au prophète. A sa naissance, Mohammed fut confié à Halima Saadia qui lui servit de nourrice comme l'était la coutume en Arabie de confier les nouveaux nés aux nourrices des villages avoisinants. Sa mère mourut alors qu'il avait à peine 6 ans, il fut alors confié à son grand père 'Abd al-Muttalib et à la mort de ce dernier à son oncle Abou Talib. Jeunesse   L'oncle de Mohamed (SWS) était pauvre, il dut alors travailler dès sa jeunesse pour l'aider à subvenir aux besoins de la famille, il fut d'abord berger avant de travailler dans le commerce. Dès sa jeunesse, Mohamed (SWS) fut connu auprès de la tribu de Quraych par sa grande sincérité, ils le surnommaient "Al Amine" (celui à qui l'on peut faire confiance).   Khadija, une riche dame de Quraych, lui confia ses caravanes de commerce pour qu'il lui gère ses affaires, elle fut impressionnée par son honnêteté et son intégrité, et ce fut elle qui lui proposa de l'épouser. Mohammed avait alors 25 ans, alors qu'elle en avait 40. Leur mariage dura 25 ans jusqu'à la mort de Khadija, le prophète n'épousa guère d'autre femme jusqu'à la mort de cette dernière. Khadija fut non seulement la première femme mais aussi la première personne à se convertir à l'Islam. Période de la da'wa   Le prophète Mohamed avait pour habitude d'aller se recueillir dans une grotte appelée Ghar Hiraa non loin de la Mecque. C'est là qu'un jour qu'il avait 40 ans, l'ange Jibril (Gabriel) lui rendit visite avec le message de Dieu. Les premiers versets du Coran qui furent dévoilés au prophète furent ceux de Sourate Al-Alaq: "Lis au nom de ton Seigneur qui a tout créé, qui a créé l’homme d’une adhérence ! Lis, car la bonté de ton Seigneur est infinie ! C’est Lui qui a fait de la plume un moyen du savoir et qui a enseigné à l’homme ce qu’il ignorait."   La révélation du Coran (parole d’Allah) au prophète par l'intermédiaire de Jibril dura 23 ans.           Mohammed était très religieux et pendant longtemps, il détesta la décadence et l'idolâtrie de la société dans laquelle il vivait.         À l'âge de quarante ans, Mohammed reçut sa première révélation de Dieu par l'intermédiaire de l'ange Gabriel.  Les révélations se poursuivirent pendant vingt-trois ans, et ensemble elles formèrent ce que nous connaissons comme le Coran.   Dès qu'il commença à réciter le Coran et à prêcher la vérité que Dieu lui avait révélée, il souffrit, avec son petit groupe de disciples, de persécutions de la part des mécréants.  Les persécutions devinrent si acharnées qu'en l'an 622, Dieu leur ordonna d'émigrer.  Cette émigration de la Mecque à la ville de Médine, située à environ 260 milles (418 km) au nord, marque le début du calendrier musulman.   Après plusieurs années, Mohammed et ses disciples purent enfin retourner à la Mecque, où ils pardonnèrent à leurs ennemis.  Avant que Mohammed ne meure, à l'âge de soixante-trois ans, la majeure partie de la Péninsule Arabe était devenue musulmane, et moins d'un siècle après sa mort, l'islam s'était propagé jusqu'en Espagne à l'ouest, et aussi loin qu'en Chine à l'est.  Parmi les raisons qui expliquent la propagation rapide et pacifique de l'islam, il y a la vérité et la clarté de sa doctrine.  L'islam appelle les gens à ne croire qu'en un seul Dieu, qui est le Seul qui mérite d'être adoré.   Le prophète Mohammed était un parfait exemple d'un homme honnête, juste, clément, compatissant, véridique et brave.  Bien qu'il fût un homme, il était très loin d'en avoir les mauvaises caractéristiques, et il luttait et faisait tous ses efforts par amour pour Dieu et pour Sa récompense dans l'au-delà.  De plus, dans toutes ses actions et ses relations avec les gens, il avait toujours la crainte de Dieu et le souci de Lui plaire   Rachid Eljay : Fêter la Naissance du Prophète, Paix et Bénédictions sur lui (Mawlid) https://www.youtube.com/watch?v=gTgjvQEjry0&feature=emb_title     L'Eglise vous cache que le Prophète Mohamed est cité dans la Bible ! prophet Mohamed in Bible.flv   https://www.youtube.com/watch?v=ZyQtra3WzIU
    • non, il faut un routeur tout court et encore certains modeles precis uniquement
×
×
  • Create New...