Jump to content
Lemrid

Google

Recommended Posts

Lu,

 

ça me soul tout ça

 

• Google, Yahoo!, Microsoft et d'autres construisent d'énormes centres de données. Besoins vitaux de surfaces, mais surtout d'électricité bon marché.

 

Le cinéma drive-in a été rasé. L'église presbytérienne située non loin a subi le même sort. Council Bluffs, petite ville tranquille de l'Iowa, a vu débarquer en 2007 une armée de pelleteuses. Rapidement, un immense centre de données de Google a émergé sur ce terrain de 22 hectares. Là, à deux pas du fleuve Missouri et du lac Manawa, des dizaines de milliers d'ordinateurs fonctionnent désormais 24h/24 pour répondre aux recherches des internautes, gérer leurs e-mails, stocker leurs documents.

Google a soif. Soif d'énergie bon marché, soif d'eau pour refroidir ses machines. Sa présence près du fleuve et du lac ne doit ainsi rien au hasard. Zoomons maintenant sur la côte Est, en Oregon, plus précisément dans la petite ville de The Dalles et ses 12000 habitants. A deux pas du fleuve Columbia, la multinationale a érigé deux centres de données de la taille d'un terrain de football chacun.

Situé à deux pas, le barrage fournit à Google une électricité bon marché. Sous terre, des dizaines de kilomètres de fibre optique non utilisée, héritée de l'éclatement de la bulle internet, lui permettent de joindre facilement ses millions d'utilisateurs. Combien Google possède-t-il de ces centres sur la planète? «Plusieurs douzaines», répond son porte-parole. Le secret est absolu. Ces centres se multiplieraient à un rythme effréné. Comme Microsoft et Yahoo!, Google est engagé dans une course contre la montre: accroître le plus vite possible et à moindre coût sa capacité de calcul pour satisfaire les internautes. «En deux ans, nous avons dû tripler le nombre de nos centres de données. Nous multiplions les services en ligne, tel le stockage de données, Hotmail et les blogs, et nous devons suivre avec nos machines», explique Frank Koch, responsable des infrastructures chez Microsoft. «En 2008, la quantité de données numériques produite va pour la première fois excéder la capacité de stockage», prédit Martin Hingley, analyste auprès d'IDC.

L'emplacement de ces centres de données est hautement stratégique. Prenons l'électricité: à Mountain View, en Californie, le kilowattheure coûte 9 cents. En Iowa et en Oklahoma, à deux pas de barrages et de centrales à charbon, son prix est de 4 à 5,5 cents. Anecdotique? Pas vraiment. D'ici à 2011, le centre de The Dalles pourrait dévorer 103 mégawatts, soit la consommation de 82000 ménages... américains. Chacune de ces halles gigantesques abrite jusqu'à 100000 serveurs, des ordinateurs puissants - de la taille d'un carton de pizza -, alignés par milliers.

La performance de ces serveurs triple tous les deux ans, mais leur efficacité énergétique ne fait que doubler durant la même période. D'où l'idée de monter au nord, afin de consommer moins d'énergie pour refroidir des serveurs surchauffés. L'Islande fait le forcing, en lançant des campagnes pour vanter son énergie bon marché, son climat polaire et les câbles sous-marins la reliant à l'Amérique du Nord et à l'Europe. «Nous étudions cette option, comme pour d'autres pays nordiques (ndlr: des rumeurs voient Microsoft s'implanter en Sibérie), explique Frank Koch. La température est un facteur important, mais pas décisif: nous tenons aussi compte des impôts locaux ou de la main-d'œuvre.» Martin Hingley partage cet avis: «On évoque l'Islande, la proximité du Colorado, voire même celle de centrales nucléaires vieillissantes. Mais le plus important est que la source d'énergie soit fiable.»

C'est bien sûr pour cela que Yahoo! veut installer près d'Avenches un centre de données, qui dévorera vingt gigawattheures d'électricité par année: une ligne à très haute tension est disponible à proximité immédiate. Et la principale liaison de fibre optique qui traverse la Suisse ne passe qu'à quelques centaines de mètres.

La proximité avec les internautes importe peu. «Si les connexions internet sont bonnes, il ne vous faudra que quelques millisecondes pour accéder depuis la Suisse à votre compte hotmail qui se trouve peut-être au Japon ou aux Etats-Unis», poursuit Frank Koch. Chaque centre ne s'occupe donc pas uniquement des internautes du pays ou du continent. «Le travail peut être réparti entre nos centres de calcul, selon leur charge de travail, pour offrir un service rapide et fiable», explique Matthias Graf, porte-parole de Google.

Après avoir déterminé le site du centre de données, il faut encore déterminer son architecture. Google utiliserait un système simple: les ordinateurs sont attachés via des bandes velcro. Microsoft a opté pour les containers. «Notre centre de Chicago peut accueillir entre 150 et 220 containers par étage. Chacun mesure 2,3 mètres de haut et 12 mètres de long et peut contenir environ 2000 serveurs, détaille Frank Koch. Le système est ainsi modulable selon nos besoins.»

Ces gigantesques centres de données n'emploient chacun qu'une petite centaine d'employés chargés de la maintenance. On s'en doute, les conditions de travail sont loin d'être paradisiaques. Dans cet univers habité de milliers de machines règne le bruit assourdissant des systèmes de refroidissement. Sans eux, les microprocesseurs fondraient instantanément (lire ci-dessous).

Bien sûr, Google, Microsoft et Yahoo! ne sont pas les seuls à bâtir des centres de données. Il y a des banques, des opérateurs télécoms, Amazon.com - qui loue ses serveurs aux heures creuses - mais aussi Facebook, par exemple. La jeune société s'apprête à installer un centre sur 8000 mètres carrés à Santa Clara, en Californie, le tout pour 200 millions de dollars. Une paille à côté des 2,4 milliards de dollars dépensés en 2007 par Google en investissements, en grande majorité pour ses centres de données.

 

http://www.letemps.ch/

 

that's all folks!

Share this post


Link to post
Share on other sites

On voit largement l'importance des infrastrutures et de l'énergie. C'est pas si difficile pour l'Algérie d'attirer ces centres: Energie gratuite, mains d'oeuvres aussi, il manque juste des fibres optiques et un bon système ..

 

merci pour l'article, très intéréssant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lu,

 

ce qui manque plutôt c'est :

 

- La vision et la volonté permettant d'attirer de tels investisseurs.

 

- Le professionnalisme, quoique ce facteur peut être surmonté en important de la main d'oeuvre pro.

 

PS : Nos opérateurs et FAI locaux disposent-ils, m^me le cent milliardième, de tels centres ????????

 

that's all folks!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.




  • Posts

    • The living room is one of the most important spaces in our home life. We will place leisure chair s to enjoy our relax time. Which kind of material is better for the Modern Leisure Chair ? What are the specifications? Let’s take a look!    Solid wood material    In the process of making solid wood modern leisure chair, the natural texture of solid wood is preserved, which has certain flexibility and no hard metal. At the same time, the color is soft, there is no sense of coldness, and it can create a warm and mellow atmosphere. Also let the family, in the spare time, better chat, choose the crowd compared to other material modern leisure chairs, the most mainstream furniture products on the market.    Metal Material    The metal modern leisure chair is a popular furniture product today, which brings high-quality furniture to consumers and enhances the taste of the whole space. The appearance is more atmospheric, the practicality is slightly inferior, compared to the solid wood material, the effect is slightly worse. At the same time, the price is more expensive, targeting the high-end consumer group, not suitable for popular families.    Rattan material    The rattan modern leisure chair, made from rattan, with a natural taste. The nature of nature and environmental protection is favored by consumers who love leisure life. Nowadays, based on the original, combined with other materials, the modern leisure chair is more distinctive. However, in daily use, it is necessary to stay away from fire and keep it dry.    Marble    The marble modern leisure chair is less popular on the market, bringing a high-end visual experience. The clear texture of the stone, rich in texture and not easy to stain. In daily use, you only need to gently scrub, you can wipe the stains away, it is very durable compared to other modern leisure chair products.    The shapes of Modern Leisure Chair are varied and creative, and the colors are bright and bright, Here https://www.insharefurniture.com/product/pp-leisure-chair/ will update more information 
    • Bonjour , à titre comparatif , on n'a jamais atteint un tel chiffre ! Bank Of Algeria - Banque d'Algérie (bank-of-algeria.dz)
    • on désactivant le local dimming ces mieux dans les scène sombre on vois bien la différence 
×
×
  • Create New...