Jump to content
Sign in to follow this  
shincus

Internet en Algérie: Le ministère ouvre le dossier du haut débit

Recommended Posts

Internet en Algérie

Le ministère ouvre le dossier du haut débit

 

Le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a décidé de traiter un dossier très important : l’ADSL en Algérie (le haut débit Internet).

 

 

 

Selon des sources ministérielles, un séminaire aura lieu lundi prochain au siège du ministère en présence des experts et de nombreux opérateurs. En Algérie et selon des estimations, il y aurait moins de 10 % d’abonnés à l’ADSL sur les 3 millions ciblés avec 2 opérateurs sur le marché : Anis de Djaweb qui a rassemblé Fawri et Easy ADSL et l’Eepad. Le nombre de PC vendus tourne autour de 100 000/an. Les utilisateurs de l’Internet constitue moins de 3,5 millions. "Le réseau à haut débit ADSL a connu une faible croissance puisque nous ne disposons, à ce jour, que d’un taux de connectivité à haut débit de 1,20 %" a constaté Hamid Bessalah, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication à quelques jours de son installation. Les réseaux à haut débit fixes et sans fils jouent un rôle important dans l’aménagement du territoire du fait de leur contribution à la réduction des inégalités entre les localités. A titre indicatif, pour atteindre un taux de pénétration de 18%, il y a lieu de construire 6 millions d’accès ADSL. Il faut aussi mettre en place une politique incitative de tarification des accès haut débit afin de promouvoir leur utilisation. L’ADSL est appelé à ouvrir la porte d’Internet à des millions de foyers, bien au-delà des grandes agglomérations. Il est une des clés du développement de la "société de l’information". Pour avoir de la croissance et de la compétitivité, il faut multiplier les connexion, développer les contenus, équiper les algériens en ordinateurs, moderniser le service public et impliquer les compétences.

 

 

 

Par Kamel Benelkadi

Source: El watan 27 juillet 2008

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hummm ! Se sont-ils réunis pour vraiment booster le secteur ou bien pour se faire passer le mot "hey ya jma3a il faut ralentir la cadence des abonnements, tout les algériens sur Internet ce n'est possible"

 

Quelles sont les décisions avec lesquelles ils sont sortis ? Pourquoi il n'y a pas plus de détail que ça ? Le journaliste est-il du domaine parceque c'est une mode chez nous, nous envoyons un journaliste politique pour couvrir un évènement technologie. 3aqliya ta3 Ch'koupi.

 

En tous cas, c'est bien de voir que les acteurs legislateurs et économiques se réunissent pour discuter du devenir d'un secteur qui pourra pousser l'Algérie en avant dans la scène internationale. Il est temps ya Zaaaahhhhh !

 

Et puis il faut virer tout ces faux administrateurs bureaucrates chez AT. Laisser un peu plus de liberté çà l'ARPT qui statuera seule au sujet des nouvelles licences etc. Et enfin et grossomodo, donner les moyens pour la création d'une ou plusieurs associations de défense des consommateurs algériens et pourquoi pas une association qui s'occupera typiquement de l'internet en Algérie et qui sera aussi consultée au sujet du dévellopement de certaines technologies ... et pourquoi pas !

 

Je déteste les discours dans le vide ... Alors vous avez décidé de faire quoi en pratique durant les mois à venir hein ?

 

Wa assou'aaalll yabqa mo3allaq bil mismaaaaaarrr.

Salutations amicales

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  



×
×
  • Create New...